Centrale d’énergie à la biomasse

Ville de Baie-Saint-Paul (bâtiment industriel), 2021, Capitale-Nationale

Projet financé par le Programme de vitrine technologique pour les bâtiments et les solutions innovantes en bois

Description du projet : Ce projet présente la construction en bois de la centrale d’énergie à la biomasse, incluant l’annexe du bâtiment destinée à la réserve de copeaux. L’intégration d’un bâtiment en bois à usage industriel en plein cœur de la ville de Baie-Saint-Paul représente un défi important. En effet, le secteur où sera construite la centrale d’énergie est assujetti au règlement municipal sur les plans d’implantation et d’intégration architecturale (PIIA) et se trouve sur un site patrimonial soumis à un plan d’ensemble de développement devant concilier la conservation de l’esprit des lieux et la définition d’une nouvelle identité. Bref, l’utilisation d’un bâtiment de style entrepôt, comme c’est souvent le cas pour les bâtiments industriels, n’est pas possible pour ce projet.

À l’automne 2018, la Ville de Baie-Saint-Paul a mandaté la firme BMD Architectes pour élaborer un concept préliminaire, en collaboration avec le service de génie et le service de l’urbanisme et du patrimoine de la ville ainsi que l’organisme à but non lucratif gestionnaire Maison Mère.

L’aire du bâtiment projeté est de 336 m2 et comporte un seul étage. Le bâtiment est conçu de manière à ce qu’il soit possible d’ajouter deux chaudières supplémentaires, ce qui permettrait de raccorder d’autres clients au réseau, comme l’hôpital, l’aréna et l’école secondaire.

Les concepteurs, désirant que ce projet de démonstration devienne une vitrine technologique et écologique, ont fait en sorte que l’empreinte du bâtiment soit réduite au minimum en utilisant le bois dans sa construction. La consommation énergétique sera également réduite grâce à des stratégies de ventilation naturelle et à une enveloppe de qualité. Par ce projet, un signal fort cohérent est donné, intégrant une architecture bioclimatique inspirée de l’architecture vernaculaire charlevoisienne, l’expression du bois dans la construction et la présentation de systèmes et équipement de production d’énergie à partir de la biomasse locale.