Qu'est-ce qu'un parc national

Projets de parcs nationaux

Projets de modification des limites de parcs nationaux

D'hier à aujourd'hui

Création d'un parc national



 



 
 
 


D'hier à aujourd'hui


camping autrefois Site de camping dans le parc national de la Pointe-Taillon

Depuis longtemps, le Québec est conscient que son territoire est un écrin regorgeant de lieux naturels d'exception. Son désir de préserver ce patrimoine collectif remonte à plus de 100 ans. Le premier parc québécois a été créé en 1895. Il s'agit du parc de la Montagne-Tremblante, aujourd'hui le parc national du Mont-Tremblant. À cette époque, la désignation de « parc » avait pour but d'assurer une exploitation durable des ressources forestières et fauniques plutôt que la protection du patrimoine naturel du territoire.

Peu de temps après, le parc des Laurentides a vu le jour. En 1937, un troisième parc est désigné, soit le parc de la Gaspésie. Jusqu'à la fin des années 1970, plusieurs territoires se voient attribuer la désignation de parc, principalement à des fins récréotouristiques.

En 1977, le gouvernement du Québec se dote de la Loi sur les parcs. Celle-ci lui donne le pouvoir d'établir des parcs de conservation et de récréation où les activités d'exploitation des ressources sont interdites, à l'exception de la pêche. Les premiers parcs confirmés sous cette nouvelle loi sont le parc du Mont-Orford en 1979 et les parcs du Mont-Tremblant, de la Gaspésie, de la Jacques-Cartier et des Grands-Jardins en 1981.

Puis en 2001, la Loi sur les parcs est modifiée afin de renforcer la mission de conservation de ces territoires. Les classifications de « récréation » et de « conservation » sont abolies afin que tous les parcs nationaux du Québec poursuivent le même objectif prioritaire de préservation. Depuis lors, un parc est ainsi défini :

« un parc national dont l'objectif prioritaire est d'assurer la conservation et la protection permanente de territoires représentatifs des régions naturelles du Québec ou de sites naturels à caractère exceptionnel, notamment en raison de leur diversité biologique, tout en les rendant accessibles au public pour des fins d'éducation et de récréation extensive. »

Cette définition d'un parc national permet de satisfaire aux critères internationaux établis par l'Union mondiale pour la nature (UICN).

Le Ministère travaille actuellement à la création d'autres parcs nationaux. Les projets de parcs nationaux Cap-Wolstenholme, de la Baie-aux-Feuilles, du Lac-Walker, Nibiischii (anciennement Albanel-Témiscamie-Otish) et Assinica en sont le reflet.


raquetteur autrefois Sentier de raquette dans le parc national du Mont-Mégantic
  
Photo : Sépaq

 

 














 

 

 

Parc national Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie Parc national Grands Jardins Parc national Frontenac Parc national Mont-Mégantic Parc national Yamaska