Centre de presse

Communiqués





Lutte contre la propagation de la rage du raton laveur au Québec - Intervention en Montérégie et en Estrie du 27 avril au 6 mai

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 27 avril 2009 –  Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) informe la population que la première intervention de contrôle de l'année contre la rage du raton laveur commence aujourd'hui. Cette intervention consiste à vacciner les ratons laveurs, mouffettes et renards qui se trouvent dans la zone de la Montérégie où des cas de rage du raton laveur ont été recensés en 2008. Les rives du lac Memphrémagog et l'Estrie sont également visés, car des cas de rage du raton laveur ont été rapportés au sud de la frontière américaine.

Ainsi, jusqu'au 6 mai, des équipes du MRNF parcourront un territoire de 2 400 km2 pour épandre à la main des appâts vaccinaux, qui ont l'apparence de grosses olives vertes, dans les habitats naturels des ratons laveurs, des mouffettes et des renards. Ces lieux incluent notamment les zones boisées, les abords des cours d'eau, les milieux agroforestiers et, à l'occasion, les poubelles! Au terme de l'intervention, près de 65 000 appâts vaccinaux auront été épandus dans 57 municipalités de la Montérégie, réparties sur les rives de la rivière Richelieu et sur une bande d'une largeur variant de 50 à 70 km à l'est de cette rivière, de la frontière au sud jusqu'au mont Saint-Hilaire au nord, ainsi que dans 5 municipalités de l'Estrie, sur les rives du lac Memphrémagog.

« Cette intervention hâtive vise à augmenter le pourcentage d'animaux immunisés dans les zones critiques », mentionne M. Pierre Canac-Marquis, du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF), coordonnateur des opérations de contrôle.

Les citoyens des régions visées sont invités à suivre quelques consignes :

  • Les appâts vaccinaux étant destinés aux animaux sauvages, il faut éviter de les manipuler, même s'ils sont sécuritaires pour les personnes, les animaux ou l'environnement;
  • En cas de contact avec un appât perforé ou brisé, composer le numéro qui apparaît au dos des appâts ou joindre le service Info-Santé en composant le 8-1-1;
  • Faire vacciner les animaux de compagnie contre la rage et les garder sous surveillance en tout temps.
La collaboration des citoyens est importante
Il est aussi important de rappeler aux citoyens habitant la zone de haute surveillance qu'ils peuvent contribuer significativement à la lutte contre la rage du raton laveur. Il leur suffit de signaler les ratons laveurs, mouffettes et renards morts, moribonds ou qui ont l'air désorientés, paralysés, ainsi qu'anormalement agressifs en communiquant avec Services Québec au 1 877 644-4545. « La surveillance est un élément clé de la lutte contre la propagation de la rage du raton laveur », explique Frédérick Lelièvre, du MRNF, coordonnateur des opérations de surveillance.  « Cela nous permet de dresser un portrait juste de la situation et, surtout, d'en suivre l'évolution.  Nos équipes sillonnent la zone de haute surveillance toute l'année, mais elles ne peuvent être partout.  Les citoyens sont donc nos yeux sur le terrain. » Rappelons que même si les cas de rage du raton laveur de 2007, de 2008 et les premiers cas de 2009 ont été découverts en Montérégie, à l'est de la Richelieu, la zone de haute surveillance comprend également le reste de la Montérégie, l'Estrie et les municipalités de Saint-Théophile et de Saint-Gédéon-de-Beauce dans la Chaudière-Appalaches.

Rappel : la rage est une maladie mortelle
Les directions de santé publique des agences de la santé et des services sociaux de la Montérégie, de l'Estrie et de la Chaudière-Appalaches tiennent à rappeler aux citoyens que la rage est une maladie mortelle, qui peut se transmettre d'un animal malade à l'humain. Il existe un vaccin pour se protéger contre la rage, mais pour être efficace, il doit être administré rapidement après un contact avec un animal infecté.  Il est très important, en cas de morsure ou de contact avec la salive d'un animal inconnu, de nettoyer la plaie, même si elle est en apparence mineure, avec de l'eau et du savon pendant 10 minutes et de communiquer rapidement avec Info-Santé en composant le 8-1-1.

À propos du plan de lutte contre la rage du raton laveur
Les opérations de lutte contre la propagation de la rage du raton laveur sont gérées par un comité interministériel regroupant des représentants du MRNF, du ministère de la Santé et des Services sociaux, des directions de santé publique des agences de la santé et des services sociaux de l'Estrie, de la Montérégie, de Montréal et de la Chaudière-Appalaches, du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, de Services Québec, de l'Agence canadienne d'inspection des aliments et de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal.

Pour obtenir plus de détails sur les opérations de lutte contre la rage du raton laveur au Québec, sur la rage en général ou pour signaler un animal mort ou suspect, visitez le site Internet suivant : www.rageduratonlaveur.gouv.qc.ca.

 

Retour à la page précédente