MFFP - Pêche sportive au Québec - Remise à l'eau du poisson
Lien vers page d'accueil, Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs
Pêche sportive au Québec (incluant la pêche au saumon)
Saison 2018-2020

 

 

 

 

 

 

Remise à l’eau du poisson

Toute personne doit rejeter immédiatement, mort ou vivant, dans les eaux où elle l'a pris, en évitant de le blesser inutilement s'il est toujours vivant, tout poisson :

* Il est interdit de pêcher en vue de capturer volontairement une espèce de poisson pendant une période où la pêche de cette espèce est interdite.

Pour certains plans d'eau, il est interdit de prendre et de garder les chevaliers et les meuniers. Toutefois, la carpe, souvent confondue avec ces deux espèces, peut être gardée. Le pêcheur doit alors être en mesure d'identifier ses captures. Afin d'éviter toute confusion lors de l'identification de ces espèces, consultez la documentation sur le site Web du Ministère.

Le pêcheur peut également remettre à l'eau, vivant, le poisson qu'il vient de prendre et qu'il est en droit de garder. Il doit le faire en ayant soin de le blesser le moins possible. Dans le cas du saumon atlantique, une limite de remise à l’eau quotidienne généralement de trois peut s’appliquer. D’ailleurs, dans une perspective de conservation et d'esprit sportif, le Ministère, la Fédération québécoise pour le saumon atlantique et la Fédération des gestionnaires de rivières à saumon du Québec invitent toujours les pêcheurs à se limiter à trois remises à l'eau par jour.

Dans tous les cas, pour donner toutes les chances au poisson de survivre, on doit s'en tenir à la méthode décrite à la section « Saines pratiques de la remise à l'eau ».

-
Page 1
Publication Pêche sportive au Québec 2018-2020 (incluant la pêche au saumon)