Morue franche

Autres noms communs : Nom scientifique : Nom en inuktitut  : Nom commun anglais :
Morue de l’Atlantique, morue commune, cabillaud Gadus morhua Uugaq Atlantic Cod
Dessin d'une morue franche

Le COSEPAC considère la population de Terre-Neuve et du Labrador comme une espèce en voie de disparition, la population nord-laurentienne comme une espèce menacée et les populations de l’Arctique et des Maritimes comme des espèces préoccupantes.


Identification

Forme du corps : Corps allongé, robuste, légèrement comprimé.

Taille moyenne : 60 à 70 cm, jusqu’à 140 cm. Poids moyen : 2 à 3 kg, jusqu’à 30 kg.

Coloration : Corps teinté de gris à vert ou de brun à rouge selon l’habitat; dos et flancs avec de nombreuses taches arrondies brunâtre ou rougeâtre; ligne latérale pâle; ventre blanchâtre.

Traits externes caractéristiques : Tête grosse; bouche grande; dents petites et nombreuses; maxillaire inférieur légèrement plus court; petit barbillon sur le menton; ouvertures branchiales larges; écailles petites et lisses; 3 nageoires dorsales; 2 nageoires anales sous les deuxième et troisième nageoires dorsales; nageoires pelviennes en position thoracique avec court filament formé par le deuxième rayon; nageoire caudale légèrement concave.

Habitat

Poisson de fond des eaux côtières de l’Atlantique Nord. Eaux froides (-1 à 10 oC) à des profondeurs très variables (5 m près des côtes, jusqu’à 6 700 m à la limite du plateau continental). Généralement, en migration vers la côte en été et vers le large en hiver.

Alimentation

Elle est vorace et mange presque n’importe quoi. Les alevins se nourrissent de petits crustacés (copépodes, amphipodes, etc.). Les jeunes poissons s’alimentent de crevettes, d’amphipodes, de krill et des larves de poissons, de mollusques et de crustacés. Le régime alimentaire de l’adulte se compose de capelans, harengs, lançons, plies, jeunes flétans du Groenland, crevettes, ophiures, cténophores et plusieurs autres poissons, mollusques et crustacés, y compris de jeunes morues.

Reproduction

Saison : Généralement au printemps, mars à juin. À l’occasion à l’automne, septembre à décembre, pour de petites populations de régions limitées.

Type de frayère : Vaste secteur du plateau continental dans des eaux de profondeurs variables. Habituellement en eau profonde, jusqu’à 600 m, pour les populations plus au nord et en eau moins profonde, moins de 95 m, pour les populations plus au sud.

Mode : La maturité sexuelle est atteinte pour la femelle environ vers 6 ans (5 à 8 ans) et à une taille entre 45 et 60 cm et pour le mâle un peu plus tôt et à une taille un peu plus petite. La femelle est très prolifique et pond, en fonction de sa taille, des millions (2 millions pour 80 cm; plus de 11 millions pour 130 cm) d’œufs sphériques minuscules (1,2 à 1,8 mm de diamètre) qui flottent dans les eaux côtières de surface (environ 30 % de salinité) et produiront des larves d’environ 5 mm de longueur. Vers 4 cm de longueur, la jeune morue descend au fond ou près du fond pour s’y nourrir. Les œufs sont très vulnérables à la prédation. En moyenne, un œuf par million pondu réussit à devenir un poisson adulte.