Pipistrelle de l'Est



Autre nom commun Nom scientifique Nom commun anglais
  Perimyotis subflavus Eastern pipistrelle


Selon le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC), la pipistrelle de l’Est est une espèce « en voie de disparition ».

Au Québec, l’espèce n’a pas de statut.

 


Identification

Taille moyenne : longueur totale 7 à 9,8 cm

Envergure d’ailes : 20 à 26 cm

Traits externes caractéristiques :

Les poils sont tricolores, gris à la base, jaunâtres au centre et bruns foncés à l’extrémité. Le dos et le ventre sont de la même couleur. Les ailes sont noirâtres. Le museau est bien apparent et dépourvu de poils. Les oreilles sont grandes avec un tragus court et droit.

Les femelles sont plus grandes que les mâles.
Habitat

La pipistrelle de l’Est fréquente l’orée des forêts et circule près des plans d’eau. Durant l’été, les mâles et les femelles avec leurs petits sont séparés. Ils peuvent trouver refuge dans les crevasses, dans la cime des arbres et parfois dans les habitations. À partir d’octobre, la pipistrelle hiberne dans les grottes et les mines abandonnées, seule ou en petits groupes de quelques individus.

Alimentation

Insectivore, elle mange de petits insectes de différents groupes. Elle est considérée comme une généraliste.

Reproduction

L’accouplement se déroule à l’automne avant l’entrée en hibernation. C’est le seul moment de l’année où les mâles et les femelles sont ensemble. L’espèce a une portée de 2 jeunes par année. Les petits naissent entre mai et juillet après une gestation de 44 jours. À la naissance, ils pèsent près du quart du poids de leur mère.

Syndrome du museau blanc

De façon générale dans une colonie atteinte par le syndrome, plus de 90 % des individus sont affectés. Pour en savoir plus sur le syndrome du museau blanc.

La pipistrelle et vous

Les maternités sont importantes pour assurer la survie de l’espèce. Elles se composent des femelles et de leurs petits et  peuvent être situées dans nos habitations. Si vous abritez une colonie de chauves-souris, nous aimerions le savoir! Par la suite, si vous voulez les déloger, certaines précautions s’imposent. Outre la présence de maternités dans les habitations, les jeunes chauves-souris peuvent parfois entrer ou s’immiscer dans la maison. Sauriez-vous quoi faire? Comme tout mammifère, la chauve-souris peut transmettre le virus de la rage. Il ne faut jamais manipuler cet animal à mains nues. Pour en savoir plus sur la rage.