Nouvelles publications

La Direction de la recherche forestière du MFFP vous informe des publications parues
depuis février 2014. Nous espérons que ces publications répondent à vos intérêts.

         
  Mémoire de recherche forestière n˚172
Effets réels quinquennaux des coupes de jardinage par trouées et des coupes de jardinage avec régénération par parquets pratiquées de 2000 à 2005 en forêt feuillue et mixte
 
  par Marilou Beaudet, Steve Bédard, Marie-Claude Lambert et Jocelyn Hamel  

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs a comme mandat de s’assurer de la gestion durable des forêts publiques québécoises. À cette fin, il conçoit et expérimente des traitements sylvicoles qui s’appuient sur l’autécologie des essences et qui s’inspirent de la dynamique naturelle des forêts de feuillus. Ces travaux servent notamment à définir les hypothèses de rendement pour déterminer la possibilité forestière ainsi que les modalités d’application des traitements sylvicoles. Pour répondre à ces objectifs, la Direction de la recherche forestière a un projet de mesure des effets réels des coupes de jardinage par trouées et des coupes de jardinage avec régénération par parquets. Ce mémoire de recherche forestière présente les résultats des 5 premières années de suivi du dispositif de mesure des effets réels de ces deux traitements sylvicoles, tels qu’ils ont été appliqués de 2000 à 2005 dans les peuplements feuillus et mixtes de plusieurs régions du Québec méridional.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Beaudet-Marilou/Memoire172.pdf

 
     
         
  Mémoire de recherche forestière n˚173
Effets anticipés des changements climatiques sur l'habitat
des espèces arborescentes au Québec
 
  par Catherine Périé, S. De Blois, Marie-Claude Lambert et N. Casajus  

Dans le cadre de la mesure 24 du Plan d’Action du Québec sur les changements climatiques 2006-2012, la Direction de la recherche forestière a entrepris des travaux scientifiques dont l’objectif est d’évaluer la vulnérabilité des forêts aux changements climatiques, afin de proposer des mesures d’adaptation qui s’inscrivent dans l’aménagement forestier durable. La forêt du Québec, de par sa position septentrionale, pourrait être l’un des écosystèmes les plus touchés par les changements globaux. En effet, de nouvelles espèces pourraient y trouver refuge tandis que d’autres, déjà présentes, seront localement défavorisées par les nouvelles conditions climatiques, essentiellement dans la partie la plus méridionale de leur aire de répartition actuelle. Les résultats de ce mémoire anticipent l’effet des changements climatiques sur l’habitat futur (horizon 2100) des espèces arborescentes de la forêt aménagée du Québec. Ces nouvelles connaissances pourront aider les aménagistes à choisir les espèces à favoriser dans le paysage ou à planter dans un contexte de changements climatiques.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Perie-Catherine/Memoire173.pdf

 
     
         
  Note de recherche forestière n˚139
Équation de défilement pour le pin gris en peuplement naturel au Québec
 
  par R. Schneider, M. Fortin et Jean-Pierre Saucier  

Les équations de défilement servent à prédire le diamètre du fût à partir de données d’inventaire telles que la hauteur totale et le diamètre à hauteur de poitrine de l’arbre. Il est alors possible d’estimer le volume d’une bille n’importe où le long du fût, et de combiner ces prédictions avec un modèle de débitage et de transformation pour quantifier les différents produits forestiers. De telles équations sont disponibles pour plusieurs essences commerciales du Québec (Schneider et al. 2013), mais pas encore pour le pin gris (Pinus banksiana Lamb.). Cette note de recherche applique donc les méthodes établies par Schneider et al. (2013) au pin gris. Au total, trois modèles ont été étalonnés, qui intègrent des variables à l’échelle de l’arbre, du peuplement, ou les deux en combinaison. Le modèle complet, qui combine les variables à l’échelle de l’arbre et du peuplement, présente les meilleures statistiques d’ajustement. Ses paramètres montrent que le défilement du pin gris est plus important dans le sous-domaine bioclimatique de la pessière à mousses de l’Ouest et dans la végétation potentielle de la pessière noire à lichens.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/
Divers/Note139.pdf

 
     
