Pêche à la perchaude dans le secteur du fleuve Saint-Laurent compris entre le pont Laviolette et Saint-Pierre-les-Becquets

Reconduction du moratoire jusqu’en 2023

Québec, le 2 mai 2018 – Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs annonce qu’à compter du 3 mai 2018 l’arrêt complet de la pêche sportive et commerciale à la perchaude dans le fleuve Saint-Laurent, entre le pont Laviolette et Saint-Pierre-les-Becquets, est prolongé pour une période de cinq ans, soit jusqu’en 2023.

Ce moratoire s’appliquera entre le pont Laviolette et une ligne reliant un point situé à 50 m en aval du quai de Batiscan à un point situé à 50 m en aval du quai de Saint-Pierre-les-Becquets, ainsi que dans les parties des rivières se situant entre les routes 132 et 138.

Les études réalisées démontrent qu’en 2017 le stock de perchaudes de ce secteur du fleuve Saint-Laurent était toujours dans un état préoccupant et qu’il ne peut soutenir une pêcherie durable. La décision de prolonger le moratoire pour une période de cinq ans s’avère nécessaire pour favoriser le rétablissement de l’espèce et s’appuie sur les recommandations du Comité scientifique sur la gestion de la perchaude du lac Saint-Pierre. Ce comité est présidé par M. Pierre Magnan de la Chaire de recherche du Canada en écologie des eaux douces et professeur à l’Université du Québec à Trois-Rivières.

La santé de l’écosystème du lac Saint-Pierre et des secteurs en aval demeure préoccupante et leur restauration constitue une priorité pour le Gouvernement du Québec. Celui-ci prend les moyens nécessaires pour en assurer une gestion durable. C’est ainsi qu’il a annoncé, en mars 2018, un investissement de 14 M$ sur cinq ans pour intensifier les mesures permettant de diminuer les pressions sur l’écosystème et de restaurer les milieux prioritaires, notamment l’habitat de la perchaude.

Liens connexes :

Facebook MFFP https://www.facebook.com/ForetsFauneParcs
Twitter MFFP https://twitter.com/MFFP_Quebec