MFFP - Pêche sportive au Québec - Méthodes de pêche
Lien vers page d'accueil, Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
Pêche sportive au Québec (incluant la pêche au saumon)
Saison 2018-2020

 

 

 

 

 

 

Méthodes de pêche

La pêche sportive se pratique généralement à la ligne. Il est cependant permis d’utiliser l'arc, l'arbalète, ou le harpon en nageant, à certains endroits et pour certaines espèces (voir ci-après la section Pêche à l'arc, à l'arbalète et au harpon en nageant). Il est également permis d’utiliser le carrelet, la bourolle, le harpon, la lance ou l’épuisette à certaines conditions (voir ci-après les sections Pêche de poissons appâts, ainsi que Pêche à l’éperlan et Pêche au corégone).

Note : Sauf pour pêcher les mollusques et les crustacés, toute autre méthode de pêche est interdite à la pêche sportive (voir ci-après la section Pêche aux mollusques et aux crustacés).

Pêche à la ligne

Pour la pêche à la ligne, la ligne peut être équipée de leurres artificiels, d'hameçons ou de mouches, appâtés ou non. Un hameçon peut être simple ou multiple. Un leurre artificiel ou une mouche compte pour un hameçon. La ligne ne doit pas avoir plus de trois hameçons. Des conditions particulières s'appliquent dans les cas suivants :

Le pêcheur doit utiliser une seule ligne à la fois et la garder sous sa surveillance constante et immédiate. De plus, la possession d'un engin de pêche est strictement interdite sur un plan d'eau où l'usage de cet engin est interdit, ou à moins de 100 mètres d'un tel plan d'eau. Certaines exceptions s'appliquent (voir ci-après la section « Endroits réservés à la pêche à la mouche »). Pour la pêche d'hiver, le nombre de lignes autorisées diffère (voir ci-après la section « Nombre de lignes autorisées l'hiver »).

Endroits réservés à la pêche à la mouche

Certains plans d'eau, généralement situés dans les zecs, sont réservés à la pêche à la mouche. Ces plans d'eau sont identifiés comme tels au poste d'enregistrement ou près du lieu de pêche.

Dans ces cas, pour la pêche à la mouche, on doit respecter les règles suivantes :

-
Page 1
Publication Pêche sportive au Québec 2018-2020 (incluant la pêche au saumon)

Endroits réservés à la pêche à la mouche - Rivière à saumon

Dans la plupart des rivières à saumon mentionnées dans cette publication, seule la pêche à la mouche est autorisée. Les conditions précédentes relatives aux endroits réservés à la pêche à la mouche s'appliquent donc également dans ces cas.

À ces endroits, durant une période de pêche au saumon, on doit utiliser une seule mouche totalisant un maximum de deux pointes pour la pêche de toute espèce. En dehors de cette période, on peut utiliser jusqu'à deux mouches artificielles totalisant un maximum de trois pointes si la pêche des espèces autres que le saumon est autorisée.

Lorsqu'elle est autorisée, la pêche à la ligne dans une rivière à saumon peut s'effectuer aux conditions prévues à la section « Pêche à la ligne ».

D'autres conditions particulières relatives à la taille des hameçons ou à l'usage du ver comme appât s'appliquent dans certains secteurs de rivières à saumon. Pour plus de détails sur ces conditions particulières, le pêcheur peut consulter le moteur de recherche accessible sur le site Web du Ministère.

Nombre d'hameçons et nombre de pointes

Le tableau suivant résume l'information relative au nombre maximal d'hameçons et de pointes autorisés :

Lorsque tout genre de pêche à la ligne est permis :

Endroit et/ou période visé :

Nombre maximal d'hameçons ou de leurres artificiels

Nombre maximal de pointes que peut comporter l'hameçon ou la combinaison d'hameçons

Tous les plans d'eau, à l'exception de ce qui suit :

3

illimité

Dans la zone 25 et dans la partie du lac Saint-François située à l'ouest d'une ligne tirée à partir de la pointe Beaudette sur la rive nord à la pointe Saint-Louis sur la rive sud (zone 8)

