Les grenouilles du Québec : des espèces à sauvegarder



 

À travers le monde, les scientifiques constatent la diminution du nombre de grenouilles. Cette situation est principalement attribuable à la destruction des habitats terrestres et aquatiques, ainsi qu'à la dégradation des milieux naturels résultant de la pollution.


Les grenouilles fréquentent les étangs pour leur reproduction et leur stade larvaire, mais elles utilisent aussi le milieu terrestre à l’âge adulte, notamment pour s’alimenter et s’abriter. En plus de respirer par les poumons, les grenouilles respirent aussi par leur peau qui est très perméable. Elles sont donc sensibles à la qualité de l'eau de leur habitat et elles sont affectées par les changements des milieux terrestres. Leur présence, ou leur absence, est un indicateur de la qualité de notre environnement.

Le chant des grenouilles est synonyme de vie... leur silence est un signal d'alarme!

Les grenouilles constituent un maillon important de la chaîne alimentaire : elles se nourissent d'insectes et sont les proies des prédateurs tels que les oiseaux, les mammifères et les poissons. Pour les protéger, il faut d'abord prendre soin de notre environnement.

Au Québec, on retrouve 11 espèces de grenouilles. Contribuons à leur sauvegarde en favorisant la conservation des mileux naturels.

 

Photos :


David Rodrigue : Crapaud d'Amérique, Grenouille des marais, Grenouille du Nord, Rainette crucifère, Rainette faux-grillon de l'Ouest, Rainette versicolore
MFFP : Grenouille verte
Mathieu Ouellette : Ouaouaron, Grenouille des bois
Hydro-Québec : Rainette faux-grillon boréale