Parcs > Rôles et responsabilités > Réalisations en matière de conservation

Réalisations du Ministère en matière de conservation des parcs nationaux du Québec

En août 2018, le Ministère a publié la politique gouvernementale sur les parcs nationaux du Québec.  En continuité de la mission de conservation et d’accessibilité dévolue aux parcs nationaux, cette politique apporte des précisions sur la gouvernance du réseau et définit les orientations qui guident les actions, notamment pour assurer la conservation à long terme de ces territoires d’exception.

En février 2019, le projet de parc national Iluiliq a franchi une étape importante avec la publication de l’État des connaissances du territoire à l’étude. Rédigé par l’Administration régionale Kativik, ce document est le fruit d’une collaboration avec le Ministère et les intervenants locaux. Basé sur vaste revue de littérature, de connaissances traditionnelles et d’inventaires de terrain, le rapport décrit l’occupation du territoire, les milieux physiques, biologiques et socio-économiques et identifie des secteurs d’intérêt présentant des éléments particuliers à protéger et à mettre en valeur au sein du projet de parc national.

Aussi, à la demande du Ministère, le statut de protection de la réserve de biodiversité projetée de la Côte-de-Charlevoix a été prolongé jusqu’en 2026, afin de maintenir la protection de la zone d’étude du projet de parc national de la Côte-de-Charlevoix.

En 2018-2019, des travaux de caractérisation environnementale des sols en vue de leur  décontamination, ont été réalisés dans les parcs nationaux du Mont-Orford, des Iles-de-Boucherville et d’Opémican. Aussi, dans les parcs nationaux d’Opémican et Tursujuq, des travaux de décontamination des sols et de nettoyage de sites ont respectivement été réalisés. Le Ministère s’engage à effectuer ces travaux, dans l’optique de permettre la réutilisation sécuritaire de ces secteurs et d’éliminer les risques potentiels de contamination du milieu naturel.

Également, le Ministère a soutenu la Sépaq pour la réalisation de travaux de réhabilitation des milieux naturels dégradés dans 12 parcs nationaux, tels que la restauration de berges ou de milieux humides.