         
  Note de recherche forestière n˚140
Modèles de croissance internodale pour l'épinette blanche au Québec
 
  par Daniel Mailly  

L’objet de cette étude était de mettre au point des modèles de croissance internodale variable pour l’épinette blanche (Picea glauca [Moench] Voss) au Québec. Ces modèles sont très utiles en foresterie, car ils permettent d’estimer avec précision l’indice de qualité de station (IQS) des jeunes peuplements forestiers. La mise au point de ces modèles s’est avérée nécessaire en raison de la valeur commerciale de cette essence et du fait qu’ils peuvent servir d’intrants à des prescriptions sylvicoles et aux calculs de la possibilité forestière impliquant de jeunes peuplements. Au total, 56 placettes d’analyse de tiges ont été utilisées pour l’ajustement des modèles. En tout, 50 modèles de croissance internodale variable, pour des âges allant de 1 à 50 ans (âge pris à une hauteur de 1,0 m ou 1,3 m), ont été ajustés selon l’approche méthodologique mise au point par Nigh (1997a). Les valeurs de racine carrée de l’erreur quadratique moyenne indiquent que les modèles de croissance internodale pour l’épinette blanche sont relativement précis. La précision obtenue se compare très bien à celle de modèles similaires ajustés pour l’épinette blanche du nord-est de la Colombie-Britannique. Une validation provisoire a également démontré que les modèles sont non biaisés, et que l’erreur d’estimation moyenne de l’IQS était relativement faible et n’entraînait pas de répercussions pratiques sur le terrain.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Mailly-Daniel/Note140.pdf

 
     
         
  Avis de recherche forestière n˚52
Le nerprun bourdaine : un envahisseur exotique qui menace l'établissement des plantations
 
  par François Hébert et Nelson Thiffault  

Le nerprun bourdaine (Rhamnus frangula ou Frangula alnus) est un arbuste exotique envahissant, bien connu dans l’est des États-Unis depuis quelques décennies. Par ses effets documentés sur la flore et les sols, il menace la biodiversité des écosystèmes forestiers. De plus en plus, le nerprun pose aussi des problèmes aux sylviculteurs du sud du Québec, notamment dans les jeunes plantations. Sa croissance très vigoureuse en pleine lumière, pouvant atteindre 2m par année, en fait une espèce concurrente particulièrement agressive.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Hebert-Francois/Avis52.pdf

 
     
         
  Avis de recherche forestière n˚53
Quand faut-il dégager les plants de fortes dimensions?
 
  par Nelson Thiffault, François Hébert, Lise Charette et Robert Jobidon  

En 2001, le gouvernement du Québec a mis fin à l’utilisation de phytocides chimiques dans les forêts québécoises. Ce choix demeure unique en Amérique du Nord. Des travaux visent à mettre au point des solutions de remplacement à l’usage des phytocides, afin de garantir l’établissement et la croissance des plantations. L’objectif de cette étude était de déterminer le moment opportun pour procéder au dégagement mécanique de plants de fortes dimensions, en fonction des caractéristiques des stations. Elle démontre que la prescription des travaux de dégagement mécanique doit tenir compte du domaine bioclimatique et du type de végétation concurrente sur les stations. Dans certains cas, il existe une fenêtre de quelques années pour procéder au dégagement, sans conséquence importante sur la croissance des plants. Ces connaissances permettront d’optimiser les travaux de dégagement en plantations résineuses.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Thiffault-Nelson/Avis53.pdf

 
     
         
  Avis de recherche forestière n˚54
Effet du chaulage des érablières sur la salamandre cendrée
 
  par Jean-David Moore  

Le chaulage, l’ajout de fertilisants à base de calcium, est un traitement de plus en plus utilisé au Québec et dans certains États américains afin de revitaliser les érablières dépérissantes. La salamandre cendrée est une espèce abondante dans les forêts du sud du Québec et dans le nord-est de l’Amérique du Nord, notamment les érablières. Elle est particulièrement sensible aux perturbations de son habitat. Une recherche effectuée à la Direction de la recherche forestière (DRF) a examiné les effets directs et à court terme du chaulage sur cette espèce.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Moore-Jean-David/Avis54.pdf

 
     
         
  Avis de recherche forestière n˚55
La sylviculture raisonnée enfin accessible à tous
 
  par Catherine Larouche, Patricia Raymond, François Guillemette et Jean-Pierre Saucier  

La sylviculture nous pose de grands défis : elle doit être adaptée à une multitude d’enjeux et d’objectifs de plus en plus complexes et qui connaissent une évolution fulgurante. Les professionnels de la forêt se doivent de s’en tenir informés. Dans ce contexte, le tome 2 du Guide sylvicole du Québec — Les concepts et l’application de la sylviculture propose une synthèse des connaissances scientifiques et pratiques de la sylviculture adaptée aux forêts québécoises. Ce livre présente, en plus des concepts de base, tous les traitements sylvicoles, de leurs objectifs jusqu’à leur application pour chaque grand type de couvert.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Larouche-Catherine/Avis55.pdf

