Centre de presse

Communiqués





Création d'un comité sur l'encadrement de la chasse à l'orignal dans les zecs

Québec, le 20 février 2015 –  Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, annonce la mise en place d'un comité qui se penchera sur les différents enjeux entourant l'encadrement de la chasse à l'orignal dans les zones d'exploitation contrôlée (zecs) du Québec.

Au cours des derniers mois, des représentants du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles ont discuté avec des représentants des zones d'exploitation contrôlée (zecs) afin de cerner, entre autres, les problèmes liés au partage du territoire public en période de chasse.

C'est en réponse à cette problématique que le ministre Lessard a pris la décision de confier à un comité, composé des représentants des zecs et des deux ministères concernés, le mandat d'accélérer les travaux de réflexion sur les enjeux et les problèmes liés à l'encadrement de la chasse à l'orignal pour favoriser l'adoption d'une vision commune et de proposer des solutions. Une rencontre de travail s'est d'ailleurs tenue le 4 février dernier avec le ministre Lessard, la direction de Zecs Québec et des membres de la Gaspésie.

Ce mandat consiste principalement à réaliser un inventaire des bonnes pratiques de chasse, à explorer diverses pistes de solution et à proposer des solutions à court, moyen et long terme. Le comité devra rendre compte de ses travaux en juin 2015. L'objectif est de pouvoir déployer des mesures concrètes dès l'été prochain.

« Je considère important de porter une attention particulière à l'encadrement de la chasse à l'orignal sur les terres du domaine de l'État. Des changements doivent avoir lieu dans la gouvernance, l'éducation et l'attitude de l'ensemble des acteurs. En 2013-2014, c'est 181 323 permis de chasse à l'orignal qui ont été vendus au Québec. C'est une activité qui concerne énormément de personnes et qui se pratique souvent entre amis et en famille. C'est pourquoi nous devons trouver des solutions pour que la chasse demeure une expérience heureuse et sécuritaire pour tous », a précisé le ministre Lessard.

 

Retour à la page précédente