Cartes forestières

Comment me procurer des cartes forestières?

La carte interactive Forêt ouverte  permet de visualiser, d’interroger et de créer des cartes personnalisées sur les données écoforestières du Québec et bien plus. Elle offre également des cartes prédéfinies, divisées par secteur et un filtre temporel. Pour plus d’information sur ses fonctionnalités, consultez le guide d’utilisation .

Plusieurs jeux de données sont téléchargeables sur la carte interactive et sur le site Données Québec . Pour plus d’information, consultez la liste complète des données gratuites  au Ministère.

Construction en bois

Que fait le gouvernement pour encourager la construction en bois?

L’utilisation du bois, matériau noble, durable et performant, doit être mise en avant dans la construction non résidentielle et multifamiliale. Le gouvernement a à cœur de lutter contre les changements climatiques et de s’engager à développer une économie innovante, notamment en termes de diminution des émissions de gaz à effet de serre. C’est pourquoi il s’est doté de la Charte du bois. En 2008, le gouvernement avait également rendu publique la Stratégie d’utilisation du bois dans la construction au Québec.

Emplois forestiers

J’aimerais travailler en forêt au Québec. Où dois-je m’informer?

Il existe plusieurs entreprises en charge de l’exécution des travaux en forêt. Chacune est responsable de l’embauche de son personnel. Nous vous invitons à explorer les différents sites d’employeurs potentiels suivants :

 

Feux de forêt

Puis-je faire un feu à ciel ouvert?

Afin de protéger le milieu forestier des flammes, la SOPFEU  diffuse certaines mesures préventives pour diminuer le nombre d’incendies de forêt. Le public peut s’informer en tout temps des mesures en vigueur grâce notamment à la carte interactive  qui permet de visualiser les secteurs touchés par des mesures particulières. Vous pouvez également consulter les restrictions en vigueur .

Que puis-je faire pour protéger mon chalet d’un feu de forêt?

Une publication en ligne intitulée le Guide PareFEU présente une série de conseils pour diminuer les risques associés aux feux de forêt. Elle s’adresse plus particulièrement aux propriétaires de camps ou de chalets en forêt de même qu’aux administrateurs de municipalités situées à proximité de territoires forestiers.

 

Forêt privée

Il y a plusieurs intervenants en forêt privée au Québec. Par où dois-je commencer pour m’orienter dans le développement de ma forêt?

Vous pouvez commencer par communiquer avec les agences régionales de mise en valeur des forêts privées. Ces agences régionales ont pour mandat de fournir des orientations aux forêts privées du Québec et de concourir à leur développement. Elles sont chargées de l’élaboration et du suivi d’un plan de protection et de mise en valeur de leur territoire ainsi que du soutien financier et technique. Pour plus d’information : Agences de forêt privées. De plus, au cours de l’année 2019, les partenaires de la forêt privée ont produit le Plan de soutien des partenaires au développement de la forêt privée 2020-2024 .

J’aimerais connaître les différents programmes d’aide pour l’aménagement de ma forêt privée.

Le Ministère offre différents programmes pour vous aider à aménager les boisés privés. Les programmes offerts portent sur la mise en valeur des forêts privées, l’aménagement forêt-faune et le financement forestier.

Pour connaître les détails des programmes offerts : Programmes forêt privée

Quels sont les critères pour être reconnu comme producteur forestier?

En vertu de l’article 130 de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier, pour être reconnu comme producteur forestier, il faut posséder une superficie à vocation forestière d’au moins 4 hectares (10 acres ou 12 arpents carrés), dotée d’un plan d’aménagement forestier (PAF) certifié conforme par un ingénieur forestier aux règlements de l’agence régionale de mise en valeur des forêts privées. Pour plus d’information, veuillez vous référer au lien suivant : Pour être reconnu comme producteur forestier.

 

Forêt québécoise par rapport à la forêt mondiale

Comment se situe la forêt québécoise par rapport à la forêt mondiale?

La forêt québécoise se distingue souvent avantageusement par rapport aux forêts du monde à bien des égards : elle est publique, donc accessible à une panoplie d’utilisations sociales; elle a gardé sa biodiversité grâce aux règles d’interventions prescrites; elle a conservé son étendue et occupe toujours la moitié de la superficie du territoire québécois; elle permet encore aujourd’hui, aux communautés des régions, de vivre de la forêt. Différentes publications présentent de façon vulgarisée la place de la forêt québécoise à l’échelle mondiale :

Insectes et maladies des arbres

Mon arbre semble malade; comment savoir ce qu’il a?

Les champignons et les insectes sont parfois nuisibles à nos arbres et à nos forêts. Le Ministère offre plusieurs services relatifs à l’identification des champignons et des insectes des arbres.