 
     
         
  Guide
Application des modèles de croissance internodale variable au Québec
 
  par Daniel Mailly  

Les modèles de croissance internodale variable sont très utiles en foresterie, car ils permettent d’estimer avec précision l’indice de qualité de station (IQS) des jeunes peuplements forestiers. Depuis peu, ils sont disponibles au Québec pour quatre essences commerciales : l’épinette blanche, l’épinette noire, le sapin baumier et le pin gris. Ce guide fournit des informations pratiques relatives à l’application de la méthode sur le terrain et à l’utilisation de ces modèles pour estimer l’IQS. Des exemples concrets sont également fournis afin d’aider au calcul de l’IQS internodal à partir des données terrain et d’équations ou de tableaux prévisionnels. Avec ces informations en main, l’aménagiste forestier sera en mesure d’évaluer avec précision l’IQS des peuplements forestiers âgés de 50 ans et moins.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Mailly-Daniel/Guide-application-2014.pdf

 
     
         
  Avis technique SGRE-7
Détermination du nombre de milliers de semences au kilogramme au Centre de semences forestières de Berthier : évaluation de la précision de la méthode utilisée
 
  par Fabienne Colas et Isabelle Auger  

En 2012, en réponse à l’enquête de satisfaction du Centre de semences forestières de Berthier (CSFB), certains pépiniéristes ont évoqué un manque de graines pour atteindre les objectifs de production. Ils soupçonnaient un manque de précision de la valeur du nombre de milliers de semences au kg (ks/kg). Une analyse exhaustive de la précision de la méthode utilisée pour la détermination du ks/kg a été réalisée par la Direction de la recherche forestière. Cette étude permet de conclure que la méthode utilisée au CSFB est fiable, et qu’elle doit donc être maintenue dans sa forme actuelle.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Colas-Fabienne/Avis-technique-SGRE-7.pdf

 
     
         
  Avis technique SGRE-9
Contrôle du séchage des graines après leur stratification au Centre de semences forestières de Berthier : implantation d'une nouvelle méthode par pesées
 
  par Fabienne Colas  

La stratification est un traitement par le froid humide qui permet de lever la dormance des graines et d’uniformiser la vitesse de germination. Le Centre de semences forestières de Berthier (CSFB) livre les graines de nombreuses essences stratifiées. Pour faciliter la conservation des graines stratifiées durant leur transport vers les pépinières et jusqu’à l’ensemencement, le CSFB réduit leur teneur en eau par séchage. L’objet de cet avis technique est de décrire une nouvelle méthode simple pour effectuer le contrôle du séchage des graines après stratification, qui consiste à effectuer des pesées à différentes étapes du processus.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Colas-Fabienne/Avis-technique-SGRE-9.pdf

 
     
         
  Rapport
Projet d'agrandissement du parc national de la Pointe-Taillon -
Inventaire floristique des nouveaux territoires
 
  par Norman Dignard  

Le projet d’agrandissement du parc national de la Pointe-Taillon vise à ajouter au territoire actuel un groupe d’îles et des portions de rives situées dans le secteur de la Petite Décharge et de la Grande Décharge, près d’Alma au lac Saint-Jean. Dans ce contexte, la Sépaq a mandaté le botaniste de l'Herbier du Québec pour documenter la flore vasculaire d’une partie significative des îles et des rives, dans le but d’identifier les éléments d’intérêt en vue d’élaborer un zonage préliminaire applicable au nouveau territoire du parc. Quatre cent vingt-deux taxons de plantes vasculaires ont été recensés, appartenant à 86 familles. Les espèces indigènes représentent 88% de la flore. Le nombre d’espèces introduites est beaucoup plus faible sur les îles (16) que sur la terre ferme (49), ce qui témoigne de leur intégrité écologique. Cinq espèces susceptibles d’être désignées menacées et vulnérables sont présentes dans les secteurs situés sur la terre ferme (Arethusa bulbosa, Calypso bulbosa, Cypripedium reginae, Galearis rotundifolia et Hudsonia tomentosa). Les îles abritent deux espèces considérées comme des reliques de la transgression marine postglaciaire (Ammophila breviligulata et Lathyrus japonicus). D’autres espèces atteignent sur ces îles la limite nord de leur répartition au Québec.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Dignard-Norman/Agrandissement-parc-national-Pointe-Taillon.pdf

 
     
