Centre de presse

Communiqués





Rage du raton laveur - Opération de vaccination des ratons laveurs, des mouffettes et des renards en Estrie et en Montérégie

Québec, le 17 août 2009 –  Pour une troisième année consécutive, le gouvernement du Québec procédera, en août, à l'épandage d'appâts vaccinaux sur les territoires de la Montérégie et de l'Estrie dans le but de maintenir et de renforcer l'immunisation des ratons laveurs, des mouffettes et des renards contre la rage du raton laveur. Selon le territoire visé, l'épandage sera fait par avion ou à la main.

Ainsi, du 17 au 21 août 2009, des avions voleront à basse altitude au-dessus d'un territoire d'environ 11 000 km2, pour larguer quelque 925 000 appâts vaccinaux. Ce sont principalement les zones boisées et agroforestières qui sont ciblées par ce type d'opération, tandis que les zones habitées sont évitées. En tout, 35 municipalités de l'Estrie et 126 municipalités de la Montérégie seront survolées.

Ensuite, du 24 au 31 août 2009, des équipes du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) parcourront les zones urbaines de la rive sud de Montréal pour épandre à la main quelque 35 000 appâts vaccinaux dans les habitats où l'on observe généralement les ratons laveurs, les mouffettes et les renards. Ces lieux incluent notamment les boisés, les abords des cours d'eau et, à l'occasion, les poubelles! Trente-cinq municipalités seront visitées au cours de cette opération d'épandage manuel.

État de la situation

Depuis le début de l'année 2009, seulement deux cas de rage du raton laveur ont été observés au Québec, soit deux mouffettes retrouvées dans le secteur de Saint-Georges-de-Clarenceville. « C'est une diminution importante par rapport à l'an dernier à pareille date et cela semble indiquer que nos interventions portent fruits », souligne M. Pierre Canac Marquis, coordonnateur des opérations de contrôle au MRNF.
 
On note cependant aussi une diminution du nombre de signalements par les citoyens. « Même si plusieurs facteurs peuvent expliquer cette baisse, cela pourrait influencer notre compréhension de la situation », commente Frédérick Lelièvre, responsable des activités de surveillance au MRNF. « La contribution des citoyens est vraiment précieuse, la proportion d'animaux atteints de la rage est plus élevée parmi ceux qu'ils nous signalent. Même si la situation semble s'être améliorée, il est primordial de continuer à signaler les animaux suspects », ajoute-t-il.

En somme, à ce jour, les résultats sont encourageants, mais la présence de cas de rage du raton laveur au sud de la frontière ainsi que la proximité des régions densément peuplées de la rive sud du Saint-Laurent commandent des interventions énergiques et constantes, de même qu'une haute surveillance soutenue.

Quelques conseils pour les citoyens

La rage est une maladie mortelle qui peut se transmettre d'un animal malade à l'humain. Les animaux domestiques, notamment les chats et les chiens, peuvent donc transmettre la rage à l'humain s'ils sont contaminés par un animal sauvage infecté.
Pour assurer le succès de l'opération et se protéger contre la rage du raton laveur, les citoyens des régions visées sont invités à suivre quelques consignes :

  • les appâts vaccinaux étant destinés aux animaux sauvages, il faut éviter de les manipuler, même s'ils sont sécuritaires pour les personnes, les animaux ou l'environnement;
  • en cas de contact avec un appât perforé ou brisé, il faut composer le numéro qui apparaît au dos des appâts ou joindre le service Info-Santé au 8-1-1;
  • consulter un vétérinaire pour faire vacciner contre la rage les animaux de compagnie, notamment les chiens et les chats;
  • ne jamais approcher les animaux inconnus. En cas de morsure, laver la plaie à grande eau et au savon pendant 10 minutes et communiquer avec Info-Santé;
  • ne pas capturer les animaux sauvages (ratons laveurs, mouffettes, renards ainsi que tout autre mammifère) pour les relocaliser afin d'éviter de propager la maladie dans d'autres régions; 
  • signaler les ratons laveurs, mouffettes ou renards qui sont morts, désorientés, paralysés ou anormalement agressifs en communiquant avec Services Québec au 1 877 644-4545 ou en remplissant le formulaire en ligne sur le site Internet www.rageduratonlaveur.gouv.qc.ca.
Les opérations de contrôle et de surveillance de la rage du raton laveur sont gérées par un comité interministériel regroupant des représentants du MRNF, du ministère de la Santé et des Services sociaux, des directions de santé publique des agences de la santé et des services sociaux de l'Estrie, de la Montérégie, de Montréal, de Laval et de la Chaudière Appalaches, du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, de Services Québec, de l'Agence canadienne d'inspection des aliments et de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal.

Pour plus de détails sur cette opération, pour télécharger la carte illustrant les opérations 2009 de contrôle et de surveillance et la liste des municipalités visées par cette opération de vaccination ou pour de l'information sur la rage en général, consultez le site Internet  www.rageduratonlaveur.gouv.qc.ca.


 

Retour à la page précédente