Pour connaître la biologie et le comportement des insectes forestiers, consultez les fiches d’information.

Pour connaître les maladies communes des arbres, consultez les fiches d’information.

Pour recourir au service d’identification d’un champignon ou d’un insecte forestier, consultez la page Identification d’insectes ou de maladies des arbres.

Le Ministère suit l’évolution des populations de la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Pour plus d’information sur cet insecte, consultez la page Épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Notions de coupe à blanc et déforestation

Est-ce qu’il y a encore de la coupe à blanc dans les forêts publiques?
Non, il n’y a plus de coupe à blanc au Québec depuis 1995. Ce type de coupe a été remplacé principalement par la coupe avec protection de la régénération et des sols (CPRS). La différence importante est le changement des techniques de récolte qui limitent et orientent les déplacements de la machinerie afin de protéger les jeunes arbres déjà installés et le sol forestier. Pour vous familiariser avec ce sujet : La coupe avec protection de la régénération et des sols (CPRS) 
Y a-t-il de la déforestation dans la forêt publique au Québec?

Il n’y a pas de déforestation dans la forêt publique au Québec. Cela va à l’encontre du régime forestier québécois. Il ne faut pas confondre la récolte de bois en forêts publiques et la déforestation puisque, dans le cas de la récolte, le changement du couvert forestier est temporaire; la forêt grandira rapidement, car la vocation forestière du territoire est préservée et protégée. Toutes les superficies qui font l’objet de coupes doivent obligatoirement être régénérées pour atteindre un état de production au moins équivalent à celui qui existait avant la coupe. Toutes les pratiques forestières sont réglementées par des lois et règlements. Pour vous familiariser avec ceux-ci, consultez le lien suivant : Les lois et règlements des forêts au Québec .

Les activités forestières ont-elles des effets sur l'environnement?

La nature de certaines activités forestières peut modifier l’environnement de façon substantielle. Le Ministère a étudié certaines de ces activités dans le but de vérifier s’il y avait des effets néfastes et, en conséquence, il s’est employé à trouver des moyens pour y remédier. Pour avoir un aperçu de ces moyens, consultez la page Les effets des activités forestières sur l’environnement.

Permis et autorisations en forêt publique

Pour réaliser des activités dans les forêts du domaine de l’État, il est nécessaire d’obtenir au préalable un permis ou une autorisation à cette fin.

J’aimerais obtenir un permis de bois de chauffage. Comment dois-je procéder?

Pour récolter du bois de chauffage dans les forêts publiques, vous devez obtenir un permis d’intervention pour la récolte de bois de chauffage à des fins domestiques. Ainsi, vous devez faire parvenir une demande écrite à l’unité de gestion  concernée du Ministère. Des modalités et conditions particulières peuvent s’appliquer dans certaines régions. Cette demande doit être accompagnée d’une déclaration attestant que la récolte est destinée à votre usage personnel ou exclusivement à l’usage de la pourvoirie, de la zec ou de la réserve forestière qui fait la demande. Pour les détails de la démarche : Permis bois de chauffage.

Puis-je couper des arbres sur les terres du domaine de l’État?

Toute personne ou tout organisme peut acheter du bois en participant aux ventes aux enchères du Bureau de mise en marché des bois (BMMB). Ce bois peut être vendu sur pied ou en billes. Pour connaître tous les détails, rendez-vous sur le site du BMMB . Si vous souhaitez récolter du bois de chauffage, vous devez plutôt obtenir un permis d’intervention pour la récolte de bois de chauffage à des fins domestiques. Consultez les détails sur la page Permis bois de chauffage.

J’aimerais aménager une érablière pour l’acériculture sur les terres publiques. Comment dois-je procéder?

Pour obtenir un nouveau permis d’intervention pour érablière à des fins acéricoles, pour l’agrandissement de la superficie du territoire couvert par votre permis ou pour un renouvellement de permis, vous devez faire une demande écrite à l’unité de gestion  du Ministère de la région concernée. Consultez la page Permis d’intervention pour la culture ou l’exploitation d’une érablière à des fins acéricoles pour connaître tous les détails.

Pour consulter la liste de tous les permis d’intervention et autorisations, rendez-vous à Permis et autorisations en forêt publique

Plants et plantation d’arbres

Où dois-je aller pour avoir un petit plant d’arbres gratuitement?

Dans le cadre du Mois de l’arbre et des forêts (MAF), qui se tient au mois de mai de chaque année, le Ministère met à la disposition de la population de jeunes arbres indigènes provenant de ses pépinières gouvernementales. Cette activité a pour but de sensibiliser les citoyens à l’importance des arbres dans leur milieu de vie. Les distributions d’arbres se font dans le cadre d’activités. Pour connaître le calendrier des activités par région : Calendrier des activités du MAF par région 

Je suis nouvellement parent d’un enfant cette année. Comment puis-je recevoir gratuitement un petit plant d'arbres qui grandira avec lui?

