Certification forestière

La certification forestière est un processus volontaire par lequel un organisme d’enregistrement, accrédité et indépendant, reconnaît que les pratiques de gestion forestière respectent des normes préétablies en matière d’aménagement durable des forêts.

Le régime forestier et la certification

Le Québec dispose d’un régime forestier visant à assurer un aménagement durable des forêts et, par conséquent, la pérennité du patrimoine forestier. La certification forestière est un complément au régime forestier québécois, car elle constitue une reconnaissance supplémentaire de la qualité de l’aménagement durable des forêts. Elle contribue également à l’amélioration des pratiques forestières.

Au Québec, trois systèmes de certification forestière reconnus internationalement sont en usage et ils sont administrés par des organismes indépendants :

Chaque système de certification forestière a ses particularités, mais dans la majorité des cas, ces systèmes abordent les grands enjeux actuels de l’aménagement durable des forêts. La conformité aux normes est vérifiée par un organisme indépendant. Au Québec, ce sont généralement les entreprises forestières qui détiennent la certification et elles y adhèrent sur une base volontaire. La certification demeure avant tout une décision d’affaires pour développer de nouveaux marchés ou répondre à la demande des clients.

Le Québec laisse aux entreprises le libre choix du système de certification forestière. Il soutient néanmoins, dans ses champs de compétence, celles qui optent pour cet outil de marketing. Le régime forestier québécois et son cadre légal et réglementaire contribuent favorablement à la certification des territoires forestiers sous aménagement.

Le Québec milite pour une certification forestière équilibrée convergeant vers un aménagement approprié pour l’environnement, socialement bénéfique et économiquement viable, traitant tous les pays sur un pied d’égalité. La certification forestière ne remplace en aucun cas les politiques de l’État.

Portrait de la certification forestière

Le Ministère produit et met à jour périodiquement un portrait cartographique de la certification forestière  dans les forêts du domaine de l’État. Cette carte présente, à l’échelle de l’unité d’aménagement, les territoires certifiés selon les systèmes de certification en usage.

La figure qui suit illustre l’évolution de la certification de l’aménagement forestier dans les forêts publiques et privées du Québec. À la fin de 2020, dans l’ensemble du Québec, plus de 31 millions d’hectares étaient certifiés selon le SFI contre 19 millions d’hectares pour le FSC.

Source : Données de l’APFC corrigées par le MFFP, mai 2021
* Les superficies ayant plus d’une certification ne sont comptabilisées qu’une fois.

À ce jour, plus de 90 % de la superficie forestière des territoires publics sous aménagement sont certifiées selon un système de certification forestière reconnu internationalement. Plus du quart de cette superficie possède à la fois la certification du SFI et du FSC. Le taux de certification des forêts publiques québécoises est parmi les plus élevés au monde.

Voir également