Zone spéciale Weh-Sees Indohoun – Le Ministère confirme l’abolition de la zone spéciale de chasse et de pêche Weh-Sees Indohoun

Chibougamau, le 29 mars 2018 – Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) annonce l’abolition officielle de la zone spéciale de chasse et de pêche Weh Sees Indohoun (WSI) à compter du 1er avril 2018.

Créée en 2003 afin de prévenir une surexploitation des ressources fauniques liée au développement des grands projets d’aménagement hydroélectrique Eastmain-1-A et la Sarcelle et à la dérivation de la rivière Rupert, cette zone spéciale n’est plus justifiée depuis que la grande majorité des travailleurs ont quitté le territoire. De fait, les données de prélèvement récoltées depuis 2003 indiquent que l’abolition de la zone n’affectera pas la pérennité des ressources fauniques.

Effet sur la pêche sportive

Dès le 1er avril prochain, les adeptes de la pêche sportive ne seront plus tenus d’obtenir un droit d’accès pour pêcher dans les rivières et les plans d’eau situés jusqu’ici à l’intérieur de la zone WSI. Ils devront néanmoins posséder un permis de pêche du Gouvernement du Québec.

Pour chaque espèce, les limites de prises et possession (LPP) des zones 22 Nord et 22 Sud s’appliqueront selon l’emplacement du site de pêche. Les pêcheurs devront également respecter la réglementation en vigueur dans chacun des secteurs, notamment celle mise en place à la suite de la publication des plans de gestion provinciaux du doré jaune et du touladi. Ces règles sont disponibles sur le site Web du MFFP à l’adresse http://mffp.gouv.qc.ca/la-faune/peche/. Par ailleurs, un minimum de 3 plans d’eau de la zone seront identifiés afin d’être intégrés aux suivis régionaux et provinciaux. En effet, le MFFP collecte régulièrement des données, notamment sur les espèces aquatiques, afin de s’assurer de l’efficacité de ses règlements et de ses plans de gestions des différentes espèces. Il s’est engagé à présenter les résultats de ces suivis au Comité conjoint de chasse, de pêche et de piégeage (CCCPP).

Effet sur la chasse sportive

En ce qui concerne la chasse sportive, les chasseurs non bénéficiaires de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois (CNJNQ) seront assujettis aux lois et règlements en vigueur sur ce territoire. Ils devront donc détenir un permis de chasse du Gouvernement du Québec et se conformer à la réglementation propre à chaque secteur et à chaque espèce. Cette réglementation est détaillée sur le site Web du MFFP à l’adresse mffp.gouv.qc.ca/publications/enligne/faune/reglementation-chasse/index.asp.

Parmi les changements les plus notables liés à la chasse à l’orignal, soulignons que les chasseurs sportifs pourront désormais bénéficier d’une présaison de chasse à l’arc. De plus, la chasse sera maintenant permise dans le secteur Eastmain. Les chasseurs pourront aussi récolter des orignaux femelles lorsque la réglementation provinciale le permettra.

Il va sans dire que, pour l’ensemble des activités de chasse et de pêche, les amateurs non-autochtones devront continuer de respecter les règles établies par la CBJNQ, notamment en ce qui a trait au régime des terres de catégories.

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère et en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :
Facebook MFFP https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs
Twitter MFFP https://twitter.com/MFFP_Quebec