Forêts > Inventaire écoforestier > Inventaire écoforestier du Québec méridional

Inventaire écoforestier du Québec méridional

Une planification optimisée

Le Ministère inventorie les forêts attribuables du Québec de façon périodique. Plusieurs années sont nécessaires pour procéder à l’inventaire écoforestier du Québec méridional. Afin d’assurer une continuité dans la production des données, la fin d’un premier inventaire et le début d’un second inventaire se chevauchent sur quelques années. Depuis 1970, le Ministère a amorcé cinq différents cycles d’inventaire.

  • 1er inventaire : 1970-1983
  • 2e inventaire : 1981-1994
  • 3e inventaire : 1991-2003
  • 4e inventaire : 2001-2018
  • 5e inventaire : 2015 –

La réalisation d’un cycle d’inventaire exige une planification globale des activités en matière d’acquisition de données sources (photos aériennes, LiDAR aéroporté), de cartographie ou d’échantillonnage terrestre. Le tableau de l’avancement des activités permet de suivre l’évolution par inventaire.

Un processus est suivi lors de la réalisation de chaque inventaire. Le territoire forestier est subdivisé en unités dites « de sondage ». Chaque unité est normalement catégorisée sur une période de quatre ans. Ce processus comporte les trois grandes activités suivantes :

Les étapes du processus d’inventaire du Québec méridional

Les étapes du processus d’inventaire du Québec méridional

Années 1 et 2 : Cartographie écoforestière

La production de la carte écoforestière débute à la suite de l’acquisition des photographies aériennes et se fait par photo-interprétation. Cette activité consiste à délimiter, à qualifier et à évaluer les superficies des peuplements écoforestiers selon des critères précisément établis.

Année 3 : Sondage terrestre

Le sondage consiste à échantillonner la forêt pour acquérir des informations sur les caractéristiques des peuplements cartographiés. Des placettes-échantillons sont établies afin d’estimer les volumes de bois sur pied ainsi que l’âge, la qualité et la productivité des peuplements et de connaître la croissance et l’évolution des forêts du Québec.

Année 4 : Compilation forestière

Cette activité consiste à compiler les données récoltées lors du sondage et à associer des résultats dendrométriques aux peuplements cartographiés. Cela permet d’estimer les volumes de bois sur pied disponibles sur un territoire forestier donné.

De plus, chaque année, les territoires affectés par les perturbations (feu, épidémie d’insectes, chablis, intervention forestière, etc.) au sud du 52e parallèle sont cartographiés, en partie grâce à l’utilisation des images satellite. Ces informations sont ensuite intégrées à la carte écoforestière afin d’assurer la diffusion d’un produit à jour pour tout le Québec méridional.

Acquisition de photographies aériennes

Chaque année, les photographies aériennes d’une portion du territoire québécois méridional sont acquises. Ces photographies sont généralement d’une résolution spatiale de 30 cm (20 cm à partir des acquisitions de 2018) et servent entre autres à la production de la carte écoforestière.

La mosaïque d’orthophotographies aériennes de l’inventaire écoforestier est offerte en visualisation dans la carte interactive Forêt ouverte  ainsi qu’au moyen du service de cartographie Web.

 

Acquisition de LiDAR aérien

D’ici à 2021, c’est une superficie d’environ 500 000 km2 du territoire du Québec méridional qui sera acquise en données LiDAR aérien. Ces acquisitions suivront la séquence du calendrier de l’inventaire écoforestier du Québec méridional.

Pour faciliter l’utilisation du LiDAR, des produits dérivés conviviaux sont offerts gratuitement aux utilisateurs. Pour plus d’information, consultez la page La technologie LiDAR aérien.

 

Production de la cartographie écoforestière

Chaque année, une portion du territoire québécois est photo-interprétée afin de produire la carte écoforestière. Cette carte présente la forêt en unités forestières homogènes (peuplement forestier) ainsi que les caractéristiques de chacune d’elles (essence, densité, hauteur, perturbation d’origine, etc.). Pour connaître la disponibilité de la carte écoforestière, consultez :

Annuellement, les contours et la nature des perturbations récentes sont intégrés sur tout le territoire (interventions forestières, feux et autres perturbations).

De plus, la cartographie de l’historique des feux anciens (de 1890 à 1975) est aussi réalisée; consultez cette carte pour connaître la disponibilité de ce produit.

Échantillonnage en forêt

L’échantillonnage forestier consiste à établir des placettes-échantillons en forêt pour recueillir des informations sur les arbres (diamètre, hauteur, état, etc.) et les caractéristiques écologiques (dépôt, drainage, type écologique, etc.) de l’unité échantillonnée. L’échantillonnage est confié à des consultants en génie forestier qui laissent des marques en forêt afin que le personnel du Ministère puisse vérifier leur travail.

 

 

Rendez-vous sur le site Web de Radio-Canada  pour en apprendre davantage sur les inventaires écoforestiers.

Rendez-vous sur le site Web de Radio-Canada pour en apprendre davantage sur les inventaires écoforestiers

Voir également