Ours blanc

Autres noms communs : Nom scientifique : Nom en Inuktitut : Nom commun anglais :
Ours polaire Ursus maritimus Nanuq Polar Bear, White Bear
Dessin d'un ours blanc

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) considère l’ours blanc comme une espèce préoccupante. Selon la Loi sur les espèces menacées et vulnérables du gouvernement du Québec, l’ours blanc est désigné espèce vulnérable.


Identification

Longueur totale : 1,5 à 3,0 m.

Hauteur à l'épaule : 90 à 160 cm

Poids : 300 à 500 kg, jusqu’à 700 kg (femelle 1/3 plus petite).

Coloration : Pelage blanc en hiver et blanc jaunâtre en été; yeux bruns; museau, lèvres, langue, peau et griffes noirs.

Traits externes caractéristiques : Corps robuste et allongé; tête allongée, étroite et aplatie; oreilles courtes (9 à 15 cm); cou long; pattes robustes (25 à 40 cm) avec 5 doigts et coussinets velus; queue courte (8 à 13 cm).

Habitat

En été, il se retrouve le long des côtes arctiques rocheuses et arides, sur les îles et les glaciers, parfois jusqu’à 200 km à l’intérieur des terres. En hiver, il habite généralement les banquises à quelques centaines de kilomètres des rives à proximité de l’eau libre et hiverne dans une tanière (abri creusé dans la neige ou entre les crêtes de glace) pour une durée variable. Les femelles gravides hivernent pour une période de 160 à 170 jours, les femelles non gravides entre 115 à 125 jours, les jeunes, mâles ou femelles, environ 105 jours, et les mâles adultes de 50 à 60 jours. L’ours blanc est actif le jour et la nuit en dehors de la période d’hibernation. Il peut courir jusqu’à 40 km/h, nager à plus de 11 km/h et rester sous l’eau jusqu’à 2 minutes. Il est solitaire, sauf entre la fin juin et la fin juillet où des rassemblements se font le long des côtes pendant le rut et l’élevage des petits ou près d’une source importante de nourriture. Le domaine vital n’est pas défini précisément, mais il varie entre 150 et 300 km et se chevauche entre individus. La densité des populations varie de 1/37 à 1/139 km2.

Alimentation

Il est le plus carnivore des ours. Son régime alimentaire est principalement constitué de phoques annelés. Il s’alimente également de phoques barbus, de phoques communs, de jeunes morses, de bélugas et de poissons. En été, il se nourrit aussi de charogne (mammifères marins échoués), lemmings, oiseaux et œufs, algues, invertébrés marins, baies et plantes herbacées. Il chasse les jeunes phoques abrités sous la neige, les adultes étendus sur la glace ou à la sortie de leur trou de respiration dans la glace. Grâce à son odorat très développé, il peut détecter une proie sous plus de 90 cm de neige ou de glace.

Reproduction

Saison : Printemps, mars à juin.

Mode : La maturité sexuelle est atteinte entre 4 et 7 ans. La femelle ne se reproduit qu’à tous les 2 ou 3 ans (plus tôt si elle perd sa progéniture). Le rut de la femelle ne dure que quelques jours et à ce moment elle accepte plusieurs mâles qui luttent entre eux pour se reproduire. La gestation dure de 195 à 265 jours, mais les embryons ne se développent que pendant les 10 dernières semaines. Les petits naissent en décembre ou janvier durant l’hibernation, généralement au nombre de 2 (1 à 4). Ils sont couverts de petits poils blancs, mesurent environ 30 cm, pèsent de 680 à 900 g et sont aveugles pendant les 6 premières semaines de vie. Les jeunes restent avec la mère pendant environ 2½ an.