Forêts > Inventaire écoforestier > Inventaire écoforestier du Québec méridional > Documentation sur le 5e inventaire écoforestier

Documentation sur le 5e inventaire écoforestier

Connaître et comprendre l’inventaire

Les documents disponibles sont classés en différents thèmes :

Cartographie

Utiliser et comprendre les méthodes et les données associées au 5e inventaire

Cartographie du 5e inventaire écoforestier du Québec méridional – Méthodes et données associées 

2018

Ce document présente la stratification forestière du cinquième inventaire ainsi que les autres attributs cartographiques estimés à l’échelle des polygones de la carte écoforestière provenant d’autres méthodes que la photo-interprétation. Il présente également la nouvelle méthode de création de la carte écoforestière, celle de mise à jour de la carte, avec les perturbations naturelles et les interventions forestières.  Les différentes caractéristiques associées aux peuplements sont décrites, soit :

  • les caractéristiques forestières et non forestières;
  • les caractéristiques écologiques;
  • les données de caractérisation des stations forestières;
  • les caractéristiques dendrométriques.

Utiliser les produits intégrés issus de l’inventaire

Guide d’utilisation des produits intégrés de l’inventaire écoforestier du Québec méridional 

2019

Pour faciliter l’utilisation des différents types de données produites dans le cadre de l’inventaire, ils ont été intégrés dans un seul produit. S’y trouvent différents fichiers associés aux données cartographiques écoforestières, d’échantillonnage, de compilation et de caractérisation des stations forestières. Le document suivant est un guide d’utilisation des produits intégrés de l’inventaire qui permet de se familiariser avec la structure de ces données, leur manipulation et leur interprétation.

Faciliter la photo-interprétation en rehaussant les photos aériennes

Rehaussement des photographies aériennes dans un contexte de photo-interprétation écoforestière 

2018

Les photographies numériques utilisées pour produire les cartes écoforestières sont captées par des caméras numériques placées sur un avion. Les images numériques ont l’avantage de permettre la manipulation des valeurs enregistrées pour chaque pixel. On nomme ces modifications le rehaussement. On procède au rehaussement des images pour en faciliter l’interprétation visuelle et la compréhension en s’efforçant de donner à chaque espèce forestière une teinte qui lui est propre.

Ce document présente quelques notions de base liées à l’amélioration des images et une série de cas de rehaussement avec une procédure pour en faciliter l’usage.

Connaître le processus de photo-interprétation forestière

Synthèse des peuplements forestiers – Le processus en photo-interprétation 

2018

Le processus de synthèse forestière (ou découpage des polygones forestiers) comporte une part de subjectivité, entre autres parce que, d’un photo-interprète à l’autre, l’importance hiérarchique de chacun des paramètres de la stratification varie, ce qui en partie entraîne une certaine variabilité dans la forme des contours chez les photo-interprètes. Ce document fournit les balises du processus de synthèse par lequel les photo-interprètes délimitent les contours des polygones de la carte forestière et, par conséquent, permet de rendre la plus uniforme possible la position de ces contours. Il présente l’importance hiérarchique qui doit être accordée à chacun des paramètres de la stratification forestière lors de la délimitation des contours.

Reconnaître les essences forestières grâce à des critères précis de photo-interprétation

Guide de photo-interprétation des essences forestières du Québec méridional 

2015

La photo-interprétation des différentes essences trouvées sur toute la gamme possible de conditions de terrain se révèle d’une grande complexité. Ce guide fournit l’information qui permet l’identification des essences résineuses et feuillues commerciales par interprétation de photographies aériennes 3D à l’aide de critères de texture, de forme et de couleurs caractéristiques de chaque essence. La tâche des photo-interprètes, novices ou expérimentés, est ainsi facilitée.

Résultats de compilations forestières

Distinguer les différents produits de résultats dendrométriques au Ministère

Résultats dendrométriques au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs; description et utilisation recommandée 

 

2018

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) diffuse plusieurs produits présentant des informations sur les volumes disponibles sur le territoire forestier. Dans chacun des cas, les sources de données, les méthodes d’estimation utilisées, l’échelle à laquelle l’information est produite et les variables estimées diffèrent. Ce document présente les différents produits dendrométriques actuellement offerts au Ministère et a pour but de bien informer les utilisateurs sur les caractéristiques de chacun d’eux.

Connaître et comprendre les résultats de compilations forestières par forel

Résultats de compilations forestières par FOREL – Guide d’utilisation 

2018

Les pixels de forêts, d’une superficie de 400 m2, nommés forels, permettent d’attribuer des résultats dendrométriques plus précis à l’intérieur même d’un polygone cartographique écoforestier.  Pour en savoir plus sur l’utilisation et l’analyse possible avec des forels, consultez ce guide.

Comprendre la méthode de compilations forestières basée sur les estimations k-NN

Méthodologie des compilations forestières du 4e inventaire écoforestier du Québec méridional 

2017

Pour en connaître davantage sur les fondements de base et le fonctionnement de la méthode k-NN, de même que sur son utilisation dans le contexte particulier de l’inventaire forestier québécois. Ce document a été conçu pour permettre au lecteur d’être en mesure de mieux comprendre la façon dont sont produits les différents résultats de variables dendrométriques.

Stations forestières

Connaître les contraintes à l’aménagement forestier dans sa région

Atlas des contraintes à l’aménagement forestier liées au milieu physique de la région administrative 

2017

Grâce à l’acquisition de connaissances sur les écosystèmes forestiers, dont la carte écoforestière et les résultats dendrométriques, nous sommes maintenant en mesure de produire des données liées aux contraintes à l’aménagement pour chaque peuplement de la carte. Ainsi, chaque région administrative du Québec est présentée dans un atlas qui comprend des descriptions quant aux différents types de contraintes et à la méthode d’estimation de celles-ci. L’atlas est composé de nombreuses cartes illustrant l’estimation des sept contraintes à l’aménagement forestier.

Échantillonnage en forêt

Utiliser et comprendre les données issues de l’échantillonnage en forêt

L’inventaire écoforestier sur le terrain est réalisé au moyen d’un réseau de placettes-échantillons permanentes  et temporaires. Ce réseau permet de s’assurer que l’inventaire écoforestier rend bien compte de l’état des forêts.

Norme d’inventaire écoforestier – Placettes-échantillons permanentes (cinquième inventaire) 

2018

Ce document normatif définit le mode de production des placettes-échantillons permanentes (PEP) ainsi que le mode d’établissement de celles-ci et en fournit les balises. Toutes les observations et mesures prises dans une PEP sont expliquées dans cette norme.


Norme d’inventaire écoforestier – Placettes-échantillons temporaires (cinquième inventaire) 

2018

Ce document normatif définit le mode de production des placettes-échantillons temporaires (PET) ainsi que le mode d’établissement de celles-ci et en fournit les balises. Toutes les observations et mesures prises dans une PET sont expliquées dans cette norme.

Orientations

Connaître les orientations retenues pour le 5e inventaire

Le 5e inventaire écoforestier du Québec méridional Bilan des orientations retenues et des travaux de mise en œuvre 

2017

La démarche de définition des orientations pour le 5e inventaire écoforestier du Québec méridional (IEQM) a débuté en 2013. Ce document présente d’abord un rappel de cette démarche et il dresse ensuite un bilan des orientations retenues pour la mise en œuvre. Enfin, il fait état des développements depuis la présentation de la proposition initiale, en avril 2015.