Régions de l’Outaouais et des Laurentides – Québec accorde 14,3 M$ pour venir en aide rapidement à l’industrie forestière

Québec, le 20 juillet 2020 – Reconnaissant la situation particulièrement précaire de l’industrie forestière de l’Outaouais et des Laurentides, le Gouvernement du Québec met en place deux mesures exceptionnelles visant à soutenir l’industrie forestière de ces deux régions.

Annoncées par le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Pierre Dufour, et dotées d’un budget de 14,3 M$, ces deux mesures viennent compléter la réponse positive du gouvernement aux recommandations proposées en juin 2020 par la cellule d’intervention sur la vitalité de l’industrie forestière dans les régions de l’Outaouais et des Laurentides.

Nouveau Programme exceptionnel d’écoulement des bois feuillus de faible qualité

Le Programme exceptionnel d’écoulement des bois feuillus de faible qualité des régions de l’Outaouais et des Laurentides permettra d’acheminer certains volumes de bois feuillus à des utilisateurs de l’extérieur de ces régions afin de maintenir les activités de récolte dans les forêts publiques et privées. Cette mesure à court terme vise à pallier en partie la fermeture, en 2019, de l’usine Fortress Speciality Cellulose située à Thurso.

Bonification du Programme d’investissement pour l’aménagement des forêts (PIAF)

De plus, les sommes annoncées serviront à bonifier l’enveloppe du Programme d’investissement pour l’aménagement des forêts afin de soutenir la réalisation de certains travaux de récolte qui présentent des contraintes opérationnelles, notamment en lien avec la présence de bois feuillus de faible qualité. Ce programme offrira une aide complémentaire au Programme exceptionnel d’écoulement des bois feuillus de faible qualité et contribuera à la poursuite des opérations forestières dans ces deux régions.

Ces sommes viennent s’ajouter aux efforts du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour adapter la planification afin de générer temporairement moins de bois feuillus de faible qualité.

Travail régional concerté pour cibler des projets porteurs pour la région

Les mesures annoncées représentent de l’aide temporaire qui permettra de maintenir la structure industrielle régionale pour l’année 2020-2021, d’ici à ce que des solutions structurantes soient proposées par la cellule d’intervention.

Rappelons que le gouvernement a en effet confié un second mandat à la cellule d’intervention afin que les partenaires régionaux et les grands joueurs de l’industrie puissent élaborer de nouveaux modèles d’affaires intégrés permettant d’améliorer la résilience de la structure industrielle régionale à l’égard des variations des marchés des produits du bois.

Citations

« Notre gouvernement fait la démonstration de l’importance qu’il accorde aux recommandations du groupe de travail de la cellule d’intervention sur la vitalité de l’industrie forestière dans les régions de l’Outaouais et des Laurentides. Lors du lancement de ce dernier, nous nous étions engagés à déployer tous les efforts nécessaires pour soutenir les industriels forestiers aux prises avec des défis importants. Cette annonce représente, et je m’en réjouis, un pas dans cette direction.»

-M. Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

« Avec cette annonce, nous posons un geste concret qui vient répondre aux recommandations proposées en juin dernier par la cellule d’intervention. En collaboration avec mes collègues, j’ai travaillé afin que nous puissions répondre positivement à ces suggestions proposées par le milieu. Comme député de Papineau et ministre responsable de la région de l’Outaouais, j’ai confiance que ces montants permettront la poursuite des opérations forestières des entreprises de sciage de la région qui pourront notamment disposer d’un débouché pour leurs produits. Il faut poursuivre le travail afin de nous assurer de la pérennité de ces dernières. Nous soutenons ainsi des centaines de travailleurs de la région et par le fait même de nombreuses familles que nous côtoyons.  »

– M. Mathieu Lacombe, ministre de la Famille, ministre responsable de la région de l’Outaouais et député de Papineau

« Je suis heureuse de constater que les recommandations du groupe de travail de la cellule ont été entendues auprès du gouvernement. Nous avons travaillé fort pour trouver des solutions à courts et longs termes à la crise forestière qui frappe notre région plus fortement depuis l’automne dernier. Ces sommes se traduiront par des retombées positives pour les travailleurs forestiers. J’ai confiance qu’on pourra continuer de travailler sur des solutions durables et espérer une accélération de la relance économique pour ainsi soutenir les nombreuses familles qui dépendent directement de cette industrie si primordiale pour l’Outaouais et les Laurentides.  »

– Mme Chantal Lamarche, présidente de la Conférence des préfets de l’Outaouais et préfète de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau

Faits saillants :

  • Les travaux de la cellule d’intervention sur la vitalité de l’industrie forestière dans les régions de l’Outaouais et des Laurentides ont été lancés le 12 décembre 2019. Le premier mandat a donné lieu au dépôt d’une série de recommandations en juin 2020.
  • En juin 2020, Québec confirmait la prolongation des travaux de la cellule d’intervention sur la vitalité de l’industrie forestière dans les régions de l’Outaouais et des Laurentides.
  • Ce second mandat accordé à la cellule permettra de cibler de nouveaux marchés ainsi que des projets porteurs pour les produits du bois afin d’optimiser l’utilisation des volumes de fibre disponibles dans la région. Le rapport final est attendu au plus tard le 15 décembre 2020.

 Liens connexes :