4

illimité

Dans la zone 21, pour la pêche à l'éperlan 

illimité

illimité

Dans une rivière à saumon lorsque la pêche au saumon est permise 

1

2

Dans une rivière à saumon lorsque la pêche au saumon est interdite 

3

3

-
Page 2
Publication Pêche sportive au Québec 2018-2020 (incluant la pêche au saumon)

Lorsque seule la pêche à la mouche est permise :

Endroit et/ou période visé :

Nombre maximal de mouches artificielles

Nombre maximal de pointes que peut comporter l'hameçon ou la combinaison d'hameçons

Dans les plans d'eau réservés à la pêche à la mouche (ailleurs que dans une rivière à saumon)

2

3

Dans une rivière à saumon lorsque la pêche au saumon est permise 

1

2

Dans une rivière à saumon lorsque la pêche au saumon est interdite 

2

3


La figure suivante présente la taille maximale (distance entre la pointe et la hampe de l'hameçon) des mouches artificielles en fonction du nombre de pointe.

Note : Il n’y a pas de restriction quant à la longueur de la hampe.

Nombre de lignes autorisées l’hiver

Pour la pêche d'hiver, il est permis, selon les zones, d'utiliser jusqu'à cinq ou dix lignes au cours des périodes mentionnées dans le tableau suivant. Les lignes utilisées doivent être sous la surveillance constante du pêcheur. De plus, lorsqu'une ou des personnes pêchent en vertu du permis du titulaire d'un permis de pêche sportive (voir la section « Permis de pêche »), le nombre de lignes utilisées par le groupe ne peut dépasser le nombre de lignes autorisées au titulaire. Dans ce cas, la quantité totale de poissons pris et gardés par jour ne doit pas dépasser la quantité autorisée au titulaire du permis.

Il est à noter que les dates mentionnées dans le tableau ci-dessous ne sont pas des périodes de pêche. Pour connaître les périodes de pêche applicables dans les zones, veuillez consulter la section « Périodes de pêche et limites de prise » dans le site Web du Ministère ou contacter son service à la clientèle. Les limites de prise et de possession prévues s'appliquent.

Zones
Nombre de lignes autorisées l’hiver
1 à 6a, 9 à 11, 15, 21b et 25c à 27d 5 lignes, du 20 décembre au 31 mars
7, 8e 10 lignes, du 20 décembre au 31 mars
12, 13f, 14, 18, 19 sud, 20, 28 et 29 5 lignes, du 1er décembre au 15 avril
16, 17 5 lignes, du 1er décembre au 26 avril en 2018, au 25 avril en 2019 et au 23 avril en 2020
22 à 24
5 lignes, du 1er décembre au 30 avril

a) Cinq lignes sont autorisées dans le lac Memphrémagog (zone 6), du 20 décembre au 31 mars, si la pêche se pratique à travers la glace. En d'autres circonstances, la pêche ne peut se pratiquer qu'avec une seule ligne.

b) La période s'étend du 1er décembre au 15 avril pour les eaux de la zone 21 situées à l'est de la rivière Saguenay et en deçà de 1 kilomètre des zones 18, 19 et 20 et des îles et îlots situés dans ces zones.

c) Deux lignes seulement sont autorisées dans le lac Témiscamingue (zone 25).

d) Dix lignes sont autorisées dans la rivière Sainte-Anne (zone 27), entre le côté situé en amont du pont de la route 363, à Saint-Casimir, et le côté situé en aval du pont de la route 138 à La Pérade.

e) Cinq lignes seulement sont autorisées dans la partie du lac Saint-François (zone 8) située à l'ouest d'une ligne tirée à partir de la pointe Beaudette sur la rive nord à la pointe Saint-Louis sur la rive sud.

f) Deux lignes seulement sont autorisées dans les lacs Clarice et Raven (zone 13).

-
Page 3
Publication Pêche sportive au Québec 2018-2020 (incluant la pêche au saumon)

Pêche à l’arc, à l’arbalète ou au harpon en nageant

Dans la plupart des zones, la pêche au moyen d'un arc ou d'une arbalète est permise. Il est également permis d'utiliser un harpon en nageant (en apnée ou en plongée avec ou sans scaphandre).

Ces engins sont cependant interdits pour la pêche du saumon, du bar rayé, de la ouananiche, des maskinongés, des touladis et des esturgeons. L'arc, l'arbalète et le harpon sont également interdits pour la pêche de toute espèce de poisson aux endroits suivants :

Sauf exception, il est aussi interdit de pêcher les dorés à l'arc, à l'arbalète et au harpon en nageant dans les zones 3 à 16 et 26 à 28.

La pêche au bar rayé à l'arc, à l'arbalète et au harpon en nageant est également interdite dans toutes les zones.

Pêche à la lance et au harpon

L'usage d'une lance ou d'un harpon est permis pour pêcher l'anguille d'Amérique dans les eaux des Îles-de-la-Madeleine, et ce, toute l'année.

Pêche de poissons appâts

Dans les zones et durant les périodes où l'utilisation du poisson appât est permise, le titulaire d'un permis de pêche sportive peut utiliser, pour la capture des poissons appâts, un carrelet ou au plus trois bourolles, sauf dans les zones 17 et 22 à 24 ainsi que dans les plans d'eau réservés à la pêche à la mouche. Le titulaire doit inscrire son nom, son adresse et son numéro de permis sur les bourolles laissées sans surveillance immédiate. Lorsqu'une ou des personnes pêchent en vertu du permis d'une autre personne, le nombre d'engins utilisés par le groupe ne doit pas dépasser celui qui est autorisé au titulaire.

Pêche aux corégones

À certains endroits, des conditions particulières de pêche s'appliquent à la pêche aux corégones. Le titulaire d'un permis de pêche sportive peut pêcher les corégones à l'épuisette ou au carrelet aux conditions suivantes :

Pêche à l'éperlan

Des conditions particulières s'appliquent à la pêche à l'éperlan à certains endroits. Le carrelet et l'épuisette sont permis aux conditions mentionnées ci-dessous. Il est à noter que dans une partie de rivière à saumon où la pêche à l'éperlan est autorisée, on peut pêcher cette espèce la nuit, du 1er décembre au 26 avril en 2018, au 25 avril en 2019 et au 23 avril en 2020.

Le résident sans permis ou le non-résident titulaire d'un permis de pêche sportive peut pêcher jusqu'à 120 éperlans par jour* à l'épuisette ou au carrelet, du 1er avril au 31 mai, dans la zone 21, sauf :

Le titulaire d'un permis de pêche sportive peut pêcher, à l'épuisette ou au carrelet, jusqu'à 120 éperlans par jour* :

-
Page 4
Publication Pêche sportive au Québec 2018-2020 (incluant la pêche au saumon)

Le titulaire d'un permis de pêche sportive peut pêcher, à l'épuisette ou au carrelet, jusqu'à 500 éperlans par jour* :

* Pour connaître la limite de possession autorisée, voir la section « Limite de possession ».

Pêche à la lotte en vertu du permis de pêche à la lotte au lac Saint-Jean

Des conditions particulières s'appliquent à la pêche à la lotte dans les eaux du lac Saint-Jean encerclées par les routes 169, 170 et 373, excluant les parties de la Grande Décharge (en aval du barrage de l’Isle Maligne et des structures de rétention du lac Saint-Jean) et de la rivière Petite Décharge (la partie comprise entre son embouchure dans le Saguenay et les structures de rétention du lac Saint-Jean). À cet endroit, le titulaire d'un permis de pêche à la lotte peut pêcher cette espèce du 20 décembre au 31 mars, sans limite de prise, au moyen de deux lignes dormantes garnies d'au plus dix hameçons chacune, le tout reposant au fond de façon continue. De plus, il doit fixer sur les bornes de repère de chacune des lignes dormantes utilisées une étiquette délivrée avec le permis.

Pêche aux mollusques et aux crustacés

La pêche aux mollusques d'eau douce, sauf aux moules zébrées et quaggas, est interdite. La pêche aux crustacés d'eau douce est permise à la main, à l'épuisette, à la bourolle, au carrelet ou par d'autres moyens usuels, sans limite de prise, pendant les périodes de pêche prévues pour les « Autres espèces », sauf dans les zones 17 et 22 à 24, où seule la pêche à la ligne est permise pour toutes les espèces.

Voir également