Chevalier cuivré

Autres noms communs : Nom scientifique : Nom commun anglais :

Suceur cuivré, moxostome cuivre, carpe de France, carpe cuivre

Moxostoma hubbsi Copper Redhorse

* Il est désigné « menacé » selon la Loi sur les espèces menacées et vulnérables du gouvernement du Québec et en « voie de disparition » selon la Loi sur les espèces en péril du gouvernement du Canada.

* Le Québec est le seul endroit au monde où existe cette espèce.


Identification

Forme du corps : corps robuste, plus haut que celui des autres chevaliers, modérément à fortement comprimé latéralement; dos fortement arqué derrière la tête; corps effilé derrière la nageoire dorsale.

Taille moyenne : 38 à 46 cm, jusqu’à 70 cm (jusqu’à 6 kg).

Coloration : tête, dos et flancs varient de lustré cuivré brillant à vert olive; ventre plus pâle; nageoires cuivrées à bistrées.

Traits externes caractéristiques : tête courte et triangulaire; bouche ventrale petite; lèvres charnues avec petits sillons transversaux; absence de dents sur les mâchoires; dents pharyngiennes très robustes; écailles grandes sur tout le corps et en 16 rangées autour du pédoncule caudal; nageoire caudale large et fourchue.

Comment différencier le chevalier cuivré des autres chevaliers :

Le chevalier cuivré a :

  • une coloration et un profil distinctifs avec un corps plus haut et un dos arqué;
  • une bouche plus petite avec des sillons transversaux moins profondément marqués sur les lèvres que le chevalier jaune;
  • 16 rangées d’écailles autour du pédoncule caudal comparativement à 12 pour les chevaliers blanc, rouge et de rivière.

Habitat

Le chevalier cuivré est un poisson d’eau chaude (>20 °C), à courant modéré et à fond dur de glaise, sable ou gravier. On le rencontre uniquement au Québec dans des rivières d’importance moyenne de la plaine du Saint-Laurent (rivières Richelieu, des Milles Îles, Yamaska et Noire).

Alimentation

Le régime alimentaire du chevalier cuivré se compose presque exclusivement de mollusques (escargots et moules)que ses dents pharyngiennes hautement spécialisées lui permettent de broyer.

Reproduction

Saison : été, fin juin et début juillet.

Type de frayère : eau peu profonde (< 2 m) et chaude (> 21 °C) à fond pierreux et courant modéré.

Mode : la maturité sexuelle est atteinte vers 10 ans autant chez le mâle que chez la femelle. Il est le plus fécond de tous les chevaliers. Une femelle de 2 kg peut pondre 35 000 œufs et une femelle de 5,3 kg jusqu’à 112 000 œufs.