         
  Rapport
Rapport du Comité sur l'impact des modalités opérationnelles des traitements
en forêt feuillue (CIMOTFF)
 
  par Jean-Pierre Saucier, François Guillemette, P. Gauthier, J. Gravel, F. Labbé, S. Meunier et N. Vachon  

Des modalités particulières de traitements sylvicoles, qualifiées de traitements alternatifs, ont été autorisées temporairement depuis quelques années en forêt feuillue. Le Comité sur l'impact des modalités opérationnelles des traitements en forêt feuillue a été chargé d’en évaluer les effets sur la durabilité des forêts. Une analyse à l’échelle de l’arbre a montré que les maturités technique (bois d’œuvre) et financière de l’érable à sucre et du bouleau jaune étaient atteintes à un diamètre d’environ 46 à 50 cm, selon la situation. Des simulations de la croissance des peuplements soumis à diverses modalités de coupes partielles ont démontré que l’atteinte de la durabilité passait notamment par la conservation d’un nombre suffisant de perches d’essences désirées et de petits et moyens bois (24 à 44 cm) de qualité. Dix recommandations ont été formulées, notamment pour intégrer ces nouvelles connaissances dans le processus diagnostique et pour souligner l’importance des contrôles et des suivis.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Guillemette-Francois/Rapport-Annexes-CIMOTFF.zip

 
     
         
 

Articles scientifiques

 
         
 

Ces articles sont publiés dans diverses revues scientifiques par des chercheurs de la DRF (nom en caractères gras), ou encore en collaboration avec ceux-ci. Vous pouvez obtenir l’un ou l’autre de ces articles en adressant une demande écrite à l’adresse électronique suivante: recherche.forestiere@mffp.gouv.qc.ca.

 
     
  Écologie forestière  

Bouchard, M. et I. Auger, 2014. Influence of environmental factors and spatio-temporal covariates during the initial development of a spruce budworm outbreak. Landsc. Ecol. 29(1): 111‑126.

Cet article contient une analyse du développement de l’épidémie de tordeuse des bourgeons de l’épinette qui s'intensifie dans la province de Québec depuis près d’une dizaine d’années. Les résultats indiquent que les épicentres tendent à être concentrés dans les zones de faible altitude, et que l’expansion des défoliations à partir des épicentres est influencée par la composition forestière et le climat.

Boucher, Y., P. Grondin et I. Auger, 2014. Land use history (1840-2005) and physiography as determinants of southern boreal forests. Landsc. Ecol. 29(3): 437‑450.

Cette étude a permis de reconstituer comment l'historique d'utilisation des terres depuis le début du XIXe siècle (colonisation, coupe forestière), les feux et le milieu physique (altitude, drainage) ont influencé la structure et la composition de la végétation de la forêt boréale méridionale. Les activités de colonisation ont généré des feux sur de vastes territoires dans les zones à basse altitude. En réponse à ces feux, le peuplier faux-tremble a envahi une grande portion des forêts à basse altitude. Les coupes forestières n'ont pas été une variable importante expliquant la composition de la végétation actuelle. L'historique des coupes a plutôt généré un paysage dominé par les jeunes forêts. Dans les forêts à haute altitude, le sapin baumier est l'espèce dominante en raison de la faible influence des feux. En conclusion, les activités anthropiques (colonisation et coupe forestière) et le gradient altitudinal ont eu des conséquences importantes sur la structure et la composition de la végétation. Ces nouvelles connaissances ont été acquises dans le contexte de la mise en œuvre de l’aménagement écosystémique.

Fourrier, A., D. Pothier et M. Bouchard, 2013. A comparative study of long-term stand growth in eastern Canadian boreal forest: Fire versus clear-cut. For. Ecol. Manage. 310: 10-18.
Grondin, P., S. Gauthier, D. Borcard, Y. Bergeron et J. Noël, 2014. A new approach to ecological land classification for the Canadian boreal forest that integrates disturbances. Landsc. Ecol. 29(1): 1‑16.

Cet article porte sur le territoire compris entre le lac Saint-Jean et l’Abitibi, qui appartient aux sous-domaines bioclimatiques de la sapinière à bouleau blanc de l’Ouest et de la pessière à mousses de l’Ouest. Le territoire a été étudié dans le but de délimiter des portions relativement homogènes au regard de la végétation et de quatre familles de variables explicatives, soit le climat, le milieu physique, les perturbations naturelles et les perturbations humaines. On y démontre que les changements de végétation caractérisant les gradients écologiques (latitudinal et longitudinal) sont dus à l’intégration de l’ensemble des familles de variables explicatives.

