Gestes pour la conservation de la faune

Que vous soyez adepte de plein air, agriculteur ou propriétaire de lots boisés, vos gestes comptent pour protéger la faune et ses habitats.

Six gestes concrets à adopter

Faites part de vos observations

Il existe différentes plateformes Web pour rapporter vos observations de la faune. En y contribuant, vous participez à améliorer les connaissances sur les espèces au Québec, en particulier celles qui sont menacées ou vulnérables.

Voici les principaux sites qui permettent de rapporter vos observations :

Respecter les bonnes pratiques de chasse, de pêche et de piégeage

Informez-vous sur les règlements de chasse, de pêche et de piégeage avant de pratiquer votre activité. Le respect, entre autres, de la réglementation par zone, des dates de pêche et quotas  ainsi que des règles de chasse et de piégeage  permet d’assurer la pérennité des ressources fauniques.

L’enregistrement obligatoire de certaines espèces permet d’évaluer avec justesse l’état des populations afin d’assurer une exploitation optimale.

Lors de l’achat d’un permis de chasse, de pêche ou de piégeage, une partie de l’argent est versée à la Fondation de la faune  du Québec dont une part de ces montants est réinvestie dans les projets liés à la conservation de la faune et des habitats. Une autre portion des revenus générés par la vente des permis sert à financer des initiatives pour accroître les clientèles et mettre en valeur de façon durable la ressource faunique, dont le programme Relève et mise en valeur de la faune.

Dénoncer les actes illégaux à SOS Braconnage

Des milliers de signalements d’actes illégaux sont transmis chaque année aux agents de protection de la faune. De tels actes ont des effets néfastes sur la faune et ses habitats. Si vous êtes témoin d’un acte de braconnage ou de tout geste allant à l’encontre de notre patrimoine faunique ou de ses habitats, rapportez-le en communiquant avec SOS Braconnage.

Soyez vigilant devant les espèces envahissantes

Plusieurs espèces envahissantes venues d’ailleurs dans le monde ont réussi à s’établir au Québec. Elles ont un impact, souvent néfaste, sur la biodiversité. Prévenir leur introduction est la clé : renseignez-vous sur les espèces envahissantes au Québec et les bonnes pratiques à respecter pour éviter leur propagation.

Vous pouvez également signaler des plantes et des animaux exotiques envahissants avec l’outil Sentinelle .

Laissez les animaux sauvages dans la nature

Chez plusieurs animaux sauvages, il est normal que les parents laissent leurs jeunes seuls pour des périodes prolongées. Ainsi, lorsqu’on trouve un bébé animal dans la nature, il est préférable de le laisser tranquille et de quitter les lieux. Il est interdit par la loi de garder la plupart des animaux sauvages chez soi, car ces animaux peuvent transmettre des maladies ou des parasites à votre famille. De plus, n’oubliez pas que ces animaux requièrent souvent des soins spécialisés. Les garder à la maison pourrait diminuer leur chance de survie.

Consultez la page sur les animaux orphelins pour plus de détails.

Aidez un organisme

Vous pouvez aider tout organisme qui œuvre à la protection de la faune et de ses habitats. Les actions de ces organismes soutiennent celles du gouvernement dans sa mission de protéger la biodiversité du Québec.

À consulter aussi