Attention aux bébés ratons!

Deux bébés ratons laveurs

Crédit photo: Marg Werden, FCF

Saviez-vous que la garde de ratons laveurs est illégale au Québec, même s’il s’agit d’un bébé, qu’il semble orphelin ou en détresse? Aussi attachants et adorables qu’ils puissent être, il ne faut pas tenter de les apprivoiser.

Le printemps est le moment où les bébés ratons laveurs voient le jour, à l’instar de nombreuses espèces animales. À force de côtoyer l’humain, certains ratons laveurs finissent par ne plus avoir peur de celui-ci et vont installer leurs petits près des habitations, notamment dans les remises, les garages ou les entretoits.

L’apparence inoffensive des bébés ratons laveurs combinée au fait que la mère ne reste pas constamment à leurs côtés amène parfois les citoyens à croire qu’ils ont besoin d’aide et à poser des gestes pour « sauver l’animal ». Malheureusement, ces interventions peuvent diminuer grandement les chances de survie des bébés ratons.

Cinq bonnes raisons de ne pas garder un bébé raton

  1. Au Québec, la garde en captivité par un particulier est illégale pour de nombreuses espèces sauvages, dont le raton laveur, notamment pour des raisons de santé publique et de sécurité. À cet effet, la loi prévoit une amende de 500 $ pour la garde illégale d’animaux en captivité.
  2. Puisque les ratons laveurs sont des animaux sauvages, leur comportement est imprévisible. Ainsi, ces petits carnivores peuvent infliger des morsures importantes.
  3. Les ratons laveurs sont régulièrement porteurs de parasites. Qu’ils aient l’air en santé ou non, plus de 90 % des jeunes ratons laveurs sont porteurs du ver rond du raton laveur (Baylisascaris procyonis ). Invisibles à l’œil nu, les œufs de ce parasite se retrouvent dans les fèces des ratons. Seule la chaleur extrême peut les détruire, sinon ceux-ci peuvent demeurer viables dans l’environnement pendant des années. Un humain contaminé par ces œufs peut subir des séquelles graves et irréversibles, parfois même mortelles.
  4. Les ratons peuvent transmettre des maladies, telles que la rage , une maladie mortelle qui peut affecter les animaux ainsi que l’humain. La rage est principalement transmise par la salive, souvent lors d’une morsure. Le léchage d’un bébé raton représente un contact à risque.
  5. La garde en captivité d’un raton laveur par un particulier diminue grandement ses chances de réhabilitation. Bien souvent, les citoyens bien intentionnés vont habituer l’animal à la présence humaine, au point où il sera impossible de le réhabiliter et de le remettre dans la nature. Celui-ci sera alors voué à demeurer en captivité, par exemple dans un zoo ou un refuge, pour le reste de sa vie.

Vous avez observé un raton laveur qui semble orphelin et en détresse?

Avant toute intervention, il est primordial de s’assurer que l’animal est véritablement orphelin. Pour ce faire, respectez les consignes sur le comportement d’observation avant l’intervention.

Voici quelques consignes

  • Portez des gants, jetables ou qui peuvent être désinfectés, afin d’éviter de toucher directement l’animal. Lavez-vous les mains immédiatement après l’intervention.
  • Si le jeune raton est à découvert, il peut être replacé dans un arbuste ou un nid temporaire à proximité. Ses parents pourront revenir le chercher.
  • Gardez à distance tout animal domestique afin de réduire le stress de l’animal.
  • Si, à la suite de vos observations, son état de santé semble se détériorer, laisser la nature suivre son cours peut être la meilleure option. En effet, la mort d’animaux sauvages, dont des bébés animaux orphelins, est un processus naturel et contribue ainsi à la survie d’autres animaux.
  • Attention ! Un raton laveur ne peut pas être transporté à un centre de réhabilitation situé à plus de 75 km de son lieu de découverte. Il est également interdit de déplacer un raton laveur de la rive sud du fleuve Saint-Laurent à la rive nord.

Pour votre santé et votre sécurité

  • N’intervenez jamais auprès d’un animal sauvage, même s’il a l’air inoffensif, car celui-ci pourrait vous mordre ou vous blesser. Informez les enfants de l’importance de respecter cette consigne.
  • Ne touchez jamais un animal directement à mains nues.
  • Si un contact survient entre votre animal domestique et un animal sauvage, contactez un médecin vétérinaire pour vérifier les risques de transmission de parasites ou de maladies, comme la rage.
  • En cas de morsure, de griffure ou de contact avec la salive d’un raton laveur, nettoyez immédiatement le site de contact avec de l’eau et du savon. Contactez Info Santé au 811 pour évaluer les risques de transmission de la rage ou d’autres maladies.

Liens utiles

Collaborez à la sécurité et à la santé du public, ainsi qu’au bien-être des animaux : rapportez-nous la garde illégale d’un raton laveur en captivité en communiquant avec SOS Braconnage.

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère, en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :
Facebook MFFP https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs
Twitter MFFP https://twitter.com/MFFP_Quebec