Lachance, É., D. Pothier et M. Bouchard, 2013. Forest structure and understory plant communities inside and outside tree retention groups in boreal forests. Ecoscience 20(3): 252‑263.
Messaoud, Y., H. Asselin, Y. Bergeron et P. Grondin, 2014. Competitive advantage of black spruce over balsam fir in coniferous boreal forests of eastern north America revealed by site index. For. Sci. 60(1): 57‑62.
Terrail, R., D. Arseneault, M.-J. Fortin, S. Dupuis et Y. Boucher, 2013. An early forest inventory indicates high accuracy of forest composition data in pre-settlement land survey records. J. Veg. Sci. doi: 10.1111/jvs.12142.
     
  Écosystèmes et environnement  
D'Orangeville, L., B. Côté, D. Houle et H. Morin, 2013. The effects of throughfall exclusion on xylogenisis of balsam fir. Tree Physiol. doi: 10.1093/treephys/tpt027.
D'Orangeville, L., B. Côté, D. Houle et J. Whalen, 2013. Reduced mineralizable carbon in a boreal forest soil after three years of artificial warming. Can. J. Soil Sci. 93: 567‑572.
Duchesne, L. et D. Houle, 2014. Interannual and spatial variability of maple syrup yield as related to climatic factors. PeerJ Doi: 10.7717/peerj.428

Les chercheurs ont étudié les principaux facteurs climatiques qui influencent la variabilité interrégionale et interannuelle du rendement à l’entaille de la production de sirop d’érable en Amérique du Nord au cours de la période 2001 à 2012. Les conditions optimales pour la production de sirop d'érable semblent être restreintes, au nord, par les conditions climatiques moins favorables au cours de la saison de croissance, et dans le sud, par des hivers plus chauds et des printemps plus hâtifs. Ces résultats portent à croire que les changements climatiques pourraient favoriser la production de sirop d'érable au nord, mais qu’ils seraient plus susceptibles d’avoir des effets néfastes dans les régions du sud.

Houle, D., C. Marty, L. Duchesne et C. Gagnon, 2014. Humus layer is the main locus of secondary SO4 production in boreal forests. Geochim. Cosmochim. Acta 126: 18‑29.

Afin d’identifier la source du soufre (S) exporté des bassins versants, les isotopes de l’oxygène et du soufre ont été analysés dans le sulfate des précipitations, des solutions de sol et des cours d'eau de deux forêts boréales. Les résultats indiquent que la vaste majorité du S quittant les bassins a interagi avec les réservoirs de S organique présents dans la canopée et l’humus, alors que les sols minéraux avaient un rôle marginal. Mieux comprendre la réactivité des réservoirs de S dans les sols permettra de mieux comprendre la réponse de ceux-ci aux changements globaux.

Houle, D., J.-D. Moore, R. Ouimet et C. Marty, 2014. Tree species partition N uptake by soil depth in boreal forests. Ecology 95(5): 1127‑1133.

L’étude de l’abondance naturelle de l’isotope stable de l’azote (15N) ainsi qu’une expérience de traçage ont permis de montrer que le pin gris et l’épinette noire prélevaient l'azote (N) à différentes profondeurs dans le sol. Des mécanismes complémentaires d'acquisition de N pourraient faciliter la coexistence de ces deux espèces dans des milieux faibles en N, et ainsi, contribuer à la relation positive récemment révélée entre la biodiversité et la productivité de la forêt boréale.

Lupi, C., H. Morin, A. Deslauriers, S. Rossi et D. Houle, 2013. Role of soil nitrogen for the conifers of the boreal forest: A critical review. Int. J. Plant Soil Sci. 2(2): 155‑189.
Moore, J.-D., 2014. Short-term effect of forest liming on eastern red-backed salamander (Plethodon cinereus). For. Ecol. Manage. 318: 270‑273.

Cette étude montre que le chaulage n’a pas d’effet direct à court terme sur la salamandre cendrée, une espèce abondante dans les forêts du sud du Québec et dans le nord-est de l’Amérique du Nord, notamment les érablières. De plus, il est peu probable que l’espèce soit affectée à long terme par le chaulage, étant donné sa tolérance à une vaste gamme de pH.

Moore, J.-D. et R. Ouimet, 2014. Effects of two types of Ca fertilizer on sugar maple nutrition, vigor and growth after 7 years. For. Ecol. Manage. 320: 1‑5.

