Faune > Prix Harfang des neiges > Lauréats 2019

Prix Harfang des neiges

Lauréats et lauréates 2019

Catégorie Innovation en région
Lauréat : GARAF/Opération PAJE de l’école secondaire Jean-Raimbault

L’initiative GARAF/Opération PAJE  (Groupe d’aide pour la recherche et l’aménagement de la faune/Partenariat Action Jeunesse en Environnement) a été créée en 2011 par la Commission scolaire des Chênes (CSDC) avec la collaboration de différents partenaires. Sa mission est d’offrir des solutions aux problèmes environnementaux, jugés prioritaires par la communauté et les acteurs de l’environnement. Grâce à une banque d’activités pédagogiques proposées à l’école, les élèves et leurs enseignants posent des actions ciblées en vue d’améliorer et de protéger la qualité de l’environnement. Actuellement, douze commissions scolaires et leur communauté réparties dans cinq régions participent à l’initiative GARAF/Opération PAJE. La constitution de cet important réseau de professeurs, techniciens, directions, conseillers pédagogiques, municipalités, municipalités régionales de comté et de ministères a mené à l’adoption d’une économie de partage des ressources, rendant plus efficaces la conservation de la biodiversité et la valorisation de l’éducation. Les jeunes s’impliquent dans la collectivité de sorte que les effets sur la persévérance scolaire, la réussite éducative et la valorisation des sciences et technologies s’en font ressentir.

Catégorie Bâtisseur
Lauréat : Société Provancher d’histoire naturelle du Canada

La Société Provancher  est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de contribuer à la conservation de la nature. Ses principaux axes d’intervention s’articulent autour de la protection et la gestion de milieux naturels, de l’éducation et de la diffusion des connaissances dans le domaine des sciences naturelles. Fondée il y a maintenant 100 ans par un groupe de passionnés de la nature, la Société Provancher est l’un des plus anciens organismes de conservation au Québec. De ce fait, il compte plusieurs projets à son actif : création de sites de protection des oiseaux par l’acquisition de territoires, réalisation de campagnes de marquage et de recensements d’oiseaux marins et de passereaux, participation à divers travaux de recherche sur la faune et ses habitats, organisation de campagnes d’information sur la protection des oiseaux et de leur aire de nidification, sensibilisation des jeunes à l’ornithologie par l’organisation de concours de nichoirs d’oiseaux, présentation de résultats de recherche dans diverses conférences, et plus encore… La Société Provancher, c’est 700 membres dont certains agissent comme bénévoles, 8 000 heures de bénévolat par année – sans compter l’apport de son soutien à une quarantaine de partenaires de soutien et de partenaires en conservation et en éducation.

Catégorie Contribution des sciences à la faune
Lauréat : Pascal Sirois, professeur titulaire au département des sciences fondamentales de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)

Pascal Sirois (Ph. D.) est professeur titulaire au département des sciences fondamentales de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Il est un expert en écologie des poissons et des pêches. Depuis 2010, il est titulaire de la Chaire de recherche sur les espèces aquatiques exploitées (CREAE) qui a pour objectif d’acquérir de nouvelles connaissances sur le développement et l’optimisation d’outils de gestion des stocks de poissons sportifs, tout en assurant la formation de spécialistes dans le domaine de la gestion des ressources fauniques. La CREAE est un modèle de partenariat unique au Québec entre le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et le milieu universitaire. Elle fournit des bases scientifiques solides aux gestionnaires des ressources fauniques, tout en consolidant un créneau d’excellence universitaire qui contribue à la formation d’une relève compétente. Les recherches réalisées par le professeur Sirois et son équipe de la CREAE ont des retombées positives et concrètes sur les stocks de poissons au Québec. De plus, M. Sirois est codirecteur du regroupement Ressources aquatiques Québec (RAQ), un regroupement interinstitutionnel de chercheurs qui s’intéressent au développement durable de l’industrie aquacole et des pêches au Québec. Il est également très impliqué dans des comités qui ont des incidences importantes sur la conservation de la faune : Comité de rétablissement du bar rayé du Saint-Laurent (2009 – ), Comité de gestion de la ressource et de la pêcherie au lac Saint-Jean (2003 – ) et Comité externe d’évaluation du programme AQHA (2016 – ) de la Fondation de la faune du Québec.

