Sortie publique d’Action boréale – Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs réagit à une atteinte inacceptable à la réputation d’un de ses employés

Québec, le 10 décembre 2019 – L’Action boréale (AB) en Abitibi-Témiscamingue, par l’entremise de son président, M.  Henri Jacob, a attaqué inutilement aujourd’hui l’intégrité du travail du personnel du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). Cette attaque à l’endroit d’un fonctionnaire du Ministère ne constitue pas une première de la part de ce groupe. Cependant, le caractère et la gravité de ces propos poussent les autorités du MFFP à dénoncer publiquement cette situation et à prendre les mesures qui s’imposent.

Rappelons que le gouvernement du Québec a toujours travaillé en partenariat avec le milieu pour trouver des solutions pour le rétablissement de l’habitat du caribou forestier. Ce partenariat est basé sur la confiance et le respect mutuel de l’ensemble des participants aux travaux. L’attaque personnelle visant un gestionnaire du MFFP, M. Francis Forcier, orchestrée à la fois sur les médias sociaux et par voie de communiqué, sape les bases de ce partenariat.

M. Forcier est un gestionnaire qui possède une vaste expérience au gouvernement du Québec. Il a d’ailleurs au cours de sa carrière été chef d’unité de gestion au secteur Forêts dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue. Il a reçu en 2016 le mandat de coordonner la mise en œuvre du Plan d’action pour l’aménagement de l’habitat du caribou forestier. Il est au cœur de ce plan d’action gouvernemental et c’est lui qui assure les liens entre l’ensemble des partenaires, par sa fonction de coordonnateur de la Table des partenaires. Il assure la collaboration de groupes de tous les horizons (communautés autochtones, milieu municipal, industrie forestière, groupes environnementaux et syndicats) et permet de créer un environnement favorable à la progression du dossier.

Le MFFP considère que cette attaque personnelle envers un membre de l’administration gouvernementale constitue pratiquement une tentative d’intimidation et porte atteinte à la relation entre le Ministère et l’Action boréale en Abitibi-Témiscamingue. Dans cette perspective, le MFFP n’entend pas poursuivre ce partenariat, ce qui se traduira par la fin de la participation de l’AB aux groupes opérationnels régionaux mis en place dans le cadre de l’élaboration de la stratégie pour les caribous forestiers et montagnards.

Le Ministère réitère sa totale confiance envers l’ensemble de son personnel prenant part aux travaux relatifs à la protection de l’habitat du caribou forestier. De plus, il assure les acteurs du milieu de son intention de poursuivre les travaux et à considérer l’ensemble des enjeux, et notamment ceux des groupes environnementaux. Cette collaboration visant le rétablissement de l’habitat du caribou forestier devra se réaliser toutefois dans le respect des personnes.

Faits saillants 

  • Le territoire de la population de caribous forestiers de Val-d’Or a été identifié dans les territoires envisagés pour la stratégie pour les caribous forestiers et montagnards. Le Ministère a mis sur pied, en septembre, des groupes opérationnels régionaux qui ont pour objectif de définir les enjeux de mise en œuvre de la stratégie en voie d’élaboration et d’y proposer des pistes de solutions.
  • L’Action boréale en Abitibi-Témiscamingue a été invitée à prendre part au groupe de travail pour la population de caribous forestiers de Val-d’Or. M. Henri Jacob était présent lors des deux rencontres qui ont été tenues jusqu’à présent.