Centre de presse

Communiqués





Lutte contre la propagation de la rage du raton laveur - Le gouvernement du Québec dévoile son plan d'intervention pour 2009

Saint-Jean-sur-Richelieu, le 27 avril 2009 –  Le déclenchement aujourd'hui d'une première intervention de contrôle dans les régions de la Montérégie et de l'Estrie lance officiellement la mise en œuvre du plan d'intervention 2009 de lutte contre la rage du raton laveur.

Deux cas de rage du raton laveur ont été découverts à Saint-Georges-de-Clarenceville en Montérégie le mois dernier, dans un secteur déjà reconnu comme critique. « Depuis la deuxième année d'intervention, en 2007, des cas ont été documentés chaque année dans ce secteur. Personne ne sera donc surpris d'apprendre que ce secteur sera couvert par notre première intervention de contrôle en 2009, qui consiste à procéder à des vaccinations afin d'augmenter le pourcentage de ratons laveurs, de mouffettes et de renards immunisés dans les zones jugées plus à risque de la Montérégie et de l'Estrie », a précisé M. Pierre Canac-Marquis, coordonnateur des opérations de contrôle au ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF).

Il s'agit là d'un premier pas vers l'objectif que s'est donné, pour 2009, le comité interministériel qui dirige le programme, soit de contenir et même de réduire la zone où des cas de rage du raton laveur ont été ou relevés.  Ainsi, le plan d'intervention 2009 prévoit :

  • des interventions de vaccination, dont celle qui commence aujourd'hui et au moins une autre, de plus grande envergure, qui aura lieu en août, afin de maintenir la barrière vaccinale établie depuis plusieurs années déjà;
  • des interventions ad hoc de vaccination ou d'échantillonnage, en fonction de l'évolution de la situation sur le terrain;
  • une haute surveillance, appuyée par une présence accrue sur le territoire;
  • des activités de recherche permettant de mieux connaître les habitudes et habitats des ratons laveurs et des mouffettes afin de mieux planifier les interventions de contrôle. 
Des résultats encourageants à la suite du bilan de 2008

A
près une extension vers le nord en 2007, de la frontière américaine jusqu'à Saint-Jean-sur-Richelieu, sur une distance d'environ 40 km à l'est de la rivière Richelieu, la zone touchée par la rage du raton laveur est restée sensiblement inchangée en 2008. Seulement quelques cas isolés ont été découverts un peu plus au nord-est, principalement dans la région de Farnham. De plus, selon le nombre et les résultats des analyses effectuées, la proportion d'animaux infectés par la rage du raton laveur serait demeurée à peu près la même, ce qui tend à confirmer que la rage du raton laveur n'est pas en expansion et que la situation est apparemment stabilisée.

Malgré ces résultats encourageants, la proximité des régions densément peuplées de la rive sud du Saint-Laurent, ainsi que la présence de nombreux cas de rage du raton laveur au sud de la frontière, commandent toujours une haute surveillance et des interventions énergiques.

À propos du plan de lutte contre la rage du raton laveur
Les opérations de lutte contre la propagation de la rage du raton laveur sont gérées par un comité interministériel regroupant des représentants du MRNF, du ministère de la Santé et des Services sociaux, des directions de santé publique des agences de la santé et des services sociaux de l'Estrie, de la Montérégie, de Montréal et de la Chaudière-Appalaches, du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, de Services Québec, de l'Agence canadienne d'inspection des aliments et de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal.

Pour obtenir plus de détails sur les opérations de lutte contre la rage du raton laveur au Québec, sur la rage en général ou pour signaler un animal mort ou suspect, visitez le site Internet suivant : www.rageduratonlaveur.gouv.qc.ca.

 

Retour à la page précédente