Plan de gestion du cerf de Virginie 2020-2027

L’élaboration et la mise en œuvre d’un plan de gestion sont l’occasion de faire le point sur la situation d’une espèce et de redéfinir, au besoin, les actions pour assurer la gestion la plus optimale possible des espèces et de leurs habitats et favoriser leur mise en valeur, au bénéfice des Québécois. Les plans de gestion précisent les objectifs en matière faunique, déterminent les enjeux relatifs à l’espèce et proposent des actions et des modalités d’exploitation adaptées aux réalités des régions du Québec. Cet exercice se fait en collaboration avec divers intervenants concernés par la gestion de l’espèce tant à l’échelle provinciale que régionale.

Le Plan de gestion du cerf de Virginie 2020-2027, mis en œuvre en 2020 pour huit ans, tient compte de nouvelles réalités, telles que la diminution du nombre de chasseurs et l’augmentation, dans certaines régions, du nombre de cerfs et des conséquences associées à leur présence, ou encore des risques liés à l’émergence de la maladie débilitante chronique (MDC).

Les travaux ont également été guidés par la volonté d’offrir un produit de chasse attrayant et de simplifier la réglementation. Tout en respectant le potentiel de récolte, les possibilités pour les chasseurs et la relève sont élargies, favorisant du même coup les retombées économiques régionales.

Les nouvelles modalités de gestion proposées visent également à optimiser la conservation et la mise en valeur du cerf et de son habitat, prévenir la propagation de maladies pouvant nuire sérieusement aux cerfs et favoriser la cohabitation de l’espèce avec les citoyens en milieux urbain, périurbain, agricole et forestier.

Documents complémentaires

Nouvelles modalités de chasse en vigueur en 2020 (à l’exception de l’île d’Anticosti)

1. Récolte possible de 2 cerfs/chasseur/année (2 permis requis)

La limite de prise de cerf de Virginie est augmentée à 2 cerfs/chasseur/an. Le permis régulier et le permis supplémentaire permettent chacun de récolter un cerf par zone, à l’exception des zones 5 ouest, 8 est et 8 sud où il sera possible de récolter 2 cerfs dans une même zone.

Note : Les modalités de chasse à l’île d’Anticosti demeurent inchangées.

2. Achat de permis associés à une zone de chasse (maximum de 2 permis/chasseur)

Le permis de chasse au cerf est maintenant associé à une zone de chasse, comme le permis de chasse à l’orignal. Avant ou au cours de la saison de chasse, les chasseurs de cerf peuvent maintenant se procurer deux permis de chasse, soit un permis régulier et un permis supplémentaire à moindre coût. Chaque permis devra cependant être associé à une zone de chasse différente, à l’exception des zones de chasse 5 ouest, 8 est et 8 sud où il sera possible de posséder un permis régulier et un permis supplémentaire associés à une même zone.

Note 1 : Si vous êtes gagnant d’un permis de cerf sans bois au tirage au sort, celui-ci apparaîtra sur le permis de chasse associé à la zone pour laquelle vous êtes gagnant.

Note 2 : Il sera possible d’utiliser le permis de chasse régulier ou le permis de chasse supplémentaire dans n’importe quelle réserve faunique ou pourvoirie à droits exclusifs (voir la liste) en respectant la limite de récolte de la zone de chasse dans laquelle se situe cette réserve ou pourvoirie à droits exclusifs.

3. Partage possible du permis de cerf sans bois avec la famille immédiate

La possibilité de partager son permis de chasse au cerf sans bois obtenu par tirage au sort est maintenant étendue à toute la famille immédiate. Les membres de la famille immédiate du chasseur titulaire du permis sont ses grands-parents, ses parents, ses frères, ses sœurs, son conjoint, ses enfants, ses petits-enfants ainsi que les enfants et les petits-enfants de son conjoint.

4. Abolition du permis 1er abattage et du permis associé au projet expérimental sur la restriction de la taille légale des bois (RTLB)

Le permis de chasse au cerf premier abattage attribué par tirage au sort et le permis associé au projet expérimental sur la restriction de la taille légale des bois (RTLB) sont abolis et remplacés par les nouvelles modalités prévues dans le Plan de gestion du cerf de Virginie (PGCV).

Note : La modalité particulière liée au projet RTLB exigeant qu’un cerf mâle adulte possède au moins trois pointes de 2,5 cm ou plus d’un côté du panache pour pouvoir être abattu demeure en vigueur dans les zones 6 nord et 6 sud.

5. Nouveau calendrier de chasse et nouveaux engins autorisés

Les dates de début et la durée des périodes de chasse, de même que les engins autorisés pendant chacune d’elles, ont été harmonisés afin d’assurer une gestion optimale du cerf de Virginie et de simplifier la réglementation (voir calendrier de chasse ).

6. Fin de semaine réservée à la relève

Une fin de semaine destinée à la relève sera mise en place. Les activités et les modalités sont à définir et seront diffusées ultérieurement.(voir calendrier de chasse ).

7. Ouverture de nouvelles zones de chasse (15 est et 26 ouest)

 Deux nouvelles zones, la 15 est dans Lanaudière et la 26 ouest en Mauricie, sont maintenant ouvertes pour la chasse au cerf de Virginie.

8. Modifications apportées à trois zones de chasse (1, 2 et 27 ouest)

Afin d’assurer une gestion optimale du cerf de Virginie :

  • la zone de chasse 1  est maintenant subdivisée en zones 1 nord et 1 sud;
  • la limite entre la zone 2  est et la zone 2 ouest a été déplacée vers l’ouest;
  • Les permis de cerf sans bois alloués par tirage au sort sont maintenant applicables à tout le territoire couvert par la zone 27 ouest et non plus uniquement au territoire situé au sud des territoires fauniques.
9. Appâtage autorisé du 1er septembre au 30 novembre

L’appâtage à des fins de chasse est permis du 1er septembre au 30 novembre uniquement, à l’exception des substances minérales (p. ex., bloc de sel) qui demeurent autorisées à l’année.

10. Interdiction d’utiliser de l’urine naturelle de cerf (y compris l’île d’Anticosti)

Pour limiter les risques de propagation de maladies, notamment de la maladie débilitante chronique des cervidés, l’utilisation d’urine naturelle de cervidés à des fins de chasse est interdite en tout temps, quelle que soit son origine, à l’exception de l’urine d’orignal. Cette interdiction s’applique également à tout autre leurre olfactif naturel provenant de cervidés (p. ex., glandes tarsiennes).

Foire aux questions

Pour de plus amples détails sur les nouvelles modalités de chasse au cerf, veuillez consulter le questions-réponses.

Voir également