Béluga

Autres noms communs : Nom scientifique : Nom en inuktitut : Nom commun anglais :
Bélouga, baleine blanche, marsouin blanc, canari des mers Delphinapterus leucas Qillalugaq Beluga Whale, White Whale

Selon le COSEPAC, les populations de l’est de la baie d’Hudson et de la baie d’Ungava sont désignées « espèces en voie de disparition », les populations de l’estuaire du Saint-Laurent et de la baie Cumberland sont désignées « espèces menacéesou vulnérables », les populations de l’ouest de la baie d’Hudson et de l’est du Haut-Arctique et de la baie de Baffin sont désignées « espèces préoccupantes ».

Selon la Loi sur les espècesmenacées et vulnérables du gouvernement du Québec, les populations de l’est de la baie d’Hudson et de la baie d’Ungava sont « susceptibles d’être désignés espèces menacées ou vulnérables », la population de l’estuaire du Saint-Laurent est désignée « menacée ».


Identification

Taille moyenne : mâle 3,7 à 4,3 m (max. 5,1 m); femelle 3,1 à 3,7 m (max. 4,1 m).

Poids : mâle 450 à 1 000 kg (max. 1 400 kg); femelle 250 à 700 kg (max. 900 kg).

Coloration : corps uniformément blanc chez l’adulte (blanc); gris pâle ou blanchâtre avec extrémité des nageoires pectorales plus foncée chez le juvénile de 3 ou 4 ans; gris foncé chez le jeune de 1 ou 2 ans (bleuvet); bleu ardoisé ou brun foncé chez le nouveau-né (veau).

Traits externes caractéristiques : corps robuste; tête petite avec melon proéminent; museau tronqué; 32 à 42 dents pointues; cou flexible avec léger rétrécissement; nageoires pectorales courtes (20 à 45 cm) et arrondies, recourbées chez les vieux mâles; absence de nageoire dorsale, mais présence d’une petite crête; lobes de la queue séparés par une profonde encoche.

Habitat

Grégaire, il vit en grand troupeau qui comprend de petits groupes composés de femelles adultes avec veaux ou bleuvets (2 à 10 individus) et de plus grands groupes composés de mâles adultes (8 à 500 individus). Jusqu’à 10 000 individus peuvent également être regroupés temporairement lors des migrations ou en présence d’une grande quantité de nourriture. Il vocalise beaucoup (sifflements, couinements, sons de cloche, cliquetis, claquements de mâchoires, cris perçants, grognements, etc.) pour la communication et l’écholocation, d’où le surnom de « canari des mers ».

Eaux froides arctiques et subarctiques et dans l’estuaire du Saint-Laurent. En été, dans les eaux peu profondes saumâtres, plus chaudes et à fonds sableux ou boueux des côtes, baies et estuaires. En hiver, dans les eaux qui ne gèlent pas entièrement. Les femelles et leurs petits habitent surtout les eaux calmes et peu profondes où l’eau de surface est plus chaude. Les adultes et les jeunes sevrés utilisent des eaux aux profondeurs variables où les eaux de surfaces sont plus froides. Il peut briser jusqu’à 10 cm de glace avec sa tête ou son dos. Il nage lentement généralement à des vitesses de 2 à 4 km/h, mais peut aller jusqu’à 15 à 20 km/h. Il respire généralement 2 ou 3 fois par minute, peut plonger de 15 à 25 minutes habituellement peu profondément (20 à 350 m), mais aussi jusqu’à 1000 m et parcourir de 2 à 3 km sous l’eau.

Alimentation

Son alimentation est variée. Dans l’Arctique, il se nourrit principalement de saïda franc et de flétan du Groenland. Dans les eaux du Nunavik, il mange de la morue ogac. Dans l’estuaire du Saint-Laurent et la baie d’Hudson, il consomme du lançon et du capelan. L’omble arctique, le saumon, le hareng, les crevettes, les céphalopodes, les vers marins et les calmars complètent sa diète.

Reproduction

Saison : printemps, avril et mai.

Mode : il est polygame. La maturité sexuelle est atteinte pour le mâle lorsqu’il mesure de 3,6 à 4,2 m, soit à 16 ans, et pour la femelle de 2,7 à 3,2 m, à 10 ans. La gestation dure de 14 à 15 mois et la femelle a un petit tous les 3 ans entre la fin de juin et le début d’août. Le nouveau-né mesure environ 1,5 m et pèse entre 35 et 85 kg. Il est allaité environ 1 ½ an et atteint plus de 70 % de la longueur de l’adulte pendant cette période. Même sevré, le lien avec la mère se prolonge jusqu’à la puberté et même plus longtemps pour les jeunes femelles.