Prix Harfang des neiges

Le milieu de la faune au Québec est animé et soutenu largement par le travail de bénévoles passionnés. Ces derniers ne comptent pas le temps investi pour partager et transmettre leur passion. Leur dévouement contribue à perpétuer les activités de chasse, de pêche et de piégeage. Par ailleurs, un réseau important d’individus, d’organismes, d’entreprises, d’établissements d’enseignement et de recherche épaule le Ministère dans l’atteinte de sa mission de conservation, de gestion et de mise en valeur de la faune. Leur travail est indispensable et doit être mis en lumière. Par la remise des Prix Harfang des neiges, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs reconnaît officiellement l’implication de ces individus et de ces organisations.

Prix

Un certificat et une médaille de l’Assemblée nationale sont offerts aux lauréats.

Sélection des lauréats

Les candidatures ont été évaluées par un comité composé de quatre personnes :

  • une représentante de la Fondation de la faune du Québec;
  • une représentante de la Sépaq;
  • deux représentants du Ministère, dont le responsable des Prix Harfang des neiges.

Remise des prix

La cérémonie de remise des prix a eu lieu le 13 juin 2018 à l’Assemblée nationale.

Prix harfang des neiges 2018 – Catégorie Contribution des sciences à la faune
Lauréat : Explos-Nature

Explos-Nature: M. Martin Vaillancourt, président d’Explos-Nature, et M. Pascal Côté, directeur de l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac.

Fondé en 1993, l’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac (OOT) constitue le plus important volet de recherche d’Explos-Nature. L’OOT joue un rôle essentiel de sentinelle ornithologique de la forêt boréale à travers ses différents programmes de suivi migratoire menés sur la Côte-Nord. Les principaux projets de recherche se déroulent à l’automne aux dunes de Tadoussac, alors que la rive nord du Saint-Laurent se transforme en l’un des plus importants corridors de migration dans l’est du continent.

L’OOT effectue notamment du baguage d’oiseaux, des captures ainsi que des relevés visuels. Les données récoltées ont servi ou ont mené à la publication de plus d’une trentaine d’articles scientifiques et de chapitres de livres. Les travaux de l’OOT ont permis de mettre sur pied une importante base de données utilisée pour la recherche sur le suivi des populations aviaires, et qui sert également de bio-indicateur de l’état de l’environnement. L’OOT fait partie du Réseau canadien de surveillance des migrations, et ses données sont utilisées par plusieurs partenaires importants.

Prix harfang des neiges 2018 – Catégorie Innovation en région
Lauréat – M. Jean Gaudreault, enseignant à l’école secondaire Jean-Gauthier

M. Jean Gaudreault, enseignant à l’école secondaire Jean-Gauthier, à Alma, est lauréat dans la catégorie Innovation en région pour avoir conçu et mis sur pied le programme pédagogique « Ressources fauniques ». Unique au Québec, ce programme est offert aux élèves de la première à la cinquième année du secondaire de la Commission scolaire Lac-Saint-Jean-Est depuis 10 ans. Il permet à ces derniers de bouger et de se dépasser dans le cadre d’expériences concrètes dans la nature, ce qui contribue ainsi à prévenir le décrochage scolaire.

Leader dans son milieu, M. Gaudreault sait mettre en relation de nombreux partenaires fauniques dans la réalisation de ses projets, en plus d’inculquer aux élèves et aux autres enseignants impliqués dans le programme l’amour et le respect de la nature. Son action est comparée à une vague de fond qui transforme positivement et durablement les pratiques pédagogiques, de façon à faire de ses élèves des passionnés de la faune et de la flore.

Prix harfang des neiges 2018 – Catégorie Coup de cœur de la relève – individuel
Lauréat – M. Michel Duranseau, enseignant en formation professionnelle au centre de formation Harricana

M. Michel Duranseau enseigne dans le cadre du programme Protection et exploitation de territoires fauniques. Il est le lauréat dans la catégorie Coup de cœur pour la relève – individuel.

Trappeur depuis plus de 50 ans, M. Duranseau est moniteur et instructeur des formations sur le piégeage portant sur la gestion des animaux à fourrures depuis 1988 et sur la gestion des canidés depuis 1993. Soucieux d’assurer une relève, il organise chaque semaine une soirée de piégeage ouverte au grand public, afin de permettre aux piégeurs débutants d’améliorer leurs connaissances des techniques de piégeage et d’apprêtage des fourrures. M. Duranseau offre également ses services comme mentor dans le programme de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs. Il participe à de nombreuses activités de transfert de connaissances, comme la publication d’articles sur le piégeage et de nombreuses présentations au Salon provincial du trappeur. M. Duranseau a reçu le prix Pierre « Esprit » Radisson de la Fédération des trappeurs gestionnaires du Québec (FTGQ) en 2014.

Prix harfang des neiges 2018 – Catégorie Coup de cœur de la relève – groupe
Lauréat – Fondation pour la sauvegarde de la truite mouchetée (FSTM), représentée par M. David Craig, président

La Fondation pour la sauvegarde de la truite mouchetée (FSTM) est lauréate dans la catégorie Coup de cœur de la relève – groupe. Cet organisme sans but lucratif se distingue par la qualité de ses activités d’initiation à la pêche ainsi que ses outils pédagogiques qui visent à assurer une relève pour la pêche sportive au Québec.

Grâce à de nombreux partenariats et une équipe de bénévoles passionnés, la FTSM initie chaque année plus de 2 000 jeunes à la pêche par l’intermédiaire de happenings de pêche organisés dans les patros et les centres communautaires de Québec, de Lévis et de Montréal, d’activités Pêche en herbe, d’activités de pêche éducative et de pêche blanche ainsi que de camps d’été de pêche à la mouche.

La Fondation distribue par ailleurs des outils pédagogiques comme des jeux éducatifs et du matériel pédagogique conçu dans le cadre du programme scolaire O.P. Hercule et offre des circuits privés de géocache faunique dans plus de 350 écoles annuellement.

Prix harfang des neiges 2018 – Catégorie Bâtisseur
Lauréat : Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP)

L’UQROP: M. Guy Fitzgerald, président de l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP), et M. Réjean Duval, membre du conseil d’administration.

Autrefois, au Québec, un oiseau de proie trouvé blessé était euthanasié. Heureusement, depuis 1986, année de la création de l’Union québécoise de réhabilitation des oiseaux de proie (UQROP), les oiseaux trouvés sont maintenant récupérés, soignés et réhabilités afin de pouvoir être relâchés dans leur milieu naturel. C’est donc plus de 10 000 individus appartenant aux 27 espèces d’oiseaux de proie du Québec qui ont été recueillis au cours des années, dont plus de 4 200 ont été remis en liberté. En s’occupant ainsi des oiseaux de proie, l’UQROP favorise la survie des espèces dont le statut de certaines est vulnérable.

L’UQROP a également un rôle d’éducation. En effet, grâce à son programme « Chouette à voir », le public peut observer dans des volières des oiseaux ambassadeurs et des oiseaux réhabilités prêts à être remis en liberté. Une équipe d’animateurs visite également les écoles, les bibliothèques, les parcs et les activités publiques afin de faire connaître les oiseaux de proie.

Les personnes honorées, accompagnées de M. Luc Blanchette, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs : Mario Lacasse, Gisèle Pétrin-Bahl, Jocelyne Lyrette, Raymond Leclerc, Simon Lemay et Frédéric Masse.
Absents de la photo : Hubert Gauvreau, Bernard Chamberland, Michel Adams, André Poulin, Alain Bisson et Serge LeRoy-Audy.