Aigle royal

Autres noms communs : Nom scientifique : Nom commun anglais :
Aigle doré Aquila chrysaetos Golden Eagle

Selon la Loi sur les espèces menacées et vulnérables du gouvernement du Québec, l'aigle royal est désigné vulnérable. Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) le classe comme une espèce « non en péril » et il n’apparaît pas au registre public de la Loi sur les espèces en péril du gouvernement du Canada.


Identification

Taille moyenne : (longueur du bec à la queue) mâle 76 à 89 cm; femelle 89 à 104 cm; poids jusqu’à 5 kg.

Coloration : plumage adulte : Brun foncé; cou et nuque brun doré; plumes des pattes brun plus pâle et doigts jaunes; bec brun foncé avec cire jaune; queue légèrement barrée. Plumage juvénile : Semblable à celui de l’adulte mais avec du blanc sous les ailes et à la base de la queue.

Traits externes caractéristiques : corps de grande taille; bec massif, ailes larges et longues (envergure : mâle 191 à 213 cm; femelle 208 à 234 cm); pattes emplumées jusqu’aux doigts.

Habitat

Il habite les terrains montagneux et les vallées avoisinantes, les canyons aux versants rocheux escarpés, les milieux ouverts tels tourbières, marais et toundra.

Domaine vital : 40 à 100 km2 par couple. Le couple ne défend pas tout ce territoire, mais seulement les alentours du nid. Les nids de couples différents peuvent être séparés de 12 à 20 km.

Alimentation

Rapace diurne, pour chasser il fréquente les milieux ouverts. Il plane et fait un vol piqué pour saisir ses proies. Il se nourrit d’oiseaux (p. ex., bernaches, canards, corbeaux, goélands, rapaces) de mammifères (p. ex. marmottes, lièvres, renards, petits rongeurs), et parfois de poisson ou de charogne si ses proies sont peu abondantes.

Reproduction

Saison : printemps (la ponte s’effectuant du début avril à la mi-juin).

Mode : la première reproduction survient vers l’âge de 3 à 4 ans. Le mâle et la femelle forment un couple généralement pour la vie. Le nid surtout préparé par la femelle, mais parfois par le mâle, est une grande plate-forme constituée de branches et de racines tapissée de brins d’herbes, mousses et feuilles, située à des hauteurs de 3 à 30 m généralement sur une saillie dans une falaise, parfois dans le haut de grands arbres. Le même nid peut être utilisé d’année en année ou de façon irrégulière et peut atteindre 3 m de diamètre et 1,5 m d’épaisseur après plusieurs utilisations. À chaque printemps, le couple rénove 2 ou 3 nids, mais n’en utilise qu’un seul. La femelle produit une couvée par an comprenant généralement 2 œufs blancs ou crème plus ou moins tachetés de brun de 75 mm de longueur. L’incubation dure de 43 à 45 jours et est assurée principalement par la femelle, mais aussi par le mâle. Les œufs éclosent à quelques jours d’intervalle. Les deux parents apportent des soins aux jeunes. Le rôle du mâle consiste principalement à capturer les proies qu’il apporte ensuite au nid alors que la femelle nourrit et protège les oisillons. Les jeunes aiglons restent au nid pendant 65 à 70 jours et dépendent des parents encore pendant environ 30 jours après l’envol. L’aîné est souvent le seul à survivre jusqu’à l’envol, car il harcèle les plus jeunes qui meurent alors au nid.