Zone de pêche 17, lac Chibougamau – Fermeture complète de la pêche sportive au
touladi et aménagement d’une frayère artificielle

Chibougamau, le 3 mai 2018 Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) informe la population que la pêche sportive au touladi est désormais complètement fermée dans la zone 17, au lac Chibougamau. En vigueur depuis le 1er avril dernier, cette décision s’appuie sur les dernières données de pêche d’octobre 2017 qui révèlent que le déclin de la population se poursuit et demeure très préoccupant.

Le plan de gestion provincial du touladi mis en place par le MFFP en avril 2014 permettait jusqu’ici la pêche estivale avec remise à l’eau intégrale au lac Chibougamau. Or, de nombreuses données recueillies dans le cadre d’un programme de restauration de l’espèce (2009 à 2030) démontrent que tous les indices concernant la santé de la population atteignent des niveaux inquiétants sur ce plan d’eau.

Cette précarité apparente du touladi incite à la plus grande prudence. Les risques de mortalité engendrés par la pêche et la perturbation de son habitat doivent être réduits au minimum. Il faut savoir que la pêche avec remise à l’eau n’est pas sans effet sur le touladi dont l’habitat estival se caractérise par une profondeur moyenne élevée. Le choc causé par le changement de pression rapide que subit le touladi lorsqu’on le remonte à la surface diminue ses chances de survie lors de sa remise à l’eau.

D’autres mesures de restauration

Outre la fermeture complète de la pêche, d’autres mesures ont été prises en 2017 pour restaurer la population de touladi dans le lac Chibougamau. Afin de pallier promptement le faible recrutement naturel, le Ministère procédait au printemps à l’ensemencement de plusieurs milliers de jeunes individus (1 an +), suivi d’une pêche pour évaluer l’efficacité de l’ensemencement que le MFFP entend effectuer deux fois l’an.

Des discussions sont également en cours avec les représentants des communautés autochtones pour évaluer l’impact de la pêche de subsistance sur la population de touladi. Par ailleurs, afin d’augmenter le nombre de sites de fraie de qualité, le Ministère a aménagé au début d’octobre une frayère artificielle au large de l’île Marguerite.

Mise en garde

À cet égard, le Ministère avise les pêcheurs et les plaisanciers qui se déplacent dans ce secteur que la colonne d’eau est beaucoup moins profonde à la suite des aménagements. Afin de sécuriser la navigation, le site sera dorénavant clairement délimité par des bouées saisonnières, et ce, jusqu’à ce que les utilisateurs développent le réflexe de naviguer plus prudemment dans cette zone.

Pour obtenir des renseignements sur le Ministère, en savoir plus sur ses activités et ses réalisations, consultez le mffp.gouv.qc.ca et les réseaux sociaux :

Facebook MFFP facebook.com/ForetsFauneParcs
Twitter MFFP twitter.com/MFFP_Quebec