Forêts > Aménagement durable des forêts > Inventaire écoforestier > Produits et données d’inventaire > Le 5e inventaire : des connaissances forestières précisées

Le 5e inventaire : des connaissances forestières précisées

À l’ère du cinquième inventaire, ce sont maintenant l’automatisation de certaines étapes de production de la carte écoforestière et l’ajout de variables provenant de nouvelles sources (p. ex. : LiDAR) qui contribuent à enrichir la qualité et la diversité des données associées à la carte écoforestière.

Le cinquième inventaire est la reconduction de l’approche adoptée à la fin du quatrième inventaire avec certaines bonifications. La fin du dernier inventaire a été caractérisée par l’approche d’inventaire par peuplement forestier (AIPF) qui a permis d’apporter de nombreuses améliorations à la carte écoforestière, dont :

  • l’identification plus détaillée des essences d’arbres
  • la hauteur et la densité du couvert précisées
  • les résultats dendrométriques à l’échelle des peuplements forestiers

Cliquez sur l’image pour consulter la présentation des produits et les nouvelles informations  issues du 5e inventaire écoforestier du Québec méridional

Les données issues de l’inventaire écoforestier sont principalement produites à l’échelle du peuplement forestier, dont les données :

  • forestières (ex. : essences forestières, hauteur, densité du couvert)
  • écologiques (types écologiques, dépôt de surface, drainage)
  • dendrométriques (ex. : volumes marchands à l’hectare, surface terrière à l’hectare)
  • des stations forestières (types de stations forestières, climatiques, productivité potentielle, contraintes à l’aménagement)

Territoire d’inventaire

Le territoire cartographié couvre environ 500 000 km2, soit tout le Québec méridional. Il est limité au nord par la limite nordique des forêts attribuables et au nord-est par la réserve forestière.

Les produits du 5e inventaire

Photographies aériennes

Chaque année, les photos aériennes acquises dans le cadre de l’inventaire sont intégrées dans une mosaïque d’orthophotos aériennes facile à consulter dans la carte interactive ou en utilisant le service Web dans une application cartographique.

Caractéristiques forestières

Carte écoforestière

Cette cartographie présente les différentes caractéristiques forestières et écologiques du territoire forestier et correspond au portrait de la forêt à l’année de la prise des photos aériennes (cycle de mise à jour d’environ 10 ans).

Carte écoforestière avec perturbations

Cette cartographie présente la carte écoforestière où sont intégrés annuellement les contours et la nature des perturbations récentes sur tout le territoire (interventions forestières, feux et autres perturbations).

Historique des perturbations de la forêt

Récolte et reboisement

Cette cartographie contient de l’information sur les interventions forestières réalisées sur le territoire (ex. : récolte, éclaircie, reboisement) ainsi que l’année des travaux. On y trouve les interventions réalisées au début du 20e siècle jusqu’à aujourd’hui.

Feux de forêt

La cartographie des feux de forêt comprend l’ensemble des incendies forestiers ayant eu lieu sur le territoire québécois. Ces informations sont produites à partir de sources diverses, soit l’imagerie satellitaire, les photographies aériennes et les relevés terrain ou aériens. Cette cartographie contient les feux de la fin des années 1800 jusqu’à aujourd’hui.

Épidémies d’insectes, chablis et verglas

La cartographie des épidémies d’insectes, des chablis (arbres renversés par le vent) et du verglas est utile entre autres pour évaluer l’intensité et l’étendue des dégâts associés à ces évènements naturels. Dans chacun des cas, elle représente la perte de couvert forestier sous forme de perturbations sévères (plus de 75 % d’arbres morts) ou légères (de 25 à 75 % d’arbres morts). On y trouve les perturbations survenues depuis le début du 20e siècle jusqu’à aujourd’hui.

Infrastructures en milieu forestier

La cartographie des infrastructures en milieu forestier présente le territoire forestier soustrait à des fins d’implantation d’infrastructures, telles que des lignes de transport d’énergie, des superficies agricoles ou des réservoirs hydroélectriques, ou encore à des fins autres que la récolte forestière. On y trouve les superficies de 2003 à aujourd’hui.

Caractéristiques dendrométriques

Résultats d’inventaire

Les résultats d’inventaire aussi appelés compilations forestières constituent le regroupement de nombreuses tables qui fournissent de l’information se rattachant directement aux peuplements forestiers. Ils comprennent notamment toutes les caractéristiques dendrométriques forestières (ex. : volumes par essence).

