Faune > Garde d’animaux en captivité > Animaux de compagnie et de loisir > Conditions générales de garde d’un animal

Conditions générales de garde d’un animal

Tout propriétaire d’un mammifère, d’un oiseau, d’un reptile ou d’un amphibien visé par la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune  doit se conformer aux obligations prévues par la réglementation, y compris lorsque ces animaux sont gardés comme animaux de compagnie.

Conditions à respecter pour toutes les espèces

Les obligations générales suivantes doivent être respectées par toute personne qui garde en captivité un animal :

  • un animal gardé en captivité doit avoir facilement accès à de l’eau propre et à une nourriture qui convient à son espèce;
  • l’eau et la nourriture doivent être servies de manière à ne pas être facilement contaminées par des excréments, de l’urine ou des substances toxiques pour l’animal;
  • tout animal doit recevoir les soins de santé nécessaires lorsqu’il est blessé ou malade;
  • les installations de garde d’un animal doivent être conformes à plusieurs éléments, parmi ceux-ci :
    • l’aménagement doit être prévu pour répondre aux impératifs biologiques de l’animal, tels que la température, l’éclairage et le degré d’humidité,
    • l’entretien et le nettoyage doivent être réguliers,
    • l’installation doit assurer la sécurité des animaux logés,
    • l’installation doit être conçue pour éviter l’évasion de l’animal.

Dimensions minimales des installations de garde

L’installation de garde de tout animal doit respecter des dimensions qui répondent à ses besoins, et l’espace prévu doit être adapté au nombre d’animaux logés. À cet effet, l’annexe 4 du Règlement sur les animaux en captivité prévoit les dimensions minimales des cages, des enclos et des bassins de baignade à respecter pour la plupart des espèces.

Portez une attention particulière aux dimensions fournies par les fabricants de produits pour animaux, car les dimensions indiquées correspondent habituellement aux dimensions extérieures de la cage et non aux dimensions intérieures réellement accessibles à l’animal.

Enfin, l’espace habitable d’une maison n’est pas considéré comme une installation de garde. Ainsi, même si les animaux de compagnie ont accès à l’espace habitable d’une maison lorsque vous êtes présents, ils doivent bénéficier d’un espace qui leur est destiné et qui répond aux exigences minimales.

Conditions propres à certaines espèces

En plus des conditions générales à respecter pour toutes les espèces, d’autres obligations propres aux mammifères, aux oiseaux, aux reptiles ou aux amphibiens s’appliquent :

  • les installations des oiseaux percheurs doivent comporter au moins deux perchoirs qui permettent de maintenir les pattes des oiseaux en bonne santé (par exemple, de dimensions ou de formes différentes);
  • certains mammifères, comme les primates, et certains oiseaux, comme les perroquets, doivent bénéficier d’objets ou d’aménagements qui stimulent des comportements sociaux, de jeux ou de recherches alimentaires;
  • les reptiles doivent recevoir une alimentation ou un rayonnement UVB qui leur permettent de combler leurs besoins en vitamine D3;
  • certains mammifères et certains reptiles doivent être gardés dans des installations verrouillées en tout temps.

Conditions de garde temporaire et de transport d’animaux

La personne responsable de la garde temporaire ou du transport a l’obligation de prendre les mesures nécessaires pour éviter que l’animal :

  • ne se déshydrate;
  • souffre d’un manque de nourriture pouvant lui être préjudiciable;
  • soit exposé à des températures pouvant lui être préjudiciables;
  • soit blessé physiquement;
  • soit exposé aux intempéries.

De plus, les cages de transport doivent être construites à partir de matériaux robustes et en bon état de manière à résister à l’animal et à empêcher son évasion.

Quant aux animaux qui posent des risques plus élevés, tels que les reptiles venimeux ou les grands carnivores, ils doivent être transportés dans des cages de transport verrouillées et conformes à la réglementation du transport des animaux vivants publiée par l’Association du transport aérien international (IATA) .

Santé des animaux et prévention des zoonoses

Il est important de prendre de bonnes mesures d’hygiène lors de la manipulation des animaux. Ces mesures sont d’autant plus nécessaires lorsqu’un animal est capturé dans son milieu naturel. Le lavage des mains après avoir manipulé des animaux ou après avoir fait l’entretien d’une cage est un bon moyen pour prévenir la transmission de maladies et de parasites.

La consultation d’un médecin vétérinaire lors de l’acquisition d’un nouvel animal fait également partie des bonnes pratiques pour s’assurer de la bonne santé de l’animal et prévenir la transmission de maladies à l’humain.

Le médecin vétérinaire pourra évaluer l’animal, fournir différents conseils et proposer certains tests de dépistage ou certains traitements préventifs (antiparasitaires) pertinents, selon l’espèce.

Pour trouver un médecin vétérinaire, vous pouvez consulter l’outil de recherche sur le site Web de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec .

Se défaire d’un animal

Si vous gardez un animal en captivité et que vous souhaitez vous en défaire, vous pouvez le faire par la vente, le don ou encore par l’euthanasie.

Sachez qu’il est strictement interdit de relâcher un animal dans la nature, sauf dans le cas où l’animal gardé le serait dans un but de réhabilitation.