Phoque annelé

Autres noms communs : Nom scientifique : Nom en Inuktitut : Nom commun anglais :
Phoque marbré Pusa hispida Natsiq Ringed Seal, Hair Seal
Dessin d'un phoque annelé

Le COSEPAC considère le phoque annelé comme une espèce candidate. Les espèces candidates ne sont pas encore évaluées, mais sont considérées comme pouvant être en péril.


Identification

Longueur totale : 1,2 à 1,7 m (mâle 1,4 m en moyenne; femelle légèrement plus petite). Il est le plus petit des pinnipèdes.

Poids : mâle 68 kg (max. 113 kg); femelle un peu plus légère.

Coloration : Dos gris foncé avec anneaux pâles; ventre argenté.

Traits externes caractéristiques : Tête ronde; museau court et effilé; grands yeux bruns.

Habitat

En hiver et une bonne partie de l’année, il est principalement à l’abri sur la banquise côtière, certains fréquentent aussi la banquise ferme. En été, il utilise les glaces stables le long des côtes. Il se nourrit parfois au large, mais généralement près du rivage. Habituellement solitaire, il tolère la présence d’autres individus le long de la banquise au moment de la mue en mai, mais défend agressivement son trou contre les intrus. Il plonge généralement pour 3 minutes (max. 17 minutes) et peut atteindre jusqu’à 340 m de profondeur. La densité des populations est généralement de 3,6 à 12,6 individus/km2 sur la banquise et de 1,8 individus/km2 à plus de 1,5 km du rivage.

Alimentation

Le régime alimentaire est principalement constitué de petits crustacés planctoniques (mysides, amphipodes et crevettes), aussi de saïdas francs et occasionnellement de chaboisseaux (petits poissons épineux). Il jeûne lors de la reproduction et de la mue.

Reproduction

Saison : Printemps, avril peu après la mise bas précédente.

Mode : La maturité sexuelle est atteinte vers 7 ans pour le mâle et 6 ans pour la femelle. À cette période, le mâle produit une odeur forte et âcre, probablement pour marquer son territoire et peut-être aussi contre les prédateurs. La femelle creuse à l’aide de ses membres antérieurs un abri (environ 3 m de long et 0,6 m de haut) dans la neige ou s’abrite dans une cavité déjà formée par l’amoncellement des glaces. Elle y accède par un trou sous la banquise. Le mâle utilise un abri semblable ou simplement un trou d’aération dans la glace. La reproduction est peu connue, mais aurait probablement lieu sous l’eau. Le mâle ne semble pas former de harem et pourrait difficilement défendre plusieurs femelles, puisque les abris de celles-ci sont assez distancés. Après une gestation de 12 mois, avec une implantation retardée d’environ 3 mois, la femelle met bas un petit chaque année à la fin mars ou avril dans son abri. Le nouveau-né au pelage blanc est peu développé, mesure environ 66 cm et pèse 4,5 kg. Il reste au gîte et y est allaité jusqu’à la rupture de la banquise en juin. À ce moment, la femelle abandonne son jeune qui mesure environ 82 cm, pèse 18 kg et a un pelage uniformément gris.