Informations utiles pour une pratique sécuritaire, responsable et respectueuse de la chasse au cerf de Virginie

Maniement sécuritaire de votre arme

  • Manipulez toute arme comme si elle était chargée.
  • Pointez toujours votre arme dans une direction sécuritaire, jamais sur vous-même ou sur quelqu’un d’autre.
  • Tirez de manière précise, et seulement si vous êtes certain d’atteindre votre cible dans la zone vitale.

Avant la chasse

  • Apprenez à distinguer le cerf de Virginie des autres cervidés et à différencier le cerf avec bois (le mâle) et le cerf sans bois (la femelle et le jeune).
  • Familiarisez-vous avec votre arme de chasse et les projectiles à utiliser.
  • Exercez-vous à tirer avec votre arme dans un lieu sécuritaire, tel un champ de tir, afin de connaître votre degré d’habileté dans son maniement.
  • Apprenez l’emplacement précis de la zone vitale du cerf en consultant l’image ci-dessous.
  • Consultez la réglementation en vigueur dans la zone où vous prévoyez chasser sur le site Web du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.
  • Portez des vêtements inodores, silencieux, confortables pour le tir et adaptés aux diverses conditions météorologiques. N’oubliez pas d’enfiler un dossard orangé fluorescent, si l’utilisation de l’arme à feu est permise dans la zone où vous chassez.
  • Prévoyez apporter tout le matériel nécessaire pour éviscérer l’animal : couteau, éviscérateur, scie, attaches de nylon, corde, gants de protection.

Pendant la chasse

  • Respectez la réglementation en vigueur.
  • Écoutez les conseils de votre accompagnateur.
  • Respectez les territoires publics ou privés (autorisation du propriétaire requise).
  • Pratiquez la chasse à l’affût en demeurant silencieux ou la chasse fine en vous déplaçant tranquillement et en arrêtant régulièrement.
  • Respectez les autres chasseurs et utilisateurs du milieu.
  • Respectez l’environnement.

Au moment du tir

  • Identifiez clairement votre cible et tout ce qui se trouve autour et derrière le cerf que vous êtes autorisé à récolter ; au besoin, utilisez des jumelles.
  • Attendez que le cerf convoité soit bien placé à flanc de côté, à bonne portée de votre tir, immobile et que la zone vitale soit bien dégagée.
  • Pointez votre arme sur un point précis au centre de la zone vitale et restez bien concentré et aligné sur ce point pour tirer.
  • Continuez d’observer le cerf à la suite du tir et soyez attentif à ses mouvements et déplacements.

Après le tir

  • Mémorisez l’endroit où se tenait le cerf au moment du tir, de même que la direction de sa fuite.
  • Patientez silencieusement au moins 30 minutes avant de vous diriger vers l’endroit où se tenait le cerf au moment du tir.
  • Remémorez-vous la réaction et le comportement de votre gibier lors du tir.
  • Partez à sa recherche en vous déplaçant sans brouiller les pistes et en utilisant les indices que le gibier a pu laisser lors de sa fuite, comme des poils coupés, une flèche maculée de sang, des empreintes, des gouttes de sang, etc.
  • Faites tout ce qui est possible pour récupérer votre gibier.

Une fois le gibier trouvé

  • Assurez-vous qu’il est bien mort et apposez le coupon de transport de votre permis de chasse sur une de ses oreilles.
  • Pour éviter la contamination, éviscérez l’animal rapidement et assurez-vous de maintenir la viande à une température de moins de 4 degrés Celsius, et ce, jusqu’au moment du débitage (boucherie).
  • Procédez à l’enregistrement de l’animal dans les 48 heures suivant la sortie de votre lieu de chasse.
  • Une fois que l’animal est enregistré, vous pouvez transporter la carcasse pour procéder au débitage.

  1. La croissance des bois débute en avril et se poursuit jusqu’en août. Les bois perdent leur velours en septembre et tombent entre décembre et février.
  2. Pour l’aider à détecter et à localiser le son, les oreilles du cerf peuvent pivoter jusqu’à 180 degrés.
  3. L’oeil du cerf est composé de milliers de bâtonnets qui sont sensibles à la lumière, lui permettant de détecter les mouvements et de voir durant la nuit.
  4. Le cerf a un excellent odorat.
  5. Le cerf émet différents appels selon la situation (ex. : lors de la période de reproduction).
  6. Le nombre de pointes des bois n’est pas un bon indicateur de l’âge de l’animal. La pousse et l’usure des dents sont des indicateurs plus fiables.
  7. Le cerf communique à l’aide de sa queue dont le dessous est blanc. Il la relève comme un drapeau pour communiquer le danger.
  8. La zone vitale est l’endroit où sont situés le coeur et les poumons.
  9. Le cerf a des sabots fendus (7 cm), c’est-à-dire des sabots divisés en deux.
  10. Les crottins à l’automne sont noirs, de forme cylindrique, pointus à une extrémité et arrondis à l’autre. Leur diamètre est de 12 à 15 millimètres. Ils peuvent être regroupés en chapelet lorsque l’animal se déplace.
  11. L’appâtage à des fins de chasse du cerf de Virginie est autorisé du 1er septembre au 30 novembre. Seules les substances minérales (ex. : bloc de sel) demeurent autorisées à l’année.
  12. Le régime alimentaire du cerf de Virginie à l’automne se compose principalement de feuilles et de ramilles d’arbres et d’arbustes, de plantes herbacées, de fruits et de champignons.
  13. Pour optimiser son succès de chasse, il est important de chercher les indices de présence et d’activité du cerf : traces et sentiers, broutage de ramilles, crottins, frottage de bois sur les arbres et grattage au sol.

Imprimer le dépliant éducatif