Deux amendements en calcium (CaCO3, CaSO4) contenant peu de magnésium ont été appliqués à des érables à sucre. Une amélioration de la vitalité des arbres a été observée, mais elle était de beaucoup plus faible intensité que lors de l’utilisation de la chaux dolomitique (CaMg(CO3)2, 12% Mg) et du CaCO3 dans d’autres expériences à proximité. La nutrition en magnésium ne semble donc pas limitante pour l’érable dans cet écosystème. De meilleures conditions de croissance du site d’étude pourraient expliquer ce phénomène.

Rossi, S., A. Bordeleau, H. Morin et D. Houle, 2013. The effects of N-enriched rain and warmer soil on the ectomycorrhizae of black spruce remain inconclusive in the short term. Ann. For. Sci. 70(8): 825-834.

     
  Amélioration génétique des arbres  
Meirmans, P.G., M.-C. Gros-Louis, M. Lamothe, M. Perron, J. Bousquet et N. Isabel, 2014. Rates of spontaneous hybridization and hybrid recruitment in co-existing exotic and native mature larch populations. Tree Gen. Genomes doi: 10.1007/s11295-014-0735-z.
     
  Production de semences et de plants  
Boudreault, S., S. Pepin, J. Caron, M.S. Lamhamedi et I. Paiement, 2014. Substrate aeration properties and growth of containerized white spruce: A case study. Vadose Zone J. 13(3): doi:10.2136/vzj2013.05.0081.
     
  Sylviculture et rendement des forêts naturelles - peuplements résineux  
Anyomi, K.A., F. Raulier, Y. Bergeron, D. Mailly et M.P. Girardin, 2014. Spatial and temporal heterogeneity of forest site productivity drivers: a case study within the eastern boreal forests of Canada. Landsc. Ecol. 29: 905‑918.
Barrette, M., L. Bélanger, L. De Grandpré et J.-C. Ruel, 2014. Cumulative effects of chronic deer browsing and clear-cutting on regeneration processes in second-growth white spruce stands. For. Ecol. Manage. 329: 69-78.

Les effets cumulatifs du broutement préférentiel de la régénération par le cerf et de la coupe totale des pessières blanches de l’Île d’Anticosti altèrent les processus de régénération de ces forêts et engendrent une nouvelle trajectoire successionnelle vers la formation de forêts-parcs d’épinettes blanches. Nous proposons d’investiguer sur la réalisation de coupes partielles créant des débris ligneux pour maintenir les pessières blanches sans avoir à planter.

Fortin, M., S. Tremblay et R. Schneider, 2014. Evaluating a single tree-based growth model for even-aged stands against the maximum size-density relationship: Some insights from balsam fir stands in Quebec, Canada. For. Chron. 90(4): 503-515.

     
  Sylviculture et rendement des forêts naturelles - peuplements mélangés  
Prévost, M. et J. DeBlois, 2014. Shelterwood cutting to release coniferous advance growth and limit aspen sucker development in a boreal mixedwood stand. For. Ecol. Manage. doi: http://dx.doi.org/10.1016/j.foreco.2014.03.015.

Cette étude présente les effets de la coupe progressive en deux phases sur la dynamique de la régénération dans un mélange stratifié de peuplier faux-tremble et de conifères. Elle fait ressortir qu’il est possible de favoriser les conifères au détriment du tremble en prélevant jusqu’aux deux tiers de la surface terrière, à condition que la régénération préétablie soit adéquatement protégée.

Prévost, M. et D. Dumais, 2014. Shelterwood cutting in a boreal mixedwood stand: 10-year effects of the establishment cut on growth and mortality of merchantable residual trees. For. Ecol. Manage. 330: 94-104.

Cette étude présente les effets de la coupe progressive en deux phases sur la réaction des arbres résiduels, dans un mélange stratifié de peuplier faux-tremble et conifères. Elle indique qu’une coupe d’établissement de 50% de la surface terrière maximise l’accroissement net avant la coupe finale, en permettant de récolter le tremble en sénescence sans provoquer le dépérissement du bouleau à papier.

     
  Sylviculture et rendement des forêts naturelles - peuplements feuillus  
Bédard, S., F. Guillemette, P. Raymond, S. Tremblay, C. Larouche et J. DeBlois, 2014. Rehabilitation of Northern hardwood stands using multicohort silvicultural scenarios in Québec. J. For. 112(3): 276‑286.

Cette expérience permet de comparer les effets de quatre scénarios sylvicoles visant la réhabilitation de peuplements feuillus appauvris. Les résultats montrent tout d’abord les effets des traitements sur la composition, la structure et la qualité des peuplements immédiatement après la coupe. Des simulations permettent ensuite de quantifier les effets à long terme des scénarios sur la structure des peuplements et la production de bois.

