Impact des changements climatiques

station météo

Source : Pascal Desjardins, MFFP
Les mesures de station météo de la forêt Montmorency (Québec) servent à calibrer les modèles climatiques utilisés dans les études d’impacts des changements climatiques sur les écosystèmes.

Bien qu’on ne doute plus de l’ampleur des changements climatiques en cours, c’est un défi de taille que de prédire les effets qu’ils auront sur la composition, la structure et le fonctionnement des écosystèmes forestiers de demain. L’ampleur et la vélocité de ces changements, combinées aux autres facteurs de stress (p. ex. : la pollution atmosphérique et le morcellement des habitats), exigent l’élaboration de mesures d’adaptation afin de permettre l’aménagement durable des forêts.

Effets des changements climatiques sur l’habitat des arbres au Québec (projets en cours depuis 2009)

Dans le cadre des plans d’action du Québec sur les changements climatiques 2006–2012 et 2013–2020, la Direction de la recherche forestière a entrepris des travaux scientifiques pour évaluer l’effet des changements climatiques sur la répartition possible des conditions favorables aux arbres. L’approche utilisée dans cette étude combine des modèles d’habitat et des projections climatiques pour la fin du 21e siècle.

Les effets des changements climatiques (aussi appelés réchauffement climatique) varieront selon les essences et les régions. De façon générale, ils pourraient rendre les conditions de moins en moins favorables à la présence d’une essence dans les secteurs les plus méridionaux de son aire de répartition, mais plus favorables à des latitudes plus nordiques. Dans le sud du Québec, plus du tiers des essences pourraient présenter des signes de mésadaptation au cours des prochaines décennies. À l’inverse, de nouveaux habitats pourraient s’offrir aux essences, dans des secteurs où le climat actuel est trop contraignant pour qu’elles puissent s’installer.

Les résultats de recherche de ce projet permettent d’anticiper l’effet des changements climatiques sur l’habitat futur (2050 et 2100) des essences qui ont déjà ou qui pourraient avoir un habitat favorable à leur présence au sein de la forêt aménagée du Québec. Ces nouvelles connaissances aideront les aménagistes à choisir les essences à favoriser dans le paysage ou pour le reboisement, pour mieux prendre en compte les effets des changements climatiques dans la mise en œuvre de l’aménagement écosystémique des forêts du Québec.

atlas interactifAtlas interactif : changements climatiques et habitats des arbres

L es recherches sur l’effet des changements climatiques sur l’habitat des arbres ont permis de concevoir un outil cartographique interactif grâce auquel il est possible de visualiser l’effet anticipé des changements climatiques sur l’habitat futur des 90 essences qui ont ou qui pourraient avoir un habitat favorable à leur présence au sein de la forêt aménagée du Québec. L’outil permet de :

  • Visualiser les données selon différentes unités territoriales :
    • les écorégions terrestres du Nord-Est de l’Amérique du Nord
    • le cadre bioclimatique du Québec
    • les unités administratives du MFFP
  • Interroger la base de données selon différentes thématiques et
    sur différents horizons (1961–1990, 2050 et 2080) :

    • la répartition observée de 1961 à 1990
    • la modélisation de l’habitat favorable à la présence de l’espèce
    • le devenir modélisé de l’habitat
    • les probabilités de présence d’un habitat favorable
    • l’écart-type associé aux probabilités de présence d’un habitat favorable
  • Télécharger les données en format GeoJson ou Shapefile pour chacune des essences.

Il faut noter que les résultats présentés concernent l’effet anticipé des changements climatiques sur l’habitat potentiel des essences et non sur la présence réelle d’une essence en un lieu. Ce n’est pas parce qu’un habitat est favorable à la présence d’une essence que cette dernière l’occupe nécessairement; à l’inverse, un habitat devenu défavorable peut encore être occupé par l’essence. On s’attend cependant à ce qu’une essence y présente progressivement des signes de mésadaptation (p. ex. : ralentissement de la croissance, dépérissement, mortalité, difficultés de régénération) liés aux nouvelles conditions climatiques.

Note : En raison du volume important de données à traiter, les appareils mobiles ne peuvent générer la carte. Il est donc recommandé d’utiliser cet outil cartographique avec un ordinateur de bureau.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec : recherche.forestiere@mffp.gouv.qc.ca

Accéder à l'outil