La campagne Mon arbre à moi permet à tout enfant qui naît ou qui est adopté au Québec dans l’année en cours de recevoir un petit plant d’arbre qui grandira avec lui. Pour s’inscrire : Mon arbre à moi

J’aimerais planter des arbres autour de ma maison. À qui dois-je m’adresser pour obtenir des arbres et des conseils et connaître les règlements en vigueur?

Le premier réflexe est de vérifier auprès de votre ville, municipalité ou arrondissement quels sont les règlements en vigueur dans votre localité. Plusieurs d’entre elles organisent également des distributions d’arbres et, parfois, ont des programmes de plantation. Elles pourront également vous informer des méthodes de plantation et des conseils d’entretien. Pour acquérir des plants d’arbres, il existe diverses pépinières privées au Québec. Il appartient à chacun de faire sa recherche. Le Ministère ne vend aucun arbre au public.

Principaux changements dans la gestion des forêts

Quels sont les principaux changements des dernières années dans la gestion des forêts au Québec?

La Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier, en vigueur depuis le 1er avril 2013, a apporté un lot important de changements. Ceux-ci ont pour but d’assurer un plus grand respect des principes de développement durable et de répondre davantage aux besoins de la population. Parmi eux, mentionnons notamment les suivants :

  • le Ministère a maintenant la responsabilité de planifier les activités d’aménagement forestier sur le territoire de la forêt publique du Québec.
  • pour une planification forestière optimale, la loi prévoit une gestion participative grâce aux tables locales de gestion intégrée des ressources et du territoire. Celles-ci s’assurent que les intérêts et les préoccupations des personnes et des organismes concernés par les activités d’aménagement forestier sont entendus et pris en compte.
  • toute personne ou tout organisme peut maintenant acheter des bois issus de la forêt publique en participant aux ventes aux enchères du Bureau de mise en marché des bois . L’implantation de ce marché libre encourage l’innovation et l’efficience et favorise la transformation optimale des ressources.
  • l’aménagement écosystémique des forêts permet d’assurer le maintien de la biodiversité et la viabilité des écosystèmes en diminuant les écarts entre la forêt aménagée et la forêt naturelle. Le Québec privilégie désormais ce moyen pour assurer l‘aménagement durable de ses forêts.
  • pour soutenir ses activités, le Ministère a mis en place un système de gestion environnementale et d’aménagement durable des forêts qui permet de réduire les impacts des activités d’aménagement forestier sur l’environnement par de mécanismes de gestion rigoureuse dans toutes les régions du Québec.

Protection des forêts

Quelles mesures le Québec prend-il pour protéger les forêts?

Le Ministère prend plusieurs mesures pour protéger les ressources forestières du Québec. Il y a des mesures de protection prévues pour chaque aspect de la forêt québécoise. Voir les liens sur les thèmes les plus populaires :