Résultats de compilations forestières par forel

Le forel correspond à un pixel de forêt ayant une résolution de 20 mètres sur 20 mètres. Ces résultats se présentent sous forme de cartographie matricielle (image en format raster) permettant d’apprécier la variabilité des différentes caractéristiques dendrométriques à l’intérieur d’un même peuplement forestier. Les variables présentées dans cette cartographie sont les suivantes :

– volume marchand brut à l’hectare;
– surface terrière à l’hectare;
– nombre de tiges à l’hectare.

 

Données d’échantillonnage en forêt

Placettes-échantillons permanentes

La placette-échantillon permanente (PEP) est une unité d’échantillonnage circulaire qui couvre une superficie de 400 m2. On y observe et mesure pour chaque arbre l’essence, le diamètre, la défoliation des résineux et la qualité des feuillus. Certaines de ces tiges font l’objet d’études plus poussées afin de connaître leur hauteur et leur âge. Enfin, d’autres relevés permettent d’identifier les caractéristiques écologiques de la station où se trouve la placette, que ce soit au niveau du sol ou des plantes de sous-bois.

Placettes-échantillons temporaires

La placette-échantillon temporaire (PET) est une unité d’échantillonnage circulaire qui couvre une superficie de 400 m2. On y observe et mesure pour chaque arbre l’essence, le diamètre, l’ensoleillement, l’étage par rapport aux autres arbres ainsi que la défoliation et la qualité des tiges des feuillus et de certains pins. De plus, on détermine l’âge et la hauteur de trois arbres. Enfin, un relevé de la station et de la végétation du sous-bois est réalisé, et les caractéristiques du sol y sont notées. Les données des placettes comprennent également des informations sur la localisation des placettes et le plan d’échantillonnage.

Les PET du 5e inventaire seront bientôt disponibles. Consultez celles du 4e inventaire, du 3e inventaire et du 2e inventaire :

Caractérisation des stations forestières

Les stations forestières sont des unités territoriales qui regroupent les types écologiques semblables en matière de productivité potentielle, de dynamique de la végétation et de contraintes pouvant limiter la sylviculture et l’aménagement forestier.

Toutes les données de caractérisation des stations forestières sont disponibles dans les résultats d’inventaire et la carte écoforestière.

Types de stations forestières

La très grande majorité des peuplements de la carte écoforestière est associée à une station forestière. Cette association est fonction du type écologique du peuplement et de la région écologique où il se situe. En plus de la station, les peuplements sont associés à un groupe de stations et à une famille de stations.

Contraintes à l’aménagement

Des données concernant sept contraintes à l’aménagement forestier sont estimées pour chaque peuplement écoforestier. Ces contraintes peuvent constituer des obstacles aux interventions sylvicoles ou à la durabilité de l’aménagement forestier en raison des conditions physiques du milieu (pente, dépôt, drainage, etc.). Ces sept contraintes sont regroupées selon qu’elles ont une influence sur l’opérationnalité des travaux, la praticabilité des sites ou la fragilité du milieu.

Pour en savoir plus, consultez les guides des contraintes  à l’aménagement de votre région.

Productivité potentielle des essences forestières

Les données de productivité potentielle des essences forestières reflètent la possibilité de croissance des arbres selon des conditions de végétation potentielle, de milieu physique et de climat. Même si le peuplement évolue dans le temps, la valeur de productivité potentielle ne sera pas modifiée, car elle fait référence à des variables du site qui, elles, sont relativement stables dans le temps.

Des données de productivité potentielle ont été calculées pour chaque peuplement forestier productif, pour les principales essences associées à la végétation potentielle du peuplement. Ces valeurs sont exprimées sous la forme d’un indice de qualité de station (IQS) potentiel ou d’un accroissement potentiel en surface terrière, selon l’essence.

Données climatiques

En tout, 21 variables climatiques sont estimées pour chacun des peuplements forestiers. Les données de chacune des variables sont issues d’une modélisation effectuée au moyen du logiciel BioSIM. Le calcul est effectué à partir de moyennes de données climatiques sur 30 ans (1981 à 2010) ainsi qu’en utilisant les données de pente, d’altitude et d’exposition pour extrapoler les valeurs des stations météorologiques sur tout le territoire.

Produits dérivés du LiDAR

La technologie de relevé laser aérien (LiDAR) fournit avec précision l’altitude du sol, la hauteur du couvert forestier (canopée) et les pentes. Pour plus d’information sur les produits offerts, consultez la page sur la technologie LiDAR.