Accueil des investisseurs

Choisir le Québec, c’est opter pour le développement durable des ressources forestières et pouvoir compter sur une main-d’œuvre qualifiée, une accessibilité aux plus importantes zones de libre-échange, une capacité d’innovation, des infrastructures qui se renouvellent et un environnement d’affaires concurrentiel.

Un pilier économique important

L’industrie des produits forestiers constitue un pilier économique important au Québec. Elle regroupe les secteurs de la foresterie, de l’exploitation forestière, de même que de la fabrication de papier et de produits en bois. Les activités liées à la foresterie, à l’exploitation forestière, de même qu’à la fabrication de papier et de produits en bois sont associées aux codes SCIAN 113, 1153, 321 et 322. En 2017, l’ensemble de cette industrie a enregistré un PIB de 6,5 G$, qui représente ainsi 2 % de l’activité économique globale. Cette performance repose sur plus de 2 000 établissements qui emploient approximativement 60 000 travailleurs et génèrent des livraisons manufacturières (nationales et internationales) d’une valeur d’environ 18 G$. L’industrie des produits forestiers constitue une force économique importante pour plus de 150 municipalités du Québec.

Une contribution importante aux échanges commerciaux du Québec

L’industrie des produits forestiers est au cœur des échanges commerciaux au Québec. En 2017, la valeur de ses expéditions internationales se chiffrait à 9,8 G$, composant 12 % des exportations totales. Cette performance s’accompagnait d’une balance commerciale d’environ 8 G$, contribuant significativement à maintenir le bilan commercial global québécois positif.

Plaque tournante des échanges commerciaux dans l’Est du Canada, le Québec offre aux entreprises exportatrices une accessibilité à deux importantes zones de libre-échange, soit l’Accord Canada–États-Unis-Mexique (ACEUM) et l’Accord économique commercial global (AECG). Il procure aussi un accès privilégié aux divers marchés outre-mer, dont l’Asie, l’Inde, le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’Amérique du Sud. De plus, son vaste réseau de transport terrestre et maritime donne accès, dans un rayon de 1 500 kilomètres, à une vingtaine de grandes métropoles nord-américaines et à plus de 100 millions d’habitants.

Une industrie innovante

L’industrie des produits forestiers du Québec a une longue tradition d’innovation. Les acteurs de l’industrie sont conscients de l’importance des investissements en innovation afin d’assurer leur compétitivité et ainsi contribuer au développement économique du Québec et de ses régions. En 2017, 4,4 G$ ont été investis en capital fixe pour améliorer les infrastructures existantes, stimuler la créativité, intégrer des équipements innovants et accroître les efforts de recherche et de développement.

Le Québec offre un environnement concurrentiel favorable aux entreprises désireuses d’investir dans le développement de produits novateurs et la valorisation des ressources forestières. Cette volonté s’inscrit d’ailleurs dans la Stratégie de développement de l’industrie québécoise des produits forestiers 2018-2023.

L’innovation s’appuyant sur le maillage

Dans une perspective d’innovation, une attention particulière doit être accordée au partenariat et au maillage industriel. L’industrie des produits forestiers au Québec a tout intérêt à innover en collaboration avec des secteurs externes dans l’objectif d’accélérer la recherche, le développement et la commercialisation de produits innovants. Elle doit s’allier par exemple aux domaines de la chimie, de la métallurgie, de la plasturgie ou des sciences de la vie.

Source : Statistique Canada

Voir également