  • Au Québec, la gestion des feux de forêt incombe au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Toutefois, le Ministère confie à la Société de protection des forêts contre le feu  (SOPFEU) certaines responsabilités opérationnelles sur le territoire pour lequel elle est reconnue. La Société accomplit sa charge en conformité avec les orientations et les directives que lui indique le ministre.
    Pour en savoir davantage : Gestion des feux de forêt
  • Comme les forêts sont essentielles au maintien de la qualité de vie des Québécois et Québécoises, le gouvernement met tout en œuvre pour les mettre en valeur et pour les protéger, notamment contre certains effets néfastes causés par les insectes et les maladies. La stratégie québécoise de protection est articulée autour de trois axes principaux : la prévention, la détection et la lutte.
    Pour en savoir davantage : Protection des forêts contre les insectes et maladies des arbres
  • Éléments clés de la diversité biologique du Québec, les écosystèmes forestiers exceptionnels font référence à trois catégories d’écosystèmes forestiers : les forêts rares, les forêts anciennes et les forêts refuges d’espèces menacées ou vulnérables.
    Pour en savoir davantage : Écosystèmes forestiers exceptionnels
  • L’aménagement écosystémique des forêts permet d’assurer le maintien de la biodiversité et la viabilité des écosystèmes en diminuant les écarts entre la forêt aménagée et la forêt naturelle. Ce concept est au cœur de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier. Le Québec privilégie désormais ce moyen pour assurer l‘aménagement durable de ses forêts.
    Pour en savoir davantage : Aménagement écosystémique
  • La certification forestière est un processus volontaire par lequel un organisme d’enregistrement, accrédité et indépendant, reconnaît qu’un requérant utilise des pratiques de gestion forestière qui respectent des normes préétablies visant l’aménagement durable des forêts.
    Pour en savoir davantage : Certification forestière au Québec
  • Pour satisfaire les besoins d’acquisition de nouvelles connaissances, le Ministère confie la réalisation de projets de recherche à ses équipes de chercheurs. Pour compléter sa programmation, le Ministère accorde aussi des subventions de recherche en milieu universitaire.
    Pour en savoir davantage : Recherche et développement
  • Les critères et indicateurs de l’aménagement durable des forêts (ADF) s’appuient sur les valeurs environnementales, sociales et économiques qui doivent être associées à la mise en valeur des ressources forestières et à leur conservation.
    Pour en savoir davantage : Critères et indicateurs de l’aménagement durable des forêts
  • La gestion intégrée des ressources et du territoire (GIRT) du milieu forestier est un processus coopératif de gestion et de concertation. Ce processus réunit l’ensemble des acteurs et gestionnaires du milieu pour un territoire donné. Ce processus continu vise à intégrer, dès le début de la planification et tout au long de celle-ci, leur vision du développement du territoire, qui s’appuie sur la conservation et la mise en valeur de l’ensemble des ressources et fonctions du milieu. Il en résulte notamment une planification et une mise en œuvre intégrées et concertées de l’aménagement des ressources et du territoire du milieu forestier. La GIRT concourt à accroître les bénéfices et les retombées pour les collectivités de même qu’à optimiser l’utilisation du territoire et des ressources.
    Pour en savoir davantage : Gestion intégrée des ressources et du territoire
  • La Stratégie d’aménagement durable des forêts est à la base de toutes les politiques et actions du Ministère. Elle présente une vision pour progresser en aménagement durable des forêts. Ses défis et orientations donnent la direction à suivre sur un horizon de 20 à 25 ans, tandis que ses objectifs ont une portée plus immédiate en termes d’application.
    Pour en savoir davantage : Stratégie d’aménagement durable des forêts
  • La Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier prévoit la consultation de la population sur l’aménagement forestier intégré et sur les orientations en matière de gestion et de mise en valeur du milieu forestier. L’objectif poursuivi est de permettre à la population, à ses représentants et aux différents groupes concernés d’influencer l’aménagement et la gestion des forêts en faisant connaître au ministre leur opinion sur les sujets en cause.
    Pour en savoir davantage : Consultation du public et des partenaires
  • En plus de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier, plusieurs autres lois et règlements existent pour baliser l’ensemble des activités liées à la forêt.
    Pour en savoir davantage sur ceux-ci : lois et règlements des forêts au Québec 
  • Il existe également plusieurs mesures pour assurer la protection de la faune et de ses habitats.

Reconnaître les arbres

Y a-t-il des outils pour m’aider à reconnaître les arbres?

Plusieurs ouvrages et outils existent pour vous aider à reconnaître les arbres. Certains sont disponibles en ligne :

Différents ouvrages sur les arbres, arbustes et arbrisseaux du Québec sont en vente aux Publications du Québec .

Se lancer en affaires dans le secteur forestier

J’aimerais me lancer en affaires dans le secteur forestier. Quelles sont les possibilités qui me sont offertes?

Différentes informations sont disponibles selon les intérêts des investisseurs potentiels. Elles peuvent être consultées en ligne :

  • Accueil et soutien aux investisseurs
    Ces sections présentent un bref portrait de l’industrie forestière au Québec et les avantages d’y investir, la fiscalité et les mesures pour favoriser l’investissement.
  • Service aux entreprises et aux organismes
    Cette section regroupe de l’information ainsi que des produits et services utiles aux entreprises et organismes qui travaillent dans la forêt publique.
  • Publications liées à la transformation du bois
    Le Ministère produit différentes publications dans le but d’orienter le développement de l’industrie des produits forestiers et de favoriser la création d’emplois. On trouve dans cette section les orientations du Ministère à cet égard, des analyses qui décrivent la problématique des secteurs d’activité économique ainsi que des profils liés aux sous-secteurs de l’industrie.

Termes et acronymes forestiers

Comment s’y retrouver dans tous les termes et acronymes forestiers?

Le Ministère utilise des termes et des expressions propres au domaine forestier. Pour mieux comprendre le vocabulaire utilisé, vous pouvez consulter les outils suivants :

Vidéos sur le secteur forestier québécois, les métiers et la transformation du bois

Où puis-je me familiariser avec le secteur forestier, sa gestion, la transformation du bois ainsi que les métiers et professions?

Les capsules vidéo suivantes vous permettront de vous familiariser avec le secteur forestier québécois :

Métiers et professions du secteur

Secteur forestier, transformation du bois, gestion