Martelage

Mesurage et facturation

Permis d'intervention et autorisations

Ponts et chemins forestiers

Processus de planification forestière

Publications liées à la transformation du bois

Rapport d'activité technique et financier (RATF)

Tarification forestière

Sylviculture et traitements sylvicoles

Transformation du bois







Cartes écoforestières
Gestion de l'information des agences régionales de mise en valeur des forêts privées (GIA)
Gestion des transmissions de rapports d’activité technique et financier (RATF)
Permis d'exploitation d'usine de transformation
du bois
Plans d'aménagement et thématiques forestières

Portail mesurage et facturation

Système PLANTS

 




Modalités d’examen dans les martelodromes

Généralités

Les examens se déroulent sur place dans le martelodrome situé en Outaouais et dans celui de la Capitale-Nationale. Chaque dispositif de martelodrome permet d’accueillir un total de quatre candidats par jour, soit deux candidats en avant-midi et deux en après-midi. La durée de l’examen théorique et de l’examen pratique est de 4 heures. Au besoin, les outils forestiers nécessaires à la prise de données seront fournis aux participants.

Les personnes intéressées devront obligatoirement être inscrites au Ministère en tant qu’apprenti marteleur en milieu forestier et devront fournir leur numéro matricule. Les candidats devront également présenter une carte d’identité avec photo avant le début de leur évaluation. Lors de l’examen pratique, les candidats sont tenus de se conformer aux normes de la CNESST en rapport avec les équipements de sécurité à porter.

Tous les examens seront corrigés à la Direction de la planification et gestion forestière (DPGF) du Ministère. Les résultats, de même que les modalités de reprise d’examen, le cas échéant, seront transmis aux candidats par la poste le plus rapidement possible par la DPGF.

Examen théorique

D’une durée de 60 minutes, l’examen théorique, à choix multiples, se déroule sur place. La note de passage est fixée à 70%.

L’évaluation des connaissances portera notamment sur :

  • les types de coupes appropriés en forêt feuillue, mélangée et résineuse pour lequel le martelage est nécessaire et en comprendre les objectifs;
  • les notions de prescription sylvicole et de surface terrière (prélevée et résiduelle);
  • les notions de martelage positif et négatif en lien avec la prescription sylvicole;
  • les exigences nécessaires à l’établissement et à la croissance des essences et connaître leurs caractéristiques propres à l’aide de deux concepts : l’autoécologie des essences et la tolérance à l’ombre;
  • le mesurage d’un diamètre à hauteur de poitrine (dhp);
  • les principales notions de pathologies : maladie abiotique, maladie biotique, cause, mécanismes de défense, coloration et carie, dépérissement;
  • le  glossaire du guide  LA CARIE DES ARBRES 3e édition;
  • les notions d’arbre dangereux;
  • la notion de bois d’œuvre;
  • le fonctionnement d’un prisme et son utilisation appropriée;
  • le processus de planification, de prescription et de suivi des travaux d’aménagement en forêt publique et le rôle de chacun;
  • le calcul du taux de prélèvement.

Examen pratique

D’une durée de 3 heures, l’examen pratique est l’application d’une directive de martelage rédigée par un ingénieur forestier, à partir d’une prescription sylvicole. Il comprend aussi l’évaluation de l’essence, de la priorité de récolte et de la valeur faunique et semencières pour certaines tiges identifiées.

L’examen pratique permet d’évaluer si le candidat reconnaît les caractéristiques dendrologiques des arbres, s’il comprend les notions de martelage positif et négatif et s’il est en mesure de l’appliquer dans son choix de tiges et, finalement, s’il maîtrise le système de classification des arbres (MSCR) selon le guide LA CARIE DES ARBRES 3e édition. Le candidat sera évalué en fonction du choix des tiges martelées et des caractéristiques à identifier pour 3 tiges désignées par l’examinateur. La note de passage est fixée à 85%.

Inscription

Pour s’inscrire aux examens, il suffit de communiquer par téléphone avec la personne désignée pour le martelodrome choisi. Ensuite, il faut remplir le formulaire d’inscription (Format PDF, 45 Ko) et le remettre lors de l’examen à la personne responsable, dûment signé avec la copie de l’attestation d’apprenti marteleur.

Le candidat doit être présent à la date, l’endroit et l’heure convenus avec la personne responsable. Si le candidat ne peut se présenter tel que prévu, il doit aviser le responsable par téléphone au moins 48 heures avant la date de l’examen. Aucun retard ne sera toléré afin de ne pas pénaliser les autres candidats.

Pour le martelodrome de l’Outaouais

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
Direction de la gestion des Forêts 
16, impasse de la Gare-Talon
A/S Marc Lavergne, tech. for.
Gatineau (Québec) J8T 0B1
Tél. bureau: 819 246-4827, poste 239
marc.lavergne@mffp.gouv.qc.ca

Pour le martelodrome de la Capitale-Nationale

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
Direction de la gestion des Forêts
de la Capitale Nationale – Chaudière-Appalaches
1300, rue du Blizzard, local 100
A/S Jean Volpé, tech. for. princ.
Québec (Québec) G2K 0G9
Tél. bureau: 418 643-4680, poste 5730
Tél. cellulaire : 418 254-6473
jean.volpe@mffp.gouv.qc.ca