L’agriculture se poursuivra dans le parc national des Îles-de-Boucherville

Québec, le 29 janvier 2018 – Le Gouvernement du Québec annonce la poursuite des activités agricoles dans le parc national des Îles-de-Boucherville. Un nouveau bail d’une durée de 15 ans a en effet été signé avec les deux producteurs agricoles qui exercent déjà leurs activités dans le parc national, soit Savaria et frères et la ferme Van Velzen et fils. Ces activités seront exemplaires et respectueuses des milieux naturels environnants.

Une table de concertation régionale avait été créée pour formuler des recommandations à l’égard de l’avenir de l’agriculture dans le parc national. Des représentants d’une douzaine d’organisations du milieu municipal et régional, du milieu agricole, du milieu scientifique, de l’environnement et de l’histoire ont pu faire valoir leurs points de vue et trouver des solutions pour l’avenir.

Le bail tient compte des pratiques recommandées par cette table de concertation, suivant quatre principes directeurs, soit une gestion agricole exemplaire et respectueuse des milieux naturels, une cohabitation harmonieuse avec les activités du parc national, une mise en valeur éducative des pratiques de l’agriculture ainsi qu’une reddition de comptes et des suivis en continu, tout en étant viables économiquement. Le respect de ces conditions constitue l’une des considérations principales du bail sans lesquelles les terres n’auraient pas été louées.

Le patrimoine culturel et historique associé à l’agriculture sur ces îles situées au milieu du fleuve Saint-Laurent est ainsi reconnu. Une fenêtre s’ouvre sur de nouvelles activités liées à l’histoire de l’agriculture et ses pratiques dans ce parc national de 8 km2 situé à proximité du grand bassin de population de la métropole.

Citations :

« L’agriculture sur ces îles situées au milieu du fleuve Saint-Laurent est reconnue comme partie intégrante du patrimoine culturel et historique de la région. En poursuivant de façon exemplaire les activités agricoles dans le parc national des Îles-de-Boucherville, nous pourrons non seulement intéresser un plus grand nombre de personnes à venir visiter le parc, mais également éduquer et sensibiliser les visiteurs à l’importance de l’agriculture au Québec. »

Nicole Ménard, députée de Laporte et whip en chef du gouvernement

« Je me réjouis de l’annonce d’aujourd’hui qui résulte d’une concertation des acteurs impliqués dans la région et qui respecte notre devoir d’assurer la conservation permanente de ce territoire représentatif du Québec. La poursuite de l’agriculture pour une période de 15 ans dans le parc national des Îles-de-Boucherville se fera également en concordance avec un projet, déjà entrepris, de restauration des milieux naturels et de lutte contre les espèces envahissantes. »

Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

« La poursuite des activités agricoles sur les Îles-de-Boucherville permet d’ouvrir une fenêtre unique sur l’agriculture durable et sur la contribution de l’agriculture à l’alimentation des Québécois. Pour les citoyens, il s’agit aussi d’une belle occasion de rapprochement avec le secteur agricole. Je suis persuadé que les producteurs agricoles du secteur sauront innover dans leurs pratiques de manière à préserver ce milieu naturel exceptionnel. »

M. Laurent Lessard, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

Liens connexes :

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère, en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :
Facebook MFFP https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs
Twitter MFFP https://twitter.com/MFFP_Quebec