Cerf de Virginie

Autres noms communs : Nom scientifique : Nom commun anglais :
Chevreuil, chevreuil de Virginie, cariacou Odocoileus virginianus White-tailed Deer

Identification

Longueur totale : 160 à 215 cm.

Hauteur à l'épaule : 90 à 120 cm.

Poids : mâle 85 à 170 kg; femelle 57 à 113 kg.

Coloration : Pelage brun rougeâtre en été et gris-brun en hiver; queue brune sur le dessus avec large frange et dessous blancs.

* Il communique à l'aide de sa queue. Par exemple, il la relève comme un drapeau blanc lorsqu'il est aux aguets ou qu'il court.

Traits externes caractéristiques : Corps élancé; pattes minces avec petits ergots placés très hauts; sabots étroits et pointus (5 à 7 cm); queue longue (15 à 36 cm) à large base; panache (jusqu'à 76 cm de longueur) généralement porté par les mâles.

* La croissance du panache débute en avril et se poursuit jusqu'en août. En septembre, le velours qui recouvre les bois tombe. Le panache est perdu en décembre pour les plus vieux individus et en janvier ou février pour les plus jeunes. Il est faux de croire que le nombre d'embranchements (andouillers ou cors) du panache indique l'âge de l'animal. La pousse et l'usure des dents sont des indicateurs plus fidèles.

Habitat

Aire de répartition du cerf de Virginie (Format PDF, 484 Ko)

Il habite les lisières, clairières et éclaircies des forêts de feuillus et des forêts mixtes, les champs abandonnés et vergers, le bord des marais, cours d'eau et marécages couverts de thuyas.

Se déplaçant principalement à l'aube, au crépuscule et au début de la nuit, il passe souvent le reste de la journée à se reposer ou à ruminer allongé dans les feuilles, l'herbe ou la neige laissant une légère dépression ovale à son lever.

Domaine vital : 20 à 150 hectares.

Plutôt solitaires en été (femelle avec ses petits; mâle seul ou par groupe de 2 à 4), ils forment des « ravages » dans les peuplements de conifères en hiver, particulièrement lorsque la neige est épaisse, où ils se regroupent en troupeaux de quelques dizaines à plusieurs centaines d'individus et tracent des réseaux de sentiers.

Alimentation

En été, il se nourrit de feuilles et ramilles de plantes herbacées, arbustes et arbres ainsi que de fruits et de champignons.

En hiver, il broute bourgeons et ramilles de thuya, vinaigrier, érable à épis, érable de Pennsylvanie, érable rouge, cornouiller, sorbier, cerisier, peuplier, noisetier, saule, chèvrefeuille, tilleul, if, pruche, sapin et aussi lichens arboricoles.

* Tandis que le lièvre coupe nettement les ramilles en biseau avec ses incisives supérieures et inférieures, le cerf pince et déchire les ramilles entre son palais et ses incisives inférieures laissant une marque distinctive sur les arbustes et les arbres.

Reproduction

Saison : Automne, octobre à novembre.

Mode : La première reproduction a le plus souvent lieu vers 18 mois pour les deux sexes, même si plusieurs femelles sont matures dès 6 ou 7 mois. Afin d'attirer les femelles, les mâles en rut brament (cris), urinent et grattent le sol avec leurs sabots, secouent les arbustes avec leur panache et les marquent avec leur salive et leurs glandes et combattent les rivaux dans des rituels généralement sans blessures. Le mâle reste avec la même femelle pendant plusieurs jours ou semaines après l'accouplement, mais par la suite se reproduit avec d'autres femelles au cours d'une même saison. La gestation dure entre 195 à 212 jours et la mise bat de 1 à 3 petits (très souvent 2) survient en mai ou juin dans une clairière couverte de hautes herbes ou fougères. Les jeunes ont un pelage roux clair tacheté de blanc sur les flancs et le dos jusqu'à 5 mois. Ils ne dégagent aucune odeur pendant leur première semaine de vie, restent cachés le premier mois et ensuite peuvent suivre la mère dans ses déplacements. Ils sont sevrés vers 4 mois, mais accompagnent leur mère pendant près d'un an.