Faune > Sécurité, santé et maladies > Les animaux importuns en milieu urbain

Les animaux importuns en milieu urbain

Bien que les villes soient habituellement considérées comme des milieux inhospitaliers pour la faune, plusieurs petits mammifères ont élu domicile dans les habitats construits par l’homme. Si personne n’est surpris d’apprendre qu’on peut y trouver des écureuils, des souris et des rats, on s’étonne souvent d’y rencontrer des ratons laveurs, des mouffettes, des marmottes, des renards et des chauves-souris. Par leurs activités, ces petits citadins à part entière peuvent provoquer des situations problématiques pour notre mode de vie.

L’abondance de ressources

Les milieux urbains regorgent de ressources intéressantes pour ces petits animaux dits « nuisibles ». Mais ils ne sont pas là par hasard! Involontairement, nous leur fournissons souvent aliments, abris et sécurité.

  • Les poubelles et les déchets ménagers offrent aux animaux un garde-manger bien rempli, et ce, tout au long de l’année.
  • Les dessous des perrons, des cabanons et des garages offrent des abris convenables pour donner naissance aux petits et pour y passer l’hiver, d’autant plus que les grands prédateurs naturels des petits mammifères sont absents des grandes villes.
  • Les entretoits et les greniers sont aussi des refuges intéressants et certains animaux peuvent être tentés d’y ronger, entre autres, les fils électriques.

Heureusement, plusieurs solutions sont possibles afin de cohabiter en harmonie avec ces animaux urbains. Par ailleurs, puisque certaines espèces peuvent être porteuses de maladies transmissibles à l’humain, comme la rage, il faut éviter de leur toucher.

La rage

La rage est une maladie mortelle transmissible d’un animal infecté à l’homme. La vaccination contre la rage, entreprise rapidement après une morsure ou un contact avec la salive d’un animal infecté, prévient la maladie chez l’humain. Toutefois, la rage est mortelle dans 100 % des cas après l’apparition des symptômes.

 

 

Si vous avez été mordu ou griffé par un animal sauvage ou en contact avec sa salive :

  1. Même si la plaie vous semble sans gravité, nettoyez-la immédiatement à grande eau et au savon, pendant 10 minutes.
  2. Contactez rapidement Info-Santé en composant le 8-1-1. Une infirmière vous indiquera s’il est nécessaire que vous consultiez un médecin.

De plus, assurez-vous de suivre les consignes suivantes :

  • N’approchez jamais d’un animal sauvage inconnu, même s’il a l’air inoffensif.
  • Faites vacciner votre animal de compagnie contre la rage en consultant votre médecin vétérinaire.
  • Prenez des mesures pour ne pas attirer des animaux importuns sur votre propriété (p. ex. : ranger ses poubelles extérieures hors de la portée des animaux).
  • Évitez de déplacer des animaux importuns ou indésirables, car vous pourriez propager des maladies telles que la rage vers d’autres territoires.

Consultez un médecin vétérinaire en cas de morsure ou de contact entre votre animal de compagnie et un animal sauvage susceptible de transmettre la rage.

Lire la suite du texte