Rétablissement des espèces fauniques

La sauvegarde des espèces fauniques menacées ou vulnérables est importante pour préserver la biodiversité du Québec. Afin de contribuer à cette mission, le gouvernement du Québec peut mettre en place des équipes de rétablissement. Le mandat de celles-ci est de produire et de coordonner la mise en œuvre des plans de rétablissement. Les équipes de rétablissement contribuent à la mise en place des mesures de protection des espèces menacées ou vulnérables et de leurs habitats afin de leur venir en aide.

Dans cette page :

Équipes de rétablissement

Une équipe de rétablissement est un groupe multidisciplinaire qui participe activement au rétablissement d’une ou de plusieurs espèces menacées ou vulnérables. Elle est composée de personnes compétentes qui ont un intérêt pour la conservation de ces espèces. Des mesures sont proposées et déployées chaque année afin d’aider à la conservation de ces espèces et de leurs habitats.

Le gouvernement du Québec et la collectivité sont conjointement responsables du rétablissement des espèces fauniques menacées ou vulnérables. Cette approche vise à obtenir le consensus de tous les intervenants sur les moyens à mettre en œuvre pour favoriser le rétablissement des espèces. Lorsqu’un plan de rétablissement est publié, le gouvernement précise les mesures et les actions prioritaires qu’il pourra mettre en œuvre avec les intervenants concernés. D’autres acteurs, qu’ils soient membres de l’équipe de rétablissement ou non, peuvent contribuer à la mise en œuvre du plan.

Actuellement, il existe 14 équipes de rétablissement :

  • Équipe de rétablissement de l’alose savoureuse
  • Équipe de rétablissement de l’éperlan arc-en-ciel
  • Équipe de rétablissement de l’esturgeon jaune
  • Équipe de rétablissement de la rainette faux-grillon de l’Ouest
  • Équipe de rétablissement des chauves-souris
  • Équipe de rétablissement des cyprins et petits percidés
  • Équipe de rétablissement des oiseaux de proie
  • Équipe de rétablissement des salamandres de ruisseaux
  • Équipe de rétablissement des tortues
  • Équipe de rétablissement du bar rayé
  • Équipe de rétablissement du caribou de la Gaspésie
  • Équipe de rétablissement du caribou de Val-d’Or
  • Équipe de rétablissement du caribou forestier
  • Équipe de rétablissement du chevalier cuivré

Plans et bilans de rétablissement

Un plan de rétablissement définit la stratégie et les objectifs de rétablissement d’une espèce sur une période de 10 ans. Ce plan résume d’abord la situation de l’espèce en y apportant, s’il y a lieu, de nouvelles informations notamment sur l’état des populations et les menaces. Ce plan contient l’ensemble des mesures et des actions qui seront reprises par les intervenants pour le mener à bien. Un plan de rétablissement peut être élaboré et mis en œuvre pour une espèce sans qu’elle ait encore reçu un statut juridique de protection.

À la fin de la période de mise en œuvre du plan de rétablissement, un bilan est rédigé afin de faire le point sur les mesures et les actions réalisées au cours des 10 dernières années. Le bilan du rétablissement permet aussi de publier le nouvel état de la situation de l’espèce et de ses habitats. Il permet finalement d’émettre des recommandations quant à la nécessité de poursuivre les efforts de rétablissement ou non. Au besoin, un nouveau plan de rétablissement devra être publié pour toute espèce dont la situation continue d’être jugée précaire.

Les plans et les bilans de rétablissement peuvent être consultés dans la section Publications.

Mesures de protection des espèces fauniques menacées ou vulnérables

Protection des habitats

Certains habitats d’espèces fauniques menacées ou vulnérables bénéficient d’une protection légale lorsqu’ils sont situés sur des territoires publics, soit les terres du domaine de l’État. Consultez la page Habitats fauniques protégés légalement pour avoir plus de détails.

Sur les terres privées, certains agriculteurs, propriétaires de forêt privée et municipalités contribuent à la protection des habitats naturels par différentes mesures de conservation volontaire.

Mesure de protection en forêt publique

Des mesures de protection, qui concernent les activités forestières sur les territoires publics, sont mises en place pour certaines espèces. Elles ont été élaborées conformément à l’Entente administrative concernant les espèces menacées ou vulnérables de la faune et de flore dans les milieux forestiers du Québec.

Consultez la page Mesures de protection spécifiques des espèces floristiques et fauniques en forêt publique pour connaître tous les détails.

À consulter aussi