Parcs > Réseau des parcs nationaux > Projet de parc national Nibiischii

Projet de parc national Nibiischii

(anciennement Albanel-Témiscamie-Otish)

Superficie du projet de parc : 11 848 km2
Région administrative : Nord-du-Québec
Régions naturelles : Plateau lacustre central, Laurentides boréales, plateau de la Rupert, lac Mistassini et monts Otish

Description du territoire

En partenariat avec la Nation crie de Mistissini, le gouvernement du Québec projette de créer le parc national Nibiischii, qui contribuera à la protection de la faune et de la végétation typique de la forêt boréale. Le projet de parc comprendra le lac Mistassini, dont la superficie de 2 335 km2 en fait le plus grand lac naturel du Québec. Le projet inclura également le grand lac Naococane, une partie du massif des monts Otish, la rivière Témiscamie ainsi que le lac Albanel. Ce vaste territoire est majoritairement occupé par les Cris.

Le territoire du projet de parc national renferme le site archéologique de la Colline-Blanche qui comprend une carrière de quartzite et une caverne nommée « L’Antre de Marbre ». Un statut provisoire de protection, soit celui de réserve de biodiversité projetée, a été accordé à ce territoire en mars 2007 et un agrandissement a été apporté en octobre 2008. Une fois le parc créé, le gouvernement envisage de déléguer son exploitation à la Nation crie de Mistissini. C’est d’ailleurs eux qui ont suggéré le nom « Nibiischii » ce qui signifie « terres entourées d’eau ». En effet, c’est au cœur des montagnes de ce vaste territoire que prennent leur source plusieurs grandes rivières telles les rivières Rupert, Eastmain, la Grande, Péribonka, aux Outardes et Manicouagan.

Documentation

Conformément aux exigences de la Convention de la Baie James et du Nord québécois, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs a présenté en avril 2010 une étude d’impact socioéconomique et environnemental.