Faune > Plans de gestion > Plan de gestion du saumon atlantique 2016-2026

Plan de gestion du saumon atlantique 2016–2026

Avec ses saumons de grande taille et ses magnifiques rivières, le Québec offre une qualité de pêche exceptionnelle au plus grand bonheur des pêcheurs du Québec et d’ailleurs. Afin d’assurer la conservation et la mise en valeur du saumon atlantique dans une perspective de développement durable, le Ministère effectue un suivi rigoureux de l’abondance et de l’exploitation du saumon atlantique dans la province, poursuit divers projets d’acquisition de connaissances et optimise continuellement les modalités de gestion de l’espèce.

Alors que les populations de saumon du Québec ont été touchées par une baisse d’abondance au cours des années 1980 et 1990, comme à peu près partout dans l’aire de répartition mondiale de l’espèce, l’abondance du saumon dans la province demeure stable depuis une vingtaine d’années. Parmi les 111 rivières du Québec et leurs tributaires officiellement reconnus comme rivières à saumons, les deux tiers environ de ces cours d’eau sont fréquentés par les adeptes de la pêche sportive de cette espèce. Cette activité génère des retombées économiques annuelles estimées à 50 millions de dollars.

Le Plan de gestion du saumon atlantique 2016-2026 comporte deux principaux objectifs :

  1. assurer la conservation et la persistance à long terme des populations de saumons atlantiques;
  2. favoriser une mise en valeur optimale et le développement économique liés à l’exploitation sportive du saumon atlantique.

Afin d’atteindre ces objectifs, la pêche au saumon est balisée par des modalités de gestion adaptées aux réalités propres à chaque rivière. De plus, les modalités de pêche générales doivent concorder avec la situation actuelle du saumon dans le nord de l’Atlantique et prendre en considération l’apport économique de l’industrie de la pêche sportive dans les régions touchées.

Les principales modifications réglementaires mises de l’avant dans le cadre du Plan de gestion du saumon atlantique 2016-2026 sont les suivantes :

  • Réduction du contingent annuel qui passe de 7 à 4 saumons, dont au plus un grand saumon1, à l’exception du Nord-du-Québec (zones de pêche 23 et 24) où il sera possible de conserver 4 saumons, petits ou grands.
  • La fermeture complète de la pêche ou la restriction de la récolte des saumons sur les rivières dont la population est en situation critique.
  • Sur toutes les rivières où la pêche au saumon est autorisée, la remise à l’eau des grands saumons est obligatoire en début de saison, à l’exception des rivières de la région du Nord-du-Québec2.
  • La rétention des grands saumons à partir du 1er août dans les rivières dont les montaisons ont été supérieures à la cible de gestion au cours des cinq dernières années2. Cette modalité s’applique uniquement si les indicateurs d’abondance de l’année en cours permettent l’atteinte de la cible de gestion avant la fin de l’automne.
  • La remise à l’eau obligatoire de tous les grands saumons pêchés en dehors des rivières à saumons (par exemple, dans le fleuve Saint-Laurent).
  • La réduction de la limite de prise et de possession quotidienne à un maximum de deux saumons par jour (limite de un ou deux saumons, selon la rivière).
  • L’application d’un nombre maximal quotidien de trois remises à l’eau, à l’exception des rivières de la région du Nord-du-Québec et des rivières à l’est de la rivière Natashquan où il n’y a aucune limite.
  • L’obligation qu’un saumon gardé, là où c’est permis au Québec, soit étiqueté avec une étiquette provenant du permis de la personne qui l’a ferré.
  • Modification de la durée du permis de pêche au saumon valide une journée qui deviendra un permis de pêche au saumon valide durant trois jours.

Note :
1 Ne soustrait pas les pêcheurs au respect de la réglementation propre à chacune des rivières, laquelle peut obliger la remise à l’eau de tous les grands saumons.
2 Des exceptions peuvent être appliquées; se référer à la réglementation en vigueur.

Par ailleurs, deux autres modifications réglementaires ont été apportées en 2018 afin de favoriser la conservation et la mise en valeur du saumon atlantique. L’une d’elles a pour but de permettre aux résidents de moins de 18 ans détenteurs du certificat « Pêche en herbe » de la Fondation de la faune du Québec ou « Relève à la pêche » du Ministère de pratiquer la pêche au saumon atlantique, et ce, sans avoir à être détenteur d’un permis de pêche. Cette possibilité de pêche au saumon pour les détenteurs de ces certificats est toutefois assortie d’une obligation de remise à l’eau du saumon. Une autre modification rend obligatoire l’utilisation des services d’un pourvoyeur pour pêcher le saumon dans les zones 23 et 24.