Centre de presse

Communiqués





Rage du raton laveur - Un bilan positif des opérations de lutte 2011

Québec, le 28 novembre 2011 –  Le Comité interministériel sur la rage du raton laveur est fier de présenter son bilan 2011 de lutte contre la rage du raton laveur, cette maladie infectieuse, incurable et mortelle pour l'humain, qui se transmet par un contact avec la salive, généralement à la suite d'une morsure. Cette année encore, tout comme en 2010, aucun cas de rage n'a été recensé chez les ratons laveurs au Québec. Selon les membres du comité, le succès du programme gouvernemental de lutte contre la rage du raton laveur est notamment attribuable à la synergie entre les différents organismes et ministères concernés, de même qu'à la vitesse de réaction des intervenants et à l'efficacité des mesures mises en place.

Des interventions de contrôle

Entre le 1er janvier et le 14 novembre 2011, 709 spécimens ont été récoltés et 669 ont été testés pour la rage. Aucun cas positif n'a été recensé. De plus, entre le 15 et le 18 août 2011, 740 000 appâts vaccinaux ont été largués par avion au-dessus d'un territoire d'environ 7 125 km2. En tout, 42 municipalités de l'Estrie et 50 municipalités de la Montérégie ont été survolées. Du 22 au 31 août 2011, des équipes du MRNF ont parcouru un territoire de 5 100 km2 touchant 82 villes et villages dans 11 municipalités régionales de comté (MRC), comprenant les zones urbaines de la Rive-Sud. Elles ont effectué le plus grand épandage manuel depuis les six dernières années, laissant 132 000 appâts vaccinaux dans les habitats naturels des ratons laveurs, des moufettes et des renards. Ces lieux incluent notamment les boisés, les abords des cours d'eau et, à l'occasion, les poubelles. Au printemps, des épandages manuels avaient également été faits près de la frontière afin de fortifier la barrière vaccinale mise en place l'année précédente.

Toutefois, bien que ce soit la deuxième année consécutive sans cas de rage chez les ratons laveurs au Québec, le MRNF tient à rappeler que les citoyens doivent demeurer vigilants. En effet, la présence récurrente de cas de rage du raton laveur au sud de la frontière justifie toujours une haute surveillance et des interventions. Le gouvernement du Québec, en collaboration avec les instances américaines, s'engage à poursuivre la lutte contre cette maladie et souhaite que la population continue de participer activement à ses actions, notamment par le signalement d'animaux suspects.

Cette année, le comité interministériel est composé du ministère des Ressources naturelles et de la Faune, du ministère de la Santé et des Services sociaux, du ministère de la Sécurité publique, des directions de santé publique des agences de la santé et des services sociaux de l'Estrie, de Laval, de la Montérégie, de Montréal et de la Chaudière-Appalaches, du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, de Services Québec, de l'Agence canadienne d'inspection des aliments et de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal. Il a obtenu un appui extraordinaire de la part de la population, qu'il remercie chaleureusement. Une augmentation de plus de 30 % des signalements par les citoyens, une hausse de plus de 150 % des visites sur le site Internet de la rage du raton laveur et une augmentation des visites sur le nouveau site Internet portant sur la rage démontrent bien l'intérêt du public.

Rappelons que dès la découverte du premier cas de rage du raton laveur en juin 2006, le gouvernement du Québec a mis en œuvre un plan d'action énergique de lutte contre cette souche de la rage. Ce plan prévoyait notamment deux types d'interventions sur le terrain : des interventions de surveillance et de contrôle. Les premières ont pour but de découvrir rapidement tout nouveau cas de rage du raton laveur pour exercer un meilleur suivi de sa propagation. Les secondes tirent profit des renseignements obtenus par la surveillance pour déployer des moyens de contenir, de réduire et d'éliminer la rage du raton laveur.

Pour obtenir plus de détails sur la lutte contre la rage du raton laveur, consultez le site Internet www.rageduratonlaveur.gouv.qc.ca.

 

Retour à la page précédente