Inventaire écoforestier

Les connaissances acquises grâce aux travaux d’inventaire orientent les choix qui sont faits par le gouvernement du Québec et les différents décideurs pour assurer l’aménagement durable des forêts et l’utilisation optimale du territoire. Ces travaux permettent également de suivre l’évolution de notre patrimoine forestier.

La forêt québécoise couvre près de 761 100 km2, soit environ 92 % en forêt publique et 8 % en forêt privée. L’envergure du territoire inventorié nécessite une expertise et une rigueur que le Ministère a su développer depuis les 50 dernières années. En 2014, l’organisation se dote d’un système de gestion de la qualité certifié ISO 9001:2008 relatif au processus de production et de diffusion supportant les produits de l’inventaire écoforestier du Québec méridional.

Cet inventaire, réalisé de façon périodique depuis 1970, consiste à acquérir des données écologiques et dendrométriques sur les différentes caractéristiques du milieu forestier (composition, structure, âge, etc.). Ces connaissances permettent d’estimer la qualité et le volume des bois sur pied ainsi que la productivité des forêts. L’inventaire est maintenant largement accompagné de différents traitements d’imagerie satellitaire et photographique. Les résultats se traduisent par différentes bases de données ainsi que des produits d’analyse et de cartographie qui sont essentiels à la saine gestion des forêts du Québec.

Inventaire et classification écologique

L’inventaire forestier repose sur des connaissances écologiques de pointe. Dans les années 80, un inventaire écologique a permis de développer un système hiérarchique de classification écologique qui est devenu l’assise de l’inventaire forestier au Québec. Des efforts importants ont alors été consacrés pour acquérir des connaissances sur les caractéristiques physiques du milieu, telles la composition, la structure et la dynamique des écosystèmes forestiers ainsi que sur les relations sol-végétation. Depuis, l’inventaire forestier du Québec est qualifié d’inventaire écoforestier.

Produits et données d’inventaire

La Direction des inventaires du Ministère se démarque par la rigueur de son processus d’inventaire ainsi que par la qualité et la précision des produits de connaissance qui en découlent. Ces produits, maintenant issus de l’approche d’inventaire par peuplement écoforestier , permettent de mieux répondre aux besoins actuels, tels que l’aménagement écosystémique, la gestion intégrée des ressources et le suivi de l’état des forêts.

De nombreux produits et données d’inventaire sont offerts et diffusés sous différents formats : produits cartographiques, imagerie satellitaire, données et résultats d’inventaire, publications, etc. La plupart de ces produits cartographiques sont maintenant visualisables grâce à la carte interactive de l’Infrastructure Géomatique Ouverte (IGO) présentant les données écoforestières du Québec. L’interface permet, entre autres, la visualisation, le téléchargement de certains produits et la préparation de cartes personnalisées. carte-ecoforestiere

 

Accès à la carte interactive présentant les données écoforestières du Québec

Les produits et données d’inventaire sont accessibles :

  • soit gratuitement : à partir de la carte interactive présentée ci-dessus. Les produits gratuits sont aussi téléchargeables sur le site Données Québec, portail collaboratif des données ouvertes du gouvernement du Québec;
  • soit vendus : par l’entremise de la Direction des inventaires forestiers, du site Internet de Géoboutique Québec ou des Publications du Québec.

Pour savoir comment accéder à chacun des produits, consulter la rubrique Produits et données d’inventaire

Téléchargez le dépliant « L'inventaire forestier sur vos terres » en format pdfPropriétaires de boisés privés

Consultez le dépliant « L’inventaire forestier sur vos terres »  pour comprendre et connaître la nature des travaux qui pourraient être réalisés dans votre boisé. Consultez la carte de la localisation des travaux d’inventaire forestier (saison 2016)  et le tableau de la planification des travaux (saison 2016)  pour savoir dans quelles régions s’effectuera la récolte de données.