Espèces exotiques envahissantes : le cladocère épineux détecté dans les eaux de l’Abitibi-Témiscamingue

Rouyn-Noranda, le 15 mai 2019 – Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs confirme la présence du cladocère épineux (Bythotrephes longimanus), une espèce exotique envahissante de la famille du zooplancton, dans les eaux du lac Témiscamingue. Il s’agit de la première apparition de cette espèce dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue.

Lac Témiscamingue

Détecté au Québec pour la première fois en 2015, le cladocère épineux y poursuit sa progression. Il est déjà dans plusieurs plans d’eau du Québec et de l’Ontario fréquentés par les pêcheurs et plaisanciers québécois.  

Les travaux du Ministère réalisés au printemps 2019 ont permis de détecter plusieurs spécimens de cladocères épineux de différentes tailles dans les échantillons prélevés dans les eaux du lac Témiscamingue. Ce plan d’eau frontalier (Ontario-Québec) de première importance est fréquenté par des plaisanciers des deux provinces. Le bassin de drainage du lac Témiscamingue borde la région sur plus de 240 km, soit de Notre-Dame-du-Nord jusqu’à l’embouchure de la rivière Dumoine.

Un petit crustacé nuisible

Les espèces exotiques envahissantes peuvent avoir des impacts irréversibles sur les écosystèmes, la biodiversité et certaines activités socioéconomiques d’importance, telles que la pêche sportive et le tourisme. Le cladocère épineux entre en compétition directe avec les espèces de zooplancton indigènes en modifiant la chaîne alimentaire, ce qui peut avoir des effets négatifs importants, notamment sur plusieurs espèces de poissons pêchés ainsi que sur les espèces dont ils se nourrissent.

Le lavage des embarcations et du matériel

Le Ministère tient donc à rappeler aux pêcheurs sportifs et aux utilisateurs de tout type de véhicules nautiques l’importance de bien nettoyer leur embarcation et leur équipement lorsqu’ils se rendent dans différents plans d’eau. Puisque les cladocères épineux et leurs œufs peuvent se fixer aux véhicules nautiques et survivre pendant une longue période, ils peuvent facilement être transportés dans de nouveaux plans d’eau par l’entremise de bateaux, de kayaks ou d’autres types d’embarcation ou d’équipement mal nettoyés, y compris le matériel de pêche. Des mesures simples et efficaces sont expliquées sur le site du Ministère.

Les citoyens peuvent communiquer avec le Ministère pour signaler la présence d’une espèce exotique envahissante en composant le 1 877 346-6763, ou en contactant le bureau du Ministère de leur région.