Havreljuk, F., A. Achim, D. Auty, S. Bédard et D. Pothier, 2014. Integrating standing value estimation into tree marking guidelines to meet wood supply objectives. Can. J. For. Res. 44: 750‑759.

L’objectif de cette étude était de mesurer l'effet de divers défauts reliés à la vigueur (système MSCR) sur la valeur monétaire de l’érable à sucre et du bouleau jaune. Les résultats montrent que les signes visibles d’infection fongique et les fentes avaient la plus grande influence négative sur la valeur des deux espèces. Un modèle qui inclut ces deux types de défauts prédit presque aussi bien la valeur qu’un modèle basé sur un système de classes de qualité spécifiquement conçu. Ces connaissances peuvent être utilisées pour améliorer les directives de martelage pour les feuillus, en priorisant la récolte d’arbres moribonds, de manière à augmenter le potentiel de production de billes de qualité.

Girard, F., M. Beaudet, D. Mailly et C. Messier, 2014. Integrating climatic response in competition dependent tree-level growth models for northern hardwoods. For. Ecol. Manage. 323: 138‑147.
     
  Modélisation de la croissance et du rendement des forêts  
Drolet, G., T. Wade, C.J. Nichol, C. MacLellan, J. Levula, A. Porcar-Castell, E. Nikinmaa et T. Vesala, 2014. A temperature-controlled spectrometer system for continuous and unattended measurements of canopy spectral radiance and reflectance. Int. J. Remote Sens. 35(5): 1769‑1785.

Cet article décrit le développement d'un système automatisé de mesures spectrales des couverts forestiers. Composé de deux spectromètres, ce système permet de mesurer simultanément l'irradiance solaire et la radiance réfléchie par la canopée. Il a été conçu pour étudier l'activité photosynthétique des arbres, mais il pourrait aussi servir à étudier les particularités du spectre associées à d'autres caractéristiques biophysiques du couvert forestier.

Fortin, M., R. Schneider et J.-P. Saucier, 2013. Volume and error variance estimation using integrated stem taper models. Forest Sci. 59(3): 345‑358.
     
  Sylviculture et rendement des plantations  
McCavour, M.J., D. Paré, C. Messier, N. Thiffault et É. Thiffault, 2014. The role of aggregated forest harvest residue in soil fertility, plant growth, and pollination services. Soil Sci. Soc. Am. J. doi: 10.2136/ssaj2013.08.0373nafsc.
Thiffault, N., R. Jobidon et A.D. Munson, 2014. Comparing large containerized and bareroot conifer stock on sites of contrasting vegetation composition in a non-herbicide scenario. New For. doi: 10.1007/s11056-014-9443-7.

Nous décrivons une étude comparative de la performance de plants de fortes dimensions (PFD) produits en récipients ou à racines nues, en interaction avec le scarifiage et le dégagement mécanique. Globalement, les résultats indiquent que les types de plants ont un potentiel de croissance similaire et qu’ils réagissent de manière semblable au dégagement. Le choix du type de PFD peut être fait de manière indépendante de la planification des besoins en entretien.

         
 

ARTICLE DE VULGARISATION

 
     
  Production de semences et de plants  
Colas, F., 2014. A new method to control drying of stratified seed at the Berthier Tree Seed Centre. Tree Seed Working Group - News Bulletin 59(July): 4-5.

La stratification est un traitement par le froid humide qui permet de lever la dormance et regrouper la germination des graines en pépinière. Le Centre de semences forestières de Berthier stratifie les graines d’essences comme l’épinette blanche et le pin blanc. Après la stratification, les graines sont partiellement séchées pour faciliter leur conservation jusqu’à l’ensemencement, et ce sans réduire les effets bénéfiques de la stratification. Cet article décrit la nouvelle méthode utilisée pour le séchage contrôlé des graines stratifiées.

  Sylviculture et rendement des plantations  
Hébert, F. et N. Thiffault, 2014. Le nerprun bourdaine : un envahisseur exotique qui menace l'établissement des plantations. Forêts de chez nous 26(2): 26-27.

Le nerprun bourdaine (Rhamnus frangula ou Frangula alnus) est un arbuste exotique envahissant, bien connu dans l’est des États-Unis depuis quelques décennies. Par ses effets documentés sur la flore et les sols, il menace la biodiversité des écosystèmes forestiers. De plus en plus, le nerprun pose aussi des problèmes aux sylviculteurs du sud du Québec, notamment dans les jeunes plantations. Sa croissance très vigoureuse en pleine lumière, pouvant atteindre 2m par année, en fait une espèce concurrente particulièrement agressive.

