Parc national du Mont-Orford

Date de création : 29 août 1979
Superficie : 59,46 km2
Région administrative : Estrie
Région naturelle : Monts Sutton

Description du territoire

Parc national du Mont-Orford

Le parc national du Mont-Orford se caractérise par un relief montagneux qui offre des points de vue magnifiques. Le massif du mont Orford et celui du mont Chauve dominent le paysage avec des altitudes respectives de plus de 850 et de 600 m. Ces deux monts surplombent de plus de 300 m le relief environnant. Ils sont séparés par la vallée de la rivière aux Cerises, qui est prolongée, au nord-ouest, par les plateaux du lac Stukely, au nord, par la vallée du lac Fraser, et au sud, par celle du ruisseau Castle.

L’érablière, de loin le groupement forestier prédominant du parc national du Mont-Orford, couvre plus des trois quarts de sa superficie. Parsemé de cours d’eau, le parc comporte une diversité d’écosystèmes qui abritent une flore et une faune variées, dont plusieurs espèces au statut considéré comme précaire au Québec.

Parc national du Mont-Orford

À l’origine classé comme un parc de récréation, le parc national du Mont-Orford comprend également la Station de ski Mont Orford, le Club de golf du Mont Orford, le Centre d’arts Orford et le Centre de villégiature Jouvence. Bien qu’ils fassent partie des limites du parc national, ces territoires sont exploités par des organismes détenteurs d’un bail de superficie.

Documentation

Réservation

Pour préparer votre séjour dans le parc national du Mont-Orford :

Projet de modification de la limite du parc national du Mont-Orford

Le territoire visé par le projet est localisé dans la région administrative de l’Estrie, dans les municipalités régionales de comté du Val-Saint-François et de Memphrémagog. Il se situe à l’intérieur des limites des municipalités de Racine, de Saint-Denis-de-Brompton, du Canton d’Orford, du Canton de Melbourne ainsi que de la Ville de Sherbrooke. Il se trouve majoritairement au nord du parc national actuel et s’étend sur un axe nord-sud d’une quinzaine de kilomètres.

Le projet de modification de la limite du parc national du Mont-Orford propose de presque doubler la superficie du parc national actuel par l’ajout d’environ 45,6 km² de terrains. De plus, il prévoit le retrait de six parcelles de terrains totalisant 0,018 km2, destinées aux fins d’utilité publique municipale. Ces propositions de retrait visent à régulariser la situation sur ces territoires dont l’utilisation actuelle ne correspond pas à l’objectif d’un parc national.

En vertu de l’article 4 de la Loi sur les parcs, le projet de modification de la limite du parc national du Mont-Orford doit faire l’objet d’une audience publique afin de permettre aux citoyens et aux organisations de se prononcer sur la limite, le plan de zonage et le concept d’aménagement proposés. Au terme de ces consultations, le ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs peut apporter des modifications au projet proposé, si cela est requis, puis faire une recommandation au gouvernement. Ce dernier rend ensuite sa décision quant à la modification de la limite du parc national du Mont-Orford.