Stratégie nationale de production de bois

La Stratégie nationale de production de bois a pour but d’aménager la forêt du Québec de manière responsable afin d’accroître la contribution de l’industrie des produits forestiers à l’économie du Québec et de ses régions tout en répondant aux besoins et aux valeurs de la population. Elle mise également sur le rôle majeur que jouera la forêt, aujourd’hui comme demain, dans l’atteinte des objectifs québécois de lutte contre les changements climatiques. Elle vise à augmenter la richesse tirée de la forêt en prenant en compte les orientations gouvernementales en matière de protection, de conservation et d’acceptabilité sociale. Pour ce faire, la Stratégie privilégie une approche axée sur l’augmentation de la productivité des forêts aménagées tout en améliorant les caractéristiques de la matière ligneuse pour favoriser la récolte d’un plus grand volume de bois qui répond aux besoins de l’industrie forestière et de ses marchés.

Vision

Fort d’un régime forestier bâti selon les principes de l’aménagement durable des forêts, le Gouvernement du Québec agit dans le but d’augmenter la valeur des forêts publiques et privées afin de contribuer davantage à la création de richesse au bénéfice de l’ensemble des régions du Québec, tout en assurant son rôle dans la lutte contre les changements climatiques.

Produire un plus grand volume de bois qui possède les caractéristiques recherchées à l’aide d’investissements rentables tout en valorisant le potentiel forestier actuel de façon à créer davantage de richesse, telle est l’ambition de la Stratégie nationale de production de bois.

Cinq axes de travail

La Stratégie nationale de production de bois définit cinq axes de travail qui ont pour but de créer  de la richesse par les effets qu’ils génèreront sur l’amélioration des caractéristiques du bois et de la quantité produite dans les forêts privées et publiques du Québec.

  • La production de bois économiquement intéressant
  • La valorisation du bois déjà disponible
  • La contribution de la forêt privée à la richesse collective
  • La contribution du secteur forestier aux objectifs d’atténuation des changements climatiques
  • L’innovation et les connaissances

La mise en œuvre de la Stratégie nationale de production de bois

La mise en œuvre de la Stratégie nationale de production de bois sera concrétisée par l’entremise de stratégies régionales de production de bois afin de faire face aux défis et aux enjeux propres à chaque région et de contribuer à l’atteinte des cibles nationales. Elle contribuera également à la hausse de la valeur des exportations de produits forestiers et des emplois générés par le secteur. Afin d’assurer l’atteinte des cibles, un mécanisme de suivi et de reddition de comptes sera mis en place. Par ailleurs, le Forestier en chef fera l’analyse des stratégies régionales afin de s’assurer que celles-ci permettent d’atteindre les cibles nationales.

Créer de la richesse en synergie et contribuer aux objectifs de lutte contre les changements climatiques

Les effets de la Stratégie nationale de production de bois seront décuplés par les mesures gouvernementales et les stratégies ministérielles en vigueur. D’abord, la Stratégie de développement de l’industrie québécoise des produits forestiers permet de diminuer le bois sans preneur en favorisant la diversification des produits forestiers et des marchés pour ces produits. De plus, les initiatives à venir sur l’entrepreneuriat forestier permettront d’augmenter la productivité et la rentabilité des opérations forestières, assurant ainsi un approvisionnement à un coût compétitif aux usines. Une production accrue de bois ayant les caractéristiques souhaitées contribuera également à la mise en œuvre de la Politique d’intégration du bois dans la construction. Finalement, les objectifs gouvernementaux de lutte contre les changements climatiques permettront d’accroître la demande pour les produits forestiers à faible empreinte carbone.

Documents

Stratégies régionales de production de bois

Les stratégies régionales de production de bois sont incluses dans la planification d’aménagement forestier intégré tactique (PAFIT) de chaque unité d’aménagement.

À consulter aussi