         
 

RAPPORTS DIVERS

 
     

Buitrago, M., A. Paquette, C. Messier, N. Thiffault et N. Bélanger, 2013. Plantations mélangées intensives dans le cadre du projet Triade en Haute-Mauricie. 2. Test de préparation de terrain. Fiche descriptive. Réseau ligniculture Québec. 2 p.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Thiffault-Nelson/Fiche-descriptive-projet-Triade.pdf

Comité sur la gestion stratégique de la demande de plants forestiers, 2013. Rapport du Comité. Gouvernement du Québec. 60 p.
         
 

FICHES D'AIDE À LA DÉCISION – DAEF-DRF

 
     

Gauthier, M.-M., C. Larouche et S. Tremblay, 2014. Les coupes totales. Gouvernement du Québec, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Direction de l'aménagement et de l'environnement forestiers et Direction de la recherche forestière. Fiche d'aide à la décision DAEF2-067-F-08. 4 p.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Gauthier-Martin-Michel/Fiche8-aide-decision-coupes-totales.pdf

Gravel, J., N. Thiffault, et F. Hébert, 2014. Le dégagement et le nettoiement mécaniques de peuplements résineux. Gouvernement du Québec, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Direction de l'aménagement et de l'environnement forestiers et Direction de la recherche forestière. Fiche d'aide à la décision DAEF2-067-F-01. 4 p.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Hebert-Francois/Fiche1-aide-decision-degagement.pdf

Gravel, J., M. Prévost et N. Thiffault, 2014. Le déblaiement. Gouvernement du Québec, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Direction de l'aménagement et de l'environnement forestiers et Direction de la recherche forestière. Fiche d'aide à la décision DAEF2-067-F-17. 4 p.

http://www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Thiffault-Nelson/Fiche17-aide-decision-deblaiement.pdf

Gravel, J., N. Thiffault et G. Prégent, 2014. La plantation uniforme de résineux. Gouvernement du Québec, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Direction de l'aménagement et de l'environnement forestiers et Direction de la recherche forestière. Fiche d'aide à la décision DAEF2-067-F-10. 4 p.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Thiffault-Nelson/Fiche10-aide-decision-la-plantatio-uniforme.pdf

Gravel, J., N. Thiffault et G. Prégent, 2014. Le regarni et l'enrichissement de résineux. Gouvernement du Québec, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Direction de l'aménagement et de l'environnement forestiers et Direction de la recherche forestière. Fiche d'aide à la décision DAEF2-067-F-11. 4 p.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Thiffault-Nelson/Fiche11-aide-decision-Le-regarni.pdf

Raymond, P., S. Bédard, S. Tremblay et C. Larouche, 2014. La coupe progressive irrégulière à couvert permanent de pleuplements mixtes. Gouvernement du Québec, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Direction de l'aménagement et de l'environnement forestiers et Direction de la recherche forestière. Fiche d'aide à la décision DAEF2-067-F-07. 4 p.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Raymond-Patricia/Fiche7-aide-decision-CPI-CP-mixtes.pdf

Tremblay, S., C. Larouche, P. Raymond et S. Bédard, 2014. La coupe progressive irrégulière à couvert permanent de peuplements résineux. Gouvernement du Québec, ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Direction de l'aménagement et de l'environnement forestiers et Direction de la recherche forestière. Fiche d'aide à la décision DAEF2-067-F-06. 4 p.

www.mffp.gouv.qc.ca/publications/forets/connaissances/recherche/Tremblay-Stephane/Fiche6-aide-decision-CPI-CP-resineux.pdf

         
 

Projets de recherche externes subventionnés par le MFFP
en partenariat avec le Fonds de recherche du Québec -
Nature et technologies (FRQNT)

 
     

Les résumés des résultats des projets de recherche subventionnés
par le MFFP sont accessibles à l'adresse Internet suivante :
http://www.mffp.gouv.qc.ca/forets/connaissances/recherche/recherche-partenariat.jsp

         
  Toutes les publications produites par la Direction de la recherche forestière, du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, sont protégées par les dispositions de la Loi sur le droit d'auteur, les lois, les politiques et les règlements du Canada, ainsi que par des accords internationaux. Il est interdit de reproduire, même partiellement, ces publications sans l'obtention préalable d'une permission écrite.

Si vous souhaitez changer votre adresse de courrier électronique, veuillez nous en aviser sans tarder. De cette façon, vous serez encore en mesure de recevoir les prochains avis de parution. Si vous voulez que votre nom soit retiré de notre liste d'envois, veuillez nous en aviser en cliquant ici.