Catégorie Coup de cœur de la relève – individuel
Lauréat : Alexandre Martin, fondateur, directeur et animateur du Club de chasse, pêche et piégeage Les Marquis du Collège Mont-Sainte-Anne

La mission du Club Les Marquis  est d’offrir des activités extérieures en lien avec la faune et de sensibiliser la relève à la pratique sécuritaire de la chasse, de la pêche et de piégeage. Une équipe d’animateurs passionnés composée de directeurs, d’enseignants, de parents et de bénévoles assure la pérennité du club et la diversité de son programme. Le Club Les Marquis attire de plus en plus de jeunes chaque année et permet également de faire participer l’ensemble des élèves à des activités ciblées. De plus, cette année, le Club a créé un volet MINIS qui permet aux jeunes de 4e, 5e et 6e année de participer à des activités en lien avec la chasse, la pêche et le piégeage. Alexandre Martin, le pionnier du Club Les Marquis, en a inspiré d’autres grâce à son leadership et au succès du Club. Ainsi, d’autres établissements scolaires semblent vouloir implanter ce projet dans leur école. De plus, Alexandre s’implique bénévolement dans la transmission de sa passion et incite les jeunes à faire de même. Il est un modèle pour toutes les personnes qui l’entourent!

Catégorie Coup de cœur de la relève
Groupe Lauréat : École Jean-Gauthier

Depuis plus d’une décennie, l’école Jean-Gauthier d’Alma offre le programme pédagogique Ressources fauniques  qui forme la relève en matière de chasse, de pêche et de piégeage dans une perspective éthique et responsable. Plusieurs activités sur le terrain permettent aux jeunes de développer leurs compétences et leurs connaissances dans le domaine faunique, activités qui permettent aussi de les sensibiliser à la protection de la faune, au respect de la réglementation et aux effets néfastes du braconnage. Ressources fauniques attirent des nouveaux élèves et enseignants chaque année en plus d’inspirer d’autres écoles à élaborer un programme similaire. La pérennité du programme est assurée par l’implication de partenaires importants, d’enseignants compétents et d’élèves motivés qui développent des liens entre eux autour d’une passion commune. La persévérance des élèves dans leurs études témoigne du succès et des bénéfices du programme.

Catégorie Excellence en bénévolat
Lauréat : Liette Fortier

Depuis plus de 30 ans, Liette Fortier s’implique avec cœur et passion dans des activités de science citoyenne liées à la conservation des papillons et de la faune aviaire. Dès 1989, à chaque rentrée scolaire, elle apporte des chenilles en classe afin que ses élèves deviennent les témoins privilégiés de la métamorphose de la chenille jusqu’à l’envolée du monarque vers le Mexique. Elle s’implique dans divers projets de recherche sur le monarque, le martinet, le faucon pèlerin et le plectrophane des neiges. Elle prend également des initiatives comme l’installation d’une quinzaine de nichoirs destinés au Merlebleu de l’Est – qu’elle entretient toujours – et l’installation de mangeoires d’oiseaux aux fenêtres de chacune des chambres de la Maison des soins palliatifs de sa ville. L’engagement de Liette Fortier bénéficie et bénéficiera à de nombreux scientifiques et biologistes, un engagement qui sensibilise plusieurs à l’importance de la biodiversité, de la faune aviaire, des papillons et de leur habitat respectif, et de la science citoyenne.

 

Les lauréats 2019 accompagnés de M. Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs:
Pablo Desfossés, Daniel St-Onge, Pascal Sirois, Alexandre Martin, Liette Fortier et Jean-François Tadros