Forêts > Le Québec, un territoire de forêts

Le Québec, un territoire de forêts

Le Québec se caractérise par l’abondance de ses forêts. Près de la moitié de son territoire est couvert par l’un des plus vastes réservoirs forestiers du monde. À lui seul, le Québec possède l’équivalent de 20 % des forêts canadiennes et 2 % des forêts mondiales. Les paysages forestiers dominent sur 760 000 km2, ce qui équivaut à la superficie de la Suède et de la Norvège réunies (carte interactive du Québec).

Les Québécois sont collectivement propriétaires de 92 % de leurs forêts. Ainsi, la très grande majorité des forêts constitue un patrimoine public. Quelque 130 000 petits et grands propriétaires privés se partagent le reste de la superficie forestière.

Sur un peu plus de 17 degrés de latitude du sud vers le nord, les forêts feuillues, où l’érable à sucre abonde, laissent graduellement place aux forêts mélangées où apparaissent diverses espèces résineuses. Ces forêts marquent la transition vers la forêt boréale essentiellement dominée par l’épinette noire.

Le Québec a fait le choix d’assurer la pérennité de ses forêts, d’en préserver la biodiversité et de favoriser leur contribution à son essor économique. Il faut noter que l’usage des pesticides à des fins d’aménagement est proscrit depuis 2000 dans les forêts publiques.

Au Québec, les forêts couvrent la moitié du territoire, soit 760 000 km2, ou l’équivalent en superficie de la Suède et de la Norvège réunie

La gestion forestière québécoise se caractérise par un encadrement législatif et réglementaire rigoureux. Fruit d’une démarche évolutive, le régime forestier a été entièrement revu. Il est en vigueur dans tout le Québec depuis le 1er avril 2